Littérature => Anglophone (5301 livres critiqués)


Début Précédente Page 106 de 107 Suivante Fin

couverture

Affliction de Russell Banks

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un engrenage

8 etoiles
On a presque l’impression que tout se déglingue autour de cet homme simplement à cause d’une solide rage de dent ! Dans un trou du New Hampshire, Wade Whitehouse est un homme un peu au bout du rouleau. Sa femme l'a quitté, emportant leur fille, pour vivre avec un autre homme nettement plus à l'aise que...

couverture

Le ciel, les étoiles, le monde sauvage de Rick Bass

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Très beau livre !

8 etoiles
Rick Bass est un jeune auteur d'origine texane qui est parti s’installer dans les grands froids du Montana, à l'écart de toute population. Dans ce livre, il nous donne trois très belles nouvelles. La première se passe dans la région des grands froids. Trappeur a été abandonné par sa femme, Judith. Il faut aussi dire que...

couverture

Mon frère de Jamaica Kincaid

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 48 ans)

Le Prix Femina 2000 du meilleur roman étranger : Pénible à lire ou à vivre c'est

4 etoiles
Jamaica Kincaid est une écorchée vive, son histoire est triste et c'est cette tristesse qui la pousse à écrire. Elle raconte la douleur de la maladie, cette maladie qui a pris son frère : le sida. Mais ce n’est pas le sida des villes, c’est le sida d’une petite île des Antilles et c'est loin d’être pareil. A...

couverture

Portnoy et son complexe de Philip Roth

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un livre drôle, ironique, tendre, juste

9 etoiles
" Elle était si profondément ancrée dans ma conscience que, durant ma première année d’école, je crois bien m'être imaginé que chacun de mes professeurs était ma mère déguisée. " Il n’y a pas de meilleur moyen d’aborder cette critique qu’en vous citant cette phrase qui ouvre ce livre. Alex Portnoy est un petit garçon américain,...

couverture

1984 de George Orwell

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Instructif et utile

8 etoiles
"1984" est la vision qu'a Orwell d’un monde futur possible. C'est la dictature la plus puissante jamais créée ! A aucun moment de sa vie le citoyen n’échappe aux yeux et aux oreilles du pouvoir en place. La presse est totalement contrôlée, la radio ne connaît que le poste unique et elle est diffusée partout. Ces...

couverture

Paradis de Toni Morrison

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un très bon bouquin

8 etoiles
Ce livre commence par un meurtre collectif de femmes, pratiqué dans un ancien couvent. Nous sommes en plein Middle West, l’Amérique profonde. Dans ce couvent, il n’y avait que quelques femmes, toutes en dérive, arrivées là par hasard, perdues dans l’espace ou dans le temps, perdues de chagrin ou de mal-être. Elles y ont trouvé un...

couverture

Pastorale américaine de Philip Roth

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un très grand livre !

9 etoiles
Seymour Levov, dit " le Suédois " (parce qu'il est blond comme les blés), est le petit-fils de petits immigrants juifs qui vivaient dans les taudis et se sont élevés lentement, par la force du travail quotidien. Par lui, l'intégration est totalement réussie : il est l'incarnation du parfait américain. L'idole de son école, puis de...

couverture

Eureka street de Robert McLiam Wilson

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un bon livre, de l'humour

7 etoiles
Ils sont quatre copains dans Belfast ravagée par les attentats aveugles. Jake travaille avec deux de ses copains dans une entreprise de " recouvrement ". Les gens achètent n’importe quoi à crédit, sans avoir l’ombre d’un rond pour seulement rembourser le crédit. Simplement, le fait d'acheter les tranquillise en leur donnant la sensation d'être moins pauvre...

couverture

Le nageur dans la mer secrète de William Kotzwinkle

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un livre poignant et très bien écrit

8 etoiles
Diana et Laski vivent dans le Maine, à l’écart de toute vie. Diana perd les eaux et il est donc urgent pour le couple d'atteindre bien vite l'hôpital le plus proche. Dehors, il fait moins vingt et tout est recouvert de neige. Péniblement Laski arrive à faire démarrer la vieille camionnette et les voilà partis. Il...

couverture

Faux soleil de Jim Harrison

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un livre puissant, intelligent et subtil

8 etoiles
Le narrateur de cette histoire est un romancier fatigué et pour le moins en mauvais état physique. Ce livre prend une autre dimension quand on lit son sous-titre qui est: "L'histoire d'un chef d'équipe américain Robert Corvus Strang racontée à Jim Harrison. Le narrateur, ne portant aucun nom, il pourrait très bien être Harrison lui-même,...

couverture

Le fils du loup de Jack London

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

À lire !

