Les coups de coeurs les plus récents


sans couverture

L'Étai, Journal 2018 de Renaud Camus

critiqué par Alceste - (Liège - 58 ans)
10 etoiles
Le Grand Effondrement
De sa résidence en un château médiéval, Renaud Camus a acquis l’expérience des structures nobles mais chancelantes, menaçant de s’effondrer et nécessitant un soutien. L’effondrement dont il question au fil de son journal 2018, c’est bien celui de tout un monde, toute une civilisation, l’effondrement de la syntaxe en tout premier. L’étai, c’est tout ce que sa plume peut pour l’empêcher....

sans couverture

Moi, laminaire... de Aimé Césaire

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
10 etoiles
Le chef d'oeuvre de la maturité
Dans les années 40, Aimé Césaire fit une entrée fracassante en littérature avec « Cahier d’un retour au pays natal », qui le consacra comme une voix majeure de la poésie (proche du surréalisme) et de la négritude dont il fut un porte-parole militant (de même que Léopold Sédar Senghor, avec lequel il partage la singularité d’une double vocation à...

sans couverture

Dans son silence de Alex Michaelides

critiqué par Bréhec - (paris - 62 ans)
10 etoiles
Formidable thriller psychologique!
Présentation de l'éditeur "Alice, jeune peintre britannique en vogue, vit dans une superbe maison près de Londres avec Gabriel, photographe de mode. Quand elle est retrouvée chez elle, hagarde et recouverte de sang devant son mari, assassiné, la presse s’enflamme. Aussitôt arrêtée, Alice ne prononce plus jamais le moindre mot, même au tribunal. Elle est jugée mentalement irresponsable et envoyée dans...

sans couverture

Dans le même bateau de Zelba

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Après la chute du mur
Essen, le 10 octobre 1989, Zelba alias Wiebke Petersen, et sa soeur Britta se préparent au Championnat du monde d'aviron. Un mois plus tard, le 10 novembre 89 aura lieu la chute du mur de Berlin, et le processus de réunification se mettra en route. La conséquence pour Wiebke sera que les entraînements auront lieu avec les sportifs de l'Allemagne de...

sans couverture

Une deux trois de Dror Mishani

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
10 etoiles
Un suicide de trop
Je retrouve mon auteur de polar préféré. Après « une disparition inquiétante » qui m’avait emballé, je tombe à nouveau sur cet auteur que je m’empresse de lire.. Comme je le disais dans mon autre compte rendu, Dror Mishani, auteur israélien, bouscule les règles du polar. Il ne nous fourvoie pas dans 5 ou 6 pistes foireuses. Dès le départ, on...

sans couverture

Histoire de l'Italie: Des origines à nos jours de Pierre Milza

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Des Phéniciens à la "IIe République"
Assez mal connue en ses détails et passablement mouvementée, l'Italie n'a constitué un Etat que tardivement, en 1860, et jusqu'alors une simple réalité géographique, divisée en colonies successives au fil des arrivées avant d'être placée au coeur de l'Empire romain, puis au sud du Saint-Empire romain germanique, avec des intérêts variés au gré du temps par les Empereurs successifs. Il...

sans couverture

Les Billes du Pachinko de Elisa Shua Dusapin

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Les billes du pachinko
Premier roman lu pour le prix Horizon qui récompensera un deuxième roman à Marche en Famenne en mai prochain. Claire est franco-coréenne, elle a trente ans et vit en Suisse, elle parle français et japonais. Ses grands-parents octogénaires vivent à Tokyo, ce sont des zaïnichis, des déportés coréens. Ils ont émigré ici dans les années cinquante lorsque la guerre civile faisait...

sans couverture

Bartolomeo in cristu de Stefanu Cesari

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
10 etoiles
Des poèmes comme des pierres choisies pour bâtir une chapelle où la mémoire se recueille et s'interroge
D’emblée, avant même la lecture, ce petit recueil de poèmes écrits dans une prose bilingue en corse et français, frappe par la singularité de sa mise en page, qui joue à la fois sur la disposition du texte et sur l’omniprésence d’une couleur mêlant le rouge du sang et l’ocre de la terre. Livre de petit format, comme un livre de...

