Les dernières critiques éclair


sans couverture

Courir ou mourir de Kilian Jornet

critiqué par Frunny - (PARIS - 53 ans)
7 etoiles
"Quand je serai grand, je veux être compteur de lacs"
Kilian Jornet (1987- ) est un sportif professionnel espagnol, spécialiste de ski-alpinisme, ultra-trail et course en montagne. Son palmarès est époustouflant et ses records -sur des courses mythiques-ne se comptent plus. Un sportif de haut niveau aux...

sans couverture

Les Pendules de Agatha Christie

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
7 etoiles
Tic tac
Étrange idée pour Agatha Christie d'avoir fait d'Hercule Poirot un personnage secondaire dans ce roman ! Au vu de l'orgueil du détective c'en est même un affront qu'il pourrait difficilement accepter et j'avoue que je suis moi-même légèrement déçu de le...

sans couverture

Un monde sans fin de Ken Follett

critiqué par JoshWB - (28 ans)
10 etoiles
Envoûtant, passionnant
Bien sûr, on peut comparer ce livre aux Piliers de la Terre et du coup le trouver pas terrible. En effet, les personnages sont moins profonds et les descriptions moins détaillées. Mais ça n’en est pas moins un grand livre,...

sans couverture

Les causes perdues de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Pierraf - (Lyon - 60 ans)
8 etoiles
Enfin un peu d'action pour Hilarion
Hilarion, vieil arménien d'Erythrée, narre dans son journal les mésaventures d'une mission humanitaire française. Au-delà des enjeux politiques de ces missions, ce livre a aussi été pour moi l'occasion de découvrir l'histoire de la colonisation italienne de l'Ethiope, et des...

sans couverture

Vers la beauté de David Foenkinos

critiqué par Papyrus - (Montperreux - 58 ans)
9 etoiles
Un joli roman
J’aime définitivement bien la plume de Foenkinos, sa manière de nous embarquer, mine de rien, dans l’intimité de personnages attachants, parfois étranges, ou détachés, toujours sensibles. Il sait les incarner et guider le lecteur dans les replis profonds de leurs...

sans couverture

La Disparition de Stephanie Mailer de Joël Dicker

critiqué par Pascale Ew. - (51 ans)
10 etoiles
Excellent page-turner !
La journaliste Stephanie Mailer enquêtait sur un quadruple meurtre commis vingt ans plus tôt à Orphea quand elle disparut. Le coupable avait été identifié à l'époque et des policiers qui avaient mené l'enquête l'un est sur le point de prendre...

sans couverture

Naissance d'un pont de Maylis de Kerangal

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Un monde avec ses ambitions et ses risques
Le sujet paraît original pour un roman, de prime abord, mais il contient des enjeux complexes, si bien qu'il relève d'un pari risqué pouvant dignement faire l'objet d'une trame romanesque. Une ville peu connue de Californie veut se doter d'un...

sans couverture

Les assassins de la 5e B de Kanae Minato

critiqué par Tistou - (62 ans)
7 etoiles
Roman choral
Etrange polar que cet « Assassins de la 5ème B ». D’abord, qu’on ne s’y trompe pas, des 5ème B il n’y en a pas que dans les collèges français, manifestement dans les collèges japonais aussi. Oui, nous sommes au...

sans couverture

Le château de Cène de Bernard Noël

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
8 etoiles
Le Château de Cène, suivi de Le Château de Hors, L'OUTRAGE AUX MOTS, La Pornographie...
Le Château de Cène suivi de Le Château de Hors, L'outrage aux mots, La pornographie... Seul le premier titre figure sur la couverture, parce qu'il a fait scandale à sa sortie en 1969 sous un pseudonyme. Son auteur Bernard Noël signe...

sans couverture

Le Prince des marées de Pat Conroy

critiqué par Monocle - (tournai - 58 ans)
10 etoiles
Une merveille
Une grande histoire. Celle de Luke, Savannah la poétesse et Tom qui vécurent une enfance maudite sous la coupe d'un père violent. Les stigmates de cette immense douleur sous les coups, cette peur latente du déclencheur...