8 etoiles
Pour moi, très naïvement, Jack London était une sorte d'écrivain pour enfants. Cette idée, je l'avais bien sûr acquise d’avoir entendu parler de " Croc-Blanc " sans l’avoir lu. En lisant " le Fils du Loup ", j'ai vraiment découvert tout autre chose, qui n'a vraiment rien à voir avec un univers d’enfants. Nous sommes...

couverture

L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux de Nicholas Evans

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

8 etoiles
Grace a 13 ans. En compagnie de sa meilleure amie, elle part, comme elles en ont l’habitude, faire une promenade sur leurs chevaux favoris : Pilgrim pour Grace et Gulliver pour Judith. On est en hiver et la neige recouvre le paysage. Les deux fillettes sont des cavalières émérites, pourtant, soudain, c’est la catastrophe : les...

couverture

Gatsby le magnifique de Francis Scott Fitzgerald

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un très bon livre !

9 etoiles
Francis Scott Fitzgerald choisit de prendre un personnage qui sera le narrateur de l’histoire. Celui-ci sera donc aussi le témoin, l'observateur et le juge. Il s’installe à West Egg, un petit village sur Long Island. Le modeste logement qu’il loue est à côté d'une énorme construction, avec piscine, qui a une bonne vingtaine d’hectares de terrain....

couverture

Nouvelles complètes de Ernest Hemingway

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

A ne pas manquer pour qui aime Hemingway

9 etoiles
Je ne résiste pas à vous parler ici d'une vraie petite merveille, pour qui est amateur d’Hemingway. Gallimard a publié, en 1999, une intégrale des nouvelles écrites par un des plus grands dans cet art. Son métier de journaliste l’y a aidé beaucoup : l’art d’aller à l’essentiel, et vite ! Les nouvelles sont présentées dans...

couverture

Le seigneur des porcheries de Tristan Egolf

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une passionnante étude de milieu

8 etoiles
Il s’agit ici du premier roman de Tristan Egolf qui, à ma connaissance, n'en a pas encore écrit un second. Il date de 1998, et il faut féliciter Gallimard qui l'a découvert et fait traduire. L’action se passe dans un trou du Midwest. Le personnage principal s'appelle John Kaltenbrüner, nom des plus allemands dans une région où...

couverture

Mille femmes blanches de Jim Fergus

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Le prix du Meilleur Premier Livre 2000 : Un livre saisissant, passionnant

8 etoiles
Un roman historique, basé sur des faits réels, tout aussi surréaliste que cela puisse paraître ! Les guerres indiennes font rage depuis des années. Les colons, continuant d'arriver de plus en plus nombreux, les villes du Nord-Est sont par trop encombrées de chômeurs et la petite et grande criminalité ne cessent d'augmenter. La solution : les...

couverture

Moon palace de Paul Auster

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un très bon livre

8 etoiles
" Moon Palace " est un de mes livres préférés de Paul Auster, avec " Leviathan " et " M. Vertigo ". A nouveau, j'ai beaucoup aimé les premières lignes et, cela, c'est souvent important pour moi. " C'était l'été où l’homme a pour la première fois posé le pied sur la Lune. J’étais très jeune...

couverture

De beaux lendemains de Russell Banks

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un livre palpitant par un grand écrivain américain

8 etoiles
Comme un peu partout aux états-Unis, le car de ramassage scolaire passe pour prendre les enfants et les conduire à l’école. Ce rituel débute les journées. Ici, nous sommes dans un petit village de l'état de New York et en hiver. Le car est conduit par une femme qui fait cela depuis des années. Nous assistons...