sans couverture

Un garçon sur le pas de la porte de Anne Tyler

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
mortimer de baltimore
Micah Mortimer, de Baltimore, va bientôt avoir cinquante ans. Très maniaque, il vit dans un appartement en sous-sol que lui a concédé le propriétaire de l’immeuble en échange de "menus" services tels que le ramassage des poubelles et autres corvées bien utiles à la collectivité. Car Micah aime rendre service. Il a d’ailleurs créé sa propre entreprise de services, "Techno...

sans couverture

Jeanne d'Arc de Jérôme Le Gris (Scénario), Ignacio Noé (Dessin)

critiqué par Maranatha - (48 ans)
10 etoiles
Jehanne...
En cette année du centenaire de sa canonisation ils vont certainement fleurir les ouvrages traitant de Jehanne. Il y aura sans doute le pire mais aussi le meilleur. Cette bédé se range dans la dernière catégorie. Le dessin est classique mais efficace, les couleurs sont plaisantes et le déroulement de l'histoire est agréable. Evidemment point de surprise car tout le monde connait l'épopée de...

sans couverture

Réussir dans l'Économie de la Pensée de Alain Perez, Lucas Perez

critiqué par GEHEL - (74 ans)
10 etoiles
Pour une pensée augmentée grâce à l'inconscient : la créativité de l'humain nous sauvera des algorithmes assujetteurs
Commentaires à propos du livre « Réussir dans l’Economie de la Pensée, comment entreprendre avec le pouvoir de l’inconscient ? Dr Alain Perez et Lucas Perez. Réflexions sur le propos du livre qui est socio-philosophique, visionnaire et psychanalytique combinaison du principe de réalité et d’incertitude, empreint de …pensée augmentée. D’abord la parole et ses mots… Ce livre débute avec l’homéostasie mais les auteurs...

sans couverture

Capital et idéologie de Thomas Piketty

critiqué par Colen8 - (78 ans)
10 etoiles
Une bible d’économie politique
Cette histoire comparée des régimes politiques, définis de façon générique sous le terme « idéologie(1) » et des droits de propriété autrement dit le « capital » montre comment ces facteurs contribuent aux inégalités sociales, fiscales, éducatives, climatiques entre autres. Longtemps les sociétés ont été structurées en mode ternaire regroupées selon trois fonctions sans besoin de justifier ni un ordre...

sans couverture

Souffrances de mon pays de Vercors

critiqué par Eric Eliès - (46 ans)
10 etoiles
Un témoignage sur l'oppression, qui dépasse l'évocation de l'occupation allemande
Touche à tout doué dans tous les domaines (ingénieur, dessinateur, écrivain et éditeur fondateur des Editions de minuit), Vercors, de son vrai nom Jean Bruller, est l’un de mes écrivains préférés, non par la qualité de son écriture (pourtant réelle) mais par l’ouverture d’esprit et l’intelligence humaniste de son approche des problématiques humaines. Un peu comme Arthur Koestler, et sans...

sans couverture

Le frère venu d'ailleurs: Culture et contre-transfert de Taïeb Ferradji, Guy Lesoeurs

critiqué par GEHEL - (74 ans)
10 etoiles
UN ESSAI EN PSYCHIATRIE TRANSCULTURELLE
de Taïeb Ferradji et Guy Lesoeurs Cet ouvrage est destiné aux équipes soignantes qui prennent en soin des patients de culture différente de la leur. Il devrait leur permettre de réfléchir sur la qualité de leur écoute et l’adaptation de leur pratique. L’effet de leur propre culture et de leur savoir médical peut etre délétère sur la communication avec les...

sans couverture

La Calanque de l'Aviateur de Annabelle Combes

critiqué par Alma - (- ans)
10 etoiles
La maison des livres et des phrases
Leena a quitté Nantes, la ville qui a laissé dans son cœur et dans son corps des blessures non cicatrisées. Elle arrive «  dans un bout du monde pluvieux et en ruines » pour «  s'écrire un avenir » et se reconstruire. Elle y achète une vieille mercerie abandonnée pour y installer une librairie « une maison des livres, des phrases,...