sans couverture

Les prénoms épicènes de Amélie Nothomb

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)
9 etoiles
Amour et Haine
Claude, Dominique sont des prénoms épicènes : ils peuvent être attribués tant à une fille qu'à un garçon. Dominique en pince pour Jean-Louis mais celui-ci est séduit par Reine qu'il épouse ; ce couple s'enrichit de trois enfants : Florence, Éléonore et Caroline. Dominique...

sans couverture

La formule de Dieu de José Rodrigues dos Santos

critiqué par Ravenbac - (Reims - 52 ans)
3 etoiles
Une formule ridicule !
Le cryptologue portugais Tomás Noronha se voit confier le décryptage d'un manuscrit original d'Albert Einstein lui-même, La Formule de Dieu, ni plus ni moins le mode d'emploi d'une bombe nucléaire surpuissante. En fait, il s'avérera que le manuscrit est bien plus...

sans couverture

Black-out de John Lawton

critiqué par Patman - (56 ans)
5 etoiles
Déception
Polar ? Roman d'espionnage ? Un peu des deux, mais surtout un récit quelque peu confus. Une profusion de personnages dont on se demande en quoi il font progresser l'action, un "héros" auquel on a du mal à s'attacher, quelques...

sans couverture

La chorale des maîtres bouchers de Louise Erdrich

critiqué par Faby de Caparica - (56 ans)
4 etoiles
Déçue
Bonjour les lecteurs …. Abandon , jeté d'éponge à mi-lecture !!! Ce livre végétait dans ma Pal depuis 2007.. Souvent sorti, souvent rangé au fin fond de la pile.. Je ne sais pas, l'instinct me disait que ce livre n'était pas fait...

sans couverture

Les assassins de la 5e B de Kanae Minato

critiqué par Badzu - (versailles - 43 ans)
5 etoiles
Un bon moment
Ce roman japonais, assez court, se lit d'une traite et m'a fait passer un agréable moment. Mais la qualification de polar est pour moi trompeuse, oui il y a crime mais s'ensuit une vengeance bien plus qu'une enquête. Le découpage de...

sans couverture

Marcher droit, tourner en rond de Emmanuel Venet

critiqué par Peche07 - (60 ans)
9 etoiles
Jubilatoire, incisif et juste... Oui
Je partage l'avis précédent. En parcourant ce roman à une voix, fort bien écrit, on se surprend vite à envier le héros. Qu’il soit atteint du syndrome d’Asperger est juste anecdotique C’est surtout le prétexte d’un roman sans concession,...

sans couverture

Le meurtre de Roger Ackroyd de Agatha Christie

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
9 etoiles
Vous prendriez bien une citrouille ?
Ce roman de la reine du crime est vraiment un de ceux dont le dénouement est le plus surprenant et mérite donc bien de figurer dans le palmarès de l'auteur. Pour ma part je n'ai eu aucun mais vraiment aucun...

sans couverture

L'illusion comique de Pierre Corneille

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
10 etoiles
Une pièce baroque sublime
La pièce s'ouvre sur une atmosphère mystérieuse. Pridamant ne sait plus où est son fils Clindor. Après avoir cherché vainement cet être cher et avoir sollicité des nombreuses personnes, il en vient à demander de l'aide à un magicien dépeint...

sans couverture

Poupée volée de Elena Ferrante

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
cruella chez les bisounours
Sur une plage de la côte ionienne, Nina prend le soleil. C'est une jeune mère, particulièrement jolie, qui aime tendrement sa petite fille Elena, âgée de trois ou quatre ans. Entre elles, une poupée de chiffon, dont elles s'occupent ensemble...

sans couverture

Thérèse Desqueyroux de François Mauriac

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 38 ans)
6 etoiles
Une criminelle dans un milieu bourgeois
Mauriac dépeint souvent des personnages pris dans un carcan psychologique ou social. Il y a souvent ce sentiment d'étouffement qui envahit le lecteur face à des codes sociaux stricts ou des valeurs. Il y a aussi le poids de la...