couverture

Le grand passage de Cormac McCarthy

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une littérature aérée, intelligente, un monde différent

9 etoiles
Le héros du livre est un jeune garçon de 16 ans, Billy, qui vit avec son frère Boyd et ses parents sur un ranch assez isolé, pas loin de la frontière américano-mexicaine. L'action se passe avant la guerre 40. Un loup tue deux ou trois veaux de l’exploitation paternelle et Billy décide de le pister. Il...

couverture

Zombies de Bret Easton Ellis

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une observation acide d'un milieu particulier

6 etoiles
Après " American Psycho ", ses cruautés gratuites, son sadisme effréné, outrancier, insupportable, ses jeux de tronçonneuse filmés en vidéo par lui-même (afin qu'il puisse admirer son costume Armani, sa chemise Ralph Lauren, sa montre Piaget, etc.), voilà que Bret Easton Ellis a repris sa plume. Et sa plume est très belle, au laser, quand il...

couverture

L'homme qui avait perdu son nom de Thomas McGuane

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un bon livre, bien écrit, passionnant

7 etoiles
Au début du livre, nous trouvons Joe qui travaille sur les terres du ranch de son père. Il a environ 17 ou 18 ans. Celui-ci, nommé dans une banque d'une grande ville, a loué ses terres à son voisin, Overstreet (un clin d'œil ?.). Le bail prévoit que Joe pourra toujours habiter la maison et travailler...

couverture

Plus que tout au monde de Jacquelyn Mitchard

critiqué par Kermit - (Lillois - 40 ans)

Qui n'a jamais eu un amour destructeur ?

6 etoiles
" Tous ceux qui, un jour, ont été bouleversé par une grande passion inattendue se retrouvent dans ce roman, où l’on aime perdre la raison " People Magazine Qui n’a jamais eu un amour destructeur ? Même si l’écrivain fait tout pour ne pas décrire cet amour comme tel. La passion incontrôlée génère pour les deux narratrices,...

couverture

Douce amère de Danielle Steel

critiqué par Croquette - (Bruxelles - 49 ans)

Parfait pour un week-end au calme

8 etoiles
La vie est belle, riche et paisible pour India, mère de quatre enfants faciles et épouse de Doug, mari fidèle, gagnant bien sa vie et séduisant par-dessus le marché. Mariée depuis 17 ans, elle a dû abandonner sa carrière de photographe à la naissance de sa fille aînée, 14 ans plus tôt. À 42 ans, India...

couverture

Zoya de Danielle Steel

critiqué par Croquette - (Bruxelles - 49 ans)

Une émotion indescriptible

9 etoiles
Début 1917, la Russie tzarine vit ses derniers jours, mais la noblesse russe ne se doute pas encore de ce qui l'attend. Du jour au lendemain, leur monde s'écroule, ils perdent leur fortune, leur maison, leur monde, leurs amis et parfois même leur famille. Zoya a tout juste 17 ans. Marie Romanov, la fille du tzar...

couverture

La maison des dunes de Anne Rivers Siddons

critiqué par Tirliton - (Braine-L'Alleud - 49 ans)

Un bon best-seller américain

7 etoiles
Quatre jeunes filles (Kate, Cecie, Ginger et Fig) se rencontrent à l’université et deviennent inséparables. Kate tombe amoureuse de Paul, un jeune architecte plein d’avenir. Ils vont se marier mais Paul plaque Kate pour épouser Ginger. Vingt-huit ans plus tard, les quatre filles ont pris des chemins fort différents. Elles décident de se revoir et l'histoire...

couverture

La famille Logan, tome 1: Melody de Virginia C. Andrews

critiqué par Croquette - (Bruxelles - 49 ans)

Sombres secrets

9 etoiles
Melody a 15 ans, vit dans un camping car, avec ses parents. Ils sont très pauvres, mais vivent heureux. Sa mère est bien un peu mélancolique et Mélody se pose quelques questions, mais dans l’ensemble, la vie est plutôt belle. Elle a des amis, des petits amis, elle est première de classe, tout va bien. Et...