sans couverture

Jamais d'eux sans toi de Alex Sol

critiqué par Orionblack - (24 ans)
10 etoiles
Affolant
Je ne sais pas quoi dire tellement ce roman, cette histoire ma bouleversé. J'ai tellement adoré suivre l'histoire de karen, découvrir son passé, ce qui lui est arrivée. On attends avec impatience certaines révélations. L'auteur nous transmet tellement d'émotions. L'écriture avec "Vous" m'a perturbée au début mais passé quelques page on ne fait plus attention et on rentre dans l'histoire, ne...

sans couverture

Les Chroniques des Ondes- L'appel de Minéra de Alex Sol

critiqué par Orionblack - (24 ans)
10 etoiles
Un premier tome fantastique
Premier tome d'une trilogie qui, j'en suis sûre, me tiendra encore éveillée longtemps. Tout y est, les personnages, le suspens, la magie... BIDULE ! J'ai adoré !...

sans couverture

La révolte d'une interne - Santé, hôpital : état d'urgence de Sabrina-Aurore Ali Benali

critiqué par Page - (Rennes - 32 ans)
10 etoiles
Cela urge de s’occuper des causes de l’encombrement aux urgences
Cet ouvrage est paru chez les éditions du Cherche-Midi en 2018 et réédité en 2020 chez J’ai lu. C’est un tableau de l’hôpital public du XXIe siècle, vu de l’intérieur. L’auteure a passé son enfance dans le Tarn-et-Garonne. On y découvrira, par des exemples précis, en quoi les conditions de travail y sont désastreuses en particulier mais pas seulement aux...

sans couverture

Les frémissements du silence de Dominique Zachary

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Bienveillance au rendez-vous ♥♥♥♥
C'est le second roman de Dominique Zachary, un roman thérapeutique nous annonce-t-on sur la couverture, cela m'intrigue. Alex Pergaux est le directeur d'une entreprise pharma. Il y a trente ans, il a quitté sa Lorraine natale pour Paris afin de monter son projet, et depuis il s'y dévoue corps et âme. Il a 58 ans, est marié depuis 35...

sans couverture

Paris Gainsbourg de Gilles Schlesser

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Une biographie d'artiste par ses lieux et photos
Ce livre original retrace la vie de Serge Gainsbourg par les lieux à Paris qu'il a côtoyés, via de riches illustrations photographiques. Il suit une évolution chronologique et recherche autant la synthèse que l'exhaustivité. De l'apprentissage des Beaux-arts dans le 9ème où vécut et dans le 6ème qu'il fréquenta avec la faune créative de Saint-Germain-des-Près, il s'est installé rue de...

sans couverture

Les procès de Jeanne d'Arc de Georges Duby, Andrée Duby

critiqué par Maranatha - (48 ans)
10 etoiles
Jehanne...
Tout ce qui concerne Jeanne me passionne surtout si l'auteur est quelqu'un qualifié de sérieux. C'est toujours un plaisir de passer un moment en sa compagnie. Je n'ai jamais rien lu de farfelu sur elle et tous les livres conspirationnistes ne m'intéressent absolu pas. Ici nous avons affaire à deux personnes réputées qui oeuvrent sur du factuel et circonstancié. Bref, deux historiens de...

sans couverture

Batman Black & white tome 2 de Collectif

critiqué par Windigo - (Amos - 37 ans)
10 etoiles
Diverses histoires de Batman
Comme dans le premier tome, les histoires présentées ici sont en noir et blanc, ce qui donne un petit côté années trente. Certaines d’entre elles sont sombres comme dans le film de 1989, d'autres sont plus humoristiques comme la série des années soixante. Par contre, je suis étonné qu'il n'y ait pas beaucoup de critiques de cette anthologie sur le...

sans couverture

Livna de Hervé Giliénine

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
émouvant et inoubliable
«  Livna » roman d'Hervé Giliénine Editions prem - édit 299 pages septembre 2019 Le 15 juin 1940, en pleine débâcle, un tout jeune homme découvre une petite fille, victime d'un bombardement. L'homme qui l'avait secouru est mort, elle est apeurée. Dans toute la région du Loiret, c'est la même situation qu'ailleurs, du moins près de Paris, les nazis avancent, bombardent les convois et les civils. Cette petite...