sans couverture

Ce que cache ton nom de Clara Sánchez

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
nazis dans le rétro
Julián, un vieux chasseur de nazis argentin, retiré des "affaires". Sandra, une jeune femme enceinte jusqu'aux yeux, qui hésite à bâtir quelque chose avec son "fiancé". Deux êtres que tout éloigne et qui vont former un tandem improbable, pour le...

sans couverture

300 de Frank Miller

critiqué par Kostog - (46 ans)
9 etoiles
Nous combattrons donc à l´ombre
La bataille des Thermopyles, telle qu´elle s´est déroulée en 480 avant notre ère possède tous les éléments constitutifs de l´épopée. Le récit que nous en fait Hérodote ne laisse aucun doute à ce sujet : c´est la vaillance guerrière des...

sans couverture

Le crépuscule d'une idole de Michel Onfray

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
Good bye Dr. Freud!
Après l’avoir vénéré pendant toute sa formation et ses années d’enseignement de la philosophie au point de le classer au hit-parade de ses trois penseurs préférés avec Marx et Nietzsche Michel Onfray a entrepris de déboulonner Freud méthodiquement, lourdement, parfois...

sans couverture

Une longue impatience de Gaëlle Josse

critiqué par Nathavh - (53 ans)
10 etoiles
Une pépite
Je termine avec beaucoup d'émotion le dernier roman de Gaëlle Josse, lisez-le il est sublime. Nous sommes en Bretagne dans les années 50. Louis 16 ans, le fils d'Anne a disparu. Faut dire que les coups de ceinturon d'Etienne,...

sans couverture

La garde blanche de Mikhaïl Boulgakov

critiqué par Romur - (Viroflay - 45 ans)
7 etoiles
Grande et terrible fut cette année
Vu par la famille Tourbine et ses proches, l’effondrement en quelques mois de l’empire russe, mais aussi pour de longues décennies de la nation ukrainienne, entre les coups de boutoir de l’armée allemande, l’émergence des bandes armées nationalistes et la...

sans couverture

Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
Rude mais nécessaire et bien écrit
Le sujet s'avère rude, les descriptions subséquentes du même acabit, mais ces dernières présentent le mérite d'informer de la manière dont se passent les prélèvements d'organes sur les corps en vue des dons, de celle dont le projet est annoncé...

sans couverture

Rêver de Franck Thilliez

critiqué par Ddh - (Mouscron - 77 ans)
8 etoiles
rêve et réalité
Abigaël Durnan souffre de narcolepsie et de cataplexie : elle se retrouve assez souvent dans un état second entre rêve et réalité. Abigaël est une psy qui travaille dans un bureau de police. Son entourage ? Familial, sa fille Léa et son...

sans couverture

L'héroïne de Michel Zévaco

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 36 ans)
8 etoiles
L'héroïne
J'ai lu "l'héroïne" dans l'édition Bouquins où le roman est précédé par "le Capitan" du même auteur que j'ai déjà lu et qui se passe lui aussi dans la même période, si "le capitan" se termine par la prise de...

sans couverture

Marie d'en haut de Agnès Ledig

critiqué par Bernard2 - (ARAMITS - 69 ans)
7 etoiles
Un amour improbable
Tout les sépare, si ce n'est leur seul point commun, celui d'avoir été massacrés par la vie. Le hasard va les faire se rencontrer, et tout naturellement s'opposer. Puis progressivement ils vont découvrir leur amour. Un amour réciproque où chacun va...

sans couverture

La nuit a dévoré le monde de Pit Agarmen, Martin Page

critiqué par Ayor - (46 ans)
6 etoiles
Pas transcendant
Très peu d’action dans cette œuvre, là n’est pas l’objectif. Le choix des zombies n’est qu’un prétexte, un choix parmi d’autres, afin d’introduire le personnage principal dont la fin de l’humanité telle qu’on la connaît l’amène à une inévitable introspection...