couverture

La famille Logan, tome 2: Le chant du coeur de Virginia C. Andrews

critiqué par Croquette - (Bruxelles - 49 ans)

Encore des secrets

9 etoiles
La vie continue à Cape Cod pour Melody, au milieu des mensonges, des dissimulations et des humiliations. Elle découvre d'autres horribles secrets, mais pas celui qui lui tient le plus à cœur : découvrir la véritable identité de son père. Elle a, par contre, découvert une grand-mère adorable et des amis précieux. Ses sentiments pour Cary sont...

couverture

La famille Logan, tome 3 : Symphonie inachevée de Virginia C. Andrews

critiqué par Croquette - (Bruxelles - 49 ans)

Enfin quelques réponses

9 etoiles
Cary attend Melody, mais cette dernière doit d’abord régler certaines choses, comme par exemple, découvrir si sa mère est réellement morte dans un accident de voiture. Et qui est son véritable père. Les aventures de Melody vont l’amener du paisible Cape Cod au turbulent Los Angeles, et plus précisément à Beverly Hills, dans un monde de...

couverture

Dalva de Jim Harrison

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une superbe écriture

10 etoiles
Une grande profondeur de la vie, des personnages des plus attachants et de grands espaces. La littérature américaine possède à ce jour un grand nombre d'auteurs qui méritent de figurer parmi les plus grands (Philip Roth, Cormac McCarthy, Russel Banks, Paul Auster, Toni Morrison etc.). Jim Harrison me semble faire partie du peloton de tête. Pour moi,...

couverture

La route du retour de Jim Harrison

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Les personnages, la nature, la profondeur et les qualités d'écriture

10 etoiles
Je ne vois pas l’utilité de remettre ici la biographie de l'auteur, ni les thèmes chers à Harrison. " La Route du Retour " est de la même veine que " Dalva ". Loin de moi l'intention de dire que ce livre ne serait qu'un " remake " de " Dalva " car cela n'est vraiment...

couverture

Pour qui sonne le glas de Ernest Hemingway

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un très grand roman du siècle, une grande écriture

10 etoiles
Le personnage principal de ce livre s'appelle Robert Jordan. Il est spécialiste en dynamite et le quartier général républicain l’envoie dans les montagnes chez les maquisards. Sa mission est simple, mais cruciale : faire sauter un pont au bon moment. Pas trop tôt, pas trop tard. Les républicains déclencheront une offensive et Jordan ne doit faire...

couverture

Les saisons de la nuit de Colum McCann

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une descente aux enfers

8 etoiles
C'est un livre d’un jeune auteur irlandais, né à Dublin et qui vit à New York. Ce livre date de 1998 et McCann a aujourd'hui trente-cinq ans. Jim Harrison a été particulièrement élogieux pour cet ouvrage lors de sa parution, ainsi que l’ensemble de la critique. McCann a déjà publié " Le Chant du Coyote " (très...

couverture

La filière émeraude de Michael Collins

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Une terrible lucidité et une volonté de lutter pour s'en sortir

8 etoiles
Apparemment, ce livre est le premier écrit par cet auteur (1998), en tout cas le premier traduit. La quatrième page de couverture ne nous livre rien quant à sa vie et je ne peux que supposer, sur base du livre, qu’il est encore jeune. Liam vit en Irlande et est un garçon comme il y en a...

couverture

Les Infortunes de la Belle-au-bois-dormant, tome 2 : La punition de Anne Rice

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Quand les petites filles sont méchantes, on les punit.