sans couverture

Batman : Mary MacGuffin mourra à l'aube de Collectif

critiqué par Windigo - (Amos - 37 ans)
10 etoiles
Retour à l'enfance
Quand j'étais gamin, je possédais ce tome 9 de Batman, paru aux éditions Interpresses. En fait, c'est le seul volume de Batman que j'ai lu étant enfant. Avec le temps, j'avais fini par perdre ce numéro, et la mémoire étant ce qu'elle est, j'avais fini par oublier les deux histoires qui y sont racontées. Mais je n'avais pas oublié l'image...

sans couverture

Le Secret Hemingway de Brigitte Kernel

critiqué par Nathavh - (55 ans)
10 etoiles
Touchant
Ce roman est inspiré d'une histoire vraie, celle du fils cadet d'Ernest Hemingway et Pauline Pfeiffer. Né en novembre 1931 dans un corps masculin, Gregory , emprisonné dans ce physique qui n'est pas le sien, deviendra femme en 1995 à l'âge de 64 ans et s'éteindra en Gloria en 2001. C'est l'histoire d'une vie difficile. Pauline et Ernest Hemingway...

sans couverture

Réflexions sur la question antisémite de Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
L’analyse de la haine contre les Juifs
Conspirateurs, lascifs, avides de pouvoir et d’argents, proches des femmes dans leur comportement, les Juifs ont toujours incité la haine par des caricatures et clichés dénigrants. Ce racisme prend une forme particulière en ce que leur supériorité et non leur rabaissement fonde le dénigrement et la défiance dont ils font l’oBurton, en us de leur qualité de peuple élu et...

sans couverture

Enfin libre ! de Asia Bibi, Anne-Isabelle Tollet (Co-auteur)

critiqué par Maranatha - (48 ans)
10 etoiles
Free Asia Bibi !
Free Asia Bibi ! Qui n'a jamais vu le visage de cette femme et entendu parler de son histoire. Pour ma part, durant des années j'ai arboré sur mon compte Tweeter sa photographie comme avatar. Car quelle plus cruelle histoire que la sienne. Chrétienne dans un pays musulman, elle se voit arrêtée, incarcérée et condamnée à mort pour voir eu l'outrecuidance un jour de...

sans couverture

Les étoiles s'éteignent à l'aube de Richard Wagamese

critiqué par Bréhec - (paris - 62 ans)
10 etoiles
Un grand roman
Les étoiles s'éteignent à l'aube est un magnifique récit initiatique, un roman sur la transmission, écrit par Richard Wagamese, auteur de littérature amérindienne canadienne, qui appartient à la nation ojibwé et qui nous a quittés en mars 2017. A l’approche de la mort, un père alcoolique demande à son fils qu’il ne connaît pas de l’emmener dans la montagne. Une...

sans couverture

L'intégriste malgré lui de Mohsin Hamid

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
10 etoiles
«SUCCESS STORY»… A L’ENVERS!
Au début du livre nous sommes à Lahore au Pakistan. Nous faisons la connaissance de Tchenguiz, un jeune Pakistanais, qui aborde dans la rue et dans sa langue un touriste américain de passage et qui semble un peu perdu. Tchenguiz entame alors la conversation avec lui, d'emblée il lui déclare son amour inconditionnel des États-Unis et le prie de ne...

sans couverture

Pour le pire de E. G. Scott

critiqué par Jfp - (La Selle en Hermoy (Loiret) - 71 ans)
10 etoiles
amour à mort…
Un "polar conjugal" de haute volée, écrit en duo sous le pseudonyme d’E. G. Scott. Un homme, une femme, dévoilent à tour de rôle la suite des événements qui ont précédé et suivi un moment fatal à leur couple. Savamment aménagé par ce procédé d’écriture, complété par l’intervention d’autres protagonistes, le suspense est total car le lecteur ne reconstruit la...