8 etoiles
Au fil du temps, la Belle au Bois dormant s'est adaptée à son état d’esclave du plaisir. Mais c’est une forte tête et à la cour, les fortes têtes méritent punition. Pour suivre un autre esclave qui l’attire, elle se conduit mal et est menée sur la place du marché pour y être vendue à quelque...

couverture

Les infortunes de la Belle au bois dormant, tome 3: La libération de Anne Rice

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Quand le plaisir devient une drogue

8 etoiles
"Le Village", la punition extrême qu’a choisie la Belle au bois dormant avec un mélange d'excitation et de frayeur, s'est révélée une expérience surprenante. Mais un beau jour, un groupe d'esclaves se fait enlever par les hommes du sultan. L’esclavage au palais se révèle dur et plus humiliant que tout ce que la Belle au Bois...

couverture

Minuit dans le jardin du bien et du mal de John Berendt

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Savannah la mystérieuse, l'envoûtante

8 etoiles
Certains lieux possèdent un je ne sais quoi de particulier qui en fait des lieux à part. Savannah est la reine des villes à part. Savannah est la reine des villes à part. Quand la magie, le vaudou, les traditions ancestrales et un esprit rebelle se mélangent, le résultat est quelque chose de surprenant. Pleine de...

couverture

L'amour sans larmes de Molly Keane

critiqué par Boulou - (Bruxelles - 75 ans)

Un livre est délicieux, typiquement féminin.

8 etoiles
Un vrai roman de femme, anglaise, et superbement traduit de surcroît. C'est l'histoire d’une mère à la fois autoritaire, manipulatrice, égoïste, mais aussi pleine de tendresse et d’humour. Elle souhaiterait régner sur tous ceux qui l’entourent, décider du sort de chacun, mais ses projets ne se déroulent pas comme prévu ; son fils lui lance d’ailleurs...

couverture

La petite fille dans le cercle de la lune de Sia Figiel

critiqué par Anne - (Rhode-Saint-Genèse - 42 ans)

Enfance dans les îles du Pacifique

4 etoiles
Ce livre relate la vie insulaire d’une jeune fille de dix ans. Dans un français simple, proche d'un parler enfantin, l'auteur décrit d'une façon peu ordinaire la vie sur cette île, tout le quotidien qui se passe là-bas au milieu de Pacifique. L’histoire aurait pu être quelque chose d’exotique, d’attrayant, mais j’ai peu aimé ce roman ;...

couverture

Bridget Jones. L'âge de raison de Helen Fielding

critiqué par Tartuffe - (Bruxelles - 45 ans)

A pleurer de rire

8 etoiles
Ce deuxième livre ressemble très fort au premier, écrit dans le même style et également sous la forme de journal intime. Cependant, il n'en reste pas moins que ce livre est très drôle, plein d'anecdotes qui pourraient nous arriver à toutes. À conseiller vivement aux célibataires de 30 ans, ou plus, ou moins. ! Bridget a 30 ans...

couverture

L'Esclave libre de Robert Penn Warren

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Qu’est-ce que la liberté ?

4 etoiles
Amantha Starr est une enfant pleine de vie, adorée et adorant son père, un planteur du Kentucky. Sa mère est morte quand elle était très jeune et elle n’en a gardé aucun souvenir. Son existence est celle dorée des Sudistes, pleine de rire et des attentions des gentils esclaves noirs. Un jour, tout bascule ; son...

couverture

Geisha de Arthur Golden

critiqué par Boulou - (Bruxelles - 75 ans)

La vie mystérieuse des Geishas

6 etoiles
L'histoire se déroule au Japon pendant la période qui s'étale de la crise de 1929 à la fin de la seconde guerre mondiale. L’auteur, américain mais qui a vécu au Japon, nous décrit l’itinéraire d'une petite fille pauvre vendue par son père à une "okiya", c’est à dire une maison de plaisir, à Kyoto, et qui...

couverture

Les amants du belvédère de Emily Grayson

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Une histoire d’amour magnifique

9 etoiles
Les Amants du Belvédère, c’est un roman d'amour superbe, à l’écriture simple et sans artifice, qui vous prend à la gorge et ne vous lâche plus. Reposer ce bouquin est impossible, vous aurez toujours envie d'en savoir plus. Martin et Claire sont les Amants du Belvédère. Pendant cinquante ans, ils se sont rencontrés tous les ans, à...

couverture

Le Journal de Bridget Jones de Helen Fielding

critiqué par Sirocco - (Lillois - 45 ans)

Un livre facile à lire

6 etoiles
Lorsque j'ai commencé ce livre, je l’ai trouvé mal écrit et un peu cru. Cette façon de ne pas prononcer les pronoms personnels (ai trouvé, ai fait…) et de ne pas faire des phrases complètes m'a, au début, un peu irritée. On ne trouve dans ce livre ni questions profondes, ni réponses, ni solutions. Par contre,...

couverture

L'oeuvre de Dieu, la part du diable de John Irving

critiqué par Elise - (ll - 40 ans)

Un des meilleurs romans de John Irving

8 etoiles
Au fond du Maine, nous faisons la connaissance du docteur Wilbur Larch, directeur excentrique de l'orphelinat de St Cloud’s, qui donne aux femmes ce qu’elles lui demandent : un enfant... L'œuvre de Dieu, ou un avortement... la part du diable. Petit à petit se noueront entre le docteur Larch et Homer Wells, un des orphelins, des...

couverture

Glamorama de Bret Easton Ellis

critiqué par Elise - (ll - 40 ans)

Un roman bizarre pour les inconditionnels de B.E. Ellis

4 etoiles
Si l’on a aimé American Psycho, roman très controversé, dérangeant et fascinant, on ne manquera pas d'avoir envie de découvrir ce que son auteur, Bert Easton Ellis, nous offre avec son nouveau best-seller: Glamorama. Mais il faut bien avouer que nous nous y sentons un peu perdus. Perdus par l’histoire : Victor Ward, le narrateur,...

couverture

Les divins secrets des petites ya-ya de Rebecca Wells

critiqué par Chat pitre - (Linkebeek - 48 ans)

Tendres complicités

8 etoiles
Je ne sais pas où j'étais en 1998 lors de la sortie de ce livre, mais heureusement que l’édition de poche existe, cela m’a permis de ne pas le rater. Je commence ma lecture en ayant lu les quelques lignes qui annoncent que ce livre est un véritable succès à travers le monde, je suis très...

couverture

Les infortunes de la Belle au bois dormant, tome 1 : L'initiation de Anne Rice

critiqué par Sorcius - (Bruxelles - 49 ans)

Il était une fois... l'érotisme

8 etoiles
La Belle au bois dormant est au départ un joli conte pour enfants, que tout le monde connaît bien évidemment et que Walt Disney a adapté avec bonheur... Mais cette Belle au bois dormant-ci n'est pas pour les enfants, ha non ! Et vous aurez vite compris pourquoi en lisant les premières pages. Le prince charmant...

couverture

Chroniques de San Francisco, tome 1 de Armistead Maupin

critiqué par Elise - (ll - 40 ans)

Une saga hilarante de la fin des seventies

8 etoiles
La sortie en livre de poche des Chroniques de San Francisco nous permet de découvrir ou de re-découvrir cette saga pittoresque et hilarante. Avec Mary Ann Singelton, fraîchement arrivée de son Cleveland natal, nous nous installons au 28 Barbary Lane, petit immeuble caractéristique de San Francisco et rempli de locataires célibataires et typiques de la fin...

couverture

Déjà dead de Kathy Reichs

critiqué par Elise - (ll - 40 ans)

Une femme médecin légiste se transforme en détective

4 etoiles
Temperance Brennan, femme médecin légiste à Montréal, mène des enquêtes afin de découvrir l'identité des cadavres qui arrivent à la morgue, jusqu'au jour où, découvrant des similitudes entre plusieurs meurtres, elle croit être tombée sur un tueur en série particulièrement cruel et sadique. Temperance, obstinée et volontaire, fera tout pour convaincre ses collègues policiers de la...

couverture

Manhattan transfer (BD) de John Dos Passos, Miles Hyman (Dessin)

critiqué par Jules - (Bruxelles - 74 ans)

Un livre pour collectionneurs

9 etoiles
" Manhattan Transfer " a été édité par " Futuropolis-Gallimard " avec des dessins de Miles Hyman. Je ne dirai pas que l’effet est le même que pour les albums de Céline illustrés par Tardi. Selon moi, les dessins de Tardi sont nettement supérieurs à ceux-ci et collent davantage au texte. Tardi apportait quelque chose à Louis...