Les dernières critiques éclair


sans couverture

Robert des noms propres de Amélie Nothomb

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)
6 etoiles
Alors on danse...?
On dit parfois qu’Amélie Nothomb écrit toujours le même livre. En refermant le dernier « Frappe-toi le cœur », du reste un des meilleurs de l’auteur, j’ai comme eu un doute qui m’a traversé l’esprit et j’ai relu...

sans couverture

La fuite du temps de Yan Lianke

critiqué par Tistou - (61 ans)
8 etoiles
Le temps à rebours
Si le temps fuit, en effet, c’est que Yan Lianke nous développe son histoire à rebours. On a la fin noir sur blanc dès les premiers chapitres et progressivement on remonte le temps pour toujours apporter un éclairage différent, ou...

sans couverture

Ça peut pas rater de Gilles Legardinier

critiqué par Killeur.extreme - (Genève - 35 ans)
9 etoiles
Un bon moment de détente
J'ai (quasiment, je me suis autospoilé la fin) lu "demain j'arrête" que j'ai trouvé bien barré, j'ai plus aimé "Complètement cramé" (que j'ai achevé pour le coup) et un de ses thrillers "Nous étions les hommes" (je ne me souviens...

sans couverture

L'ordre du jour de Éric Vuillard

critiqué par Lettres it be - (23 ans)
9 etoiles
"L'ordre du jour" d'Eric Vuillard : brève d'Histoire
Et si la Seconde Guerre Mondiale était aussi un thème fort de cette rentrée littéraire 2017 ? Olivier Guez s’est illustré dans le genre avec La Disparition de Josef Mengele, tout comme Frédéric Verger et Les rêveuses ou encore L’enfant...

sans couverture

Ma soeur, mon amour de Chitra Banerjee Divakaruni

critiqué par Monocle - (tournai - 57 ans)
5 etoiles
Ma soeur à Calcutta
Ma soeur à Calcutta Le récit de deux cousines vivant dans la même famille. Nées le même jour, leurs mères respectives et une tante veuve forment l'univers de ces deux petites filles que nous suivrons jusqu'à l'âge adulte. Le texte...

sans couverture

Derniers témoins de Svetlana Alexievitch

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)
10 etoiles
Hallucinant
Bien sûr, il ne s'agit pas de littérature de fiction. Cela explique - peut-être - le peu de commentaires sur ce site pour cette oeuvre. Bien rappelée par Romur, Alexievitch a suivi ici sa méthode habituelle. Elle a recueilli des...

sans couverture

L'hermine était pourpre de Pierre Borromée

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)
4 etoiles
Faiblard
Le Prix des Orfèvres a encore sélectionné la médiocrité. Ce n'est pas que l'histoire soit inintéressante, elle en vaut une autre et pourrait donner lieu à un roman de qualité. Ce qui me paraît pécher ici, ce sont deux aspects....

sans couverture

Petit pays de Gaël Faye

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 63 ans)
6 etoiles
un peu déçue quand même
Je n'aurais certainement pas été déçue par ce livre si je n'avais auparavant lu aucun livre traitant du génocide des Tutsis mais dans ma bibliothèque, il y avait " Une saison de machettes" de Hatzfeld pour la description des faits...

sans couverture

Hortense de Jacques Expert

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 63 ans)
9 etoiles
un roman comme je les aime
Ce thriller raconte l'histoire d'une femme dont la fille a été brutalement enlevée par son père à l'âge de deux ans. C'est l'histoire d'une longue descente en enfer d'une mère qui recherche sa fille vingt-deux ans après. Après un début un...

sans couverture

Eloge de la marâtre de Mario Vargas Llosa

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)
8 etoiles
Chef d’œuvre de la littérature érotique
Pas spécialement à la recherche de ce type de littérature qui souvent flirte avec certaines limites ou qui tend à frôler la ligne à ne pas franchir pour rester belle et attirante, j’estime par contre que ce roman de l’auteur...

sans couverture

Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
9 etoiles
Chargée de famille
Mathilde Blanc déambule dans les ruines de l'ancien sanatorium où est mort son père. L'occasion pour elle d'évoquer ses souvenirs d'enfance, avec cet homme extraordinaire qu'était son père, Paul Blanc dit Paulot, qui séduisait et était aimé de tous, jusqu'à sa...

sans couverture

Petit pays de Gaël Faye

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
8 etoiles
Le temps du bonheur, le temps d'avant...
Gabriel est un petit garçon heureux entouré de sa sœur Ana, sa maman Yvonne, superbe femme rwandaise et son papa Michel "petit français du Jura". La séparation de ses parents, un choc qu'il ne comprend pas, marquera la fin de...

sans couverture

Quand sort la recluse de Fred Vargas

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
7 etoiles
Exterminer les blaps
Il ne faudra que quelques heures à Adamsberg, rappelé d'Islande, pour résoudre l'assassinat d'une femme écrasée. Mais le fait divers de morts par piqûres d'araignée, provoque en lui un malaise dont il ignore l'origine. Trois morts en si peu de temps,...

sans couverture

Je veux être futile à la France: Chroniques 2011-2013 de François Morel

critiqué par Marvic - (Normandie - 59 ans)
6 etoiles
Décalage inévitable
Pourquoi ce livre était-il sur la table des nouveautés de la médiathèque, 4 ans après sa parution ? Il m'est arrivé d'écouter par hasard deux ou trois chroniques de M. Morel que j'avais particulièrement appréciées. Mais les écouter en temps réel et les...

sans couverture

La route des clameurs de Ousmane Diarra

critiqué par Myrco - (village de l'Orne - 68 ans)
6 etoiles
Une option discutable
Ce roman a été écrit à la suite de l'offensive des jihadistes au Mali de début 2013. C'est un livre engagé, un cri de colère, la dénonciation virulente d'une imposture, de l'instrumentalisation de la religion au service d'une entreprise de...

sans couverture

Bons baisers de Lénine de Yan Lianke

critiqué par Tistou - (61 ans)
8 etoiles
De l’onirisme chez les enfants de Mao
Pas étonnant que Yan Lianke ait dû démissionner de l’armée (il a commencé sa carrière à vingt ans comme « écrivain de l’armée ») ! Si certains de ses romans sont, parait-il, appréciés en Chine et par les Chinois (et...

sans couverture

Tricheuses de Anna Godbersen

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 28 ans)
7 etoiles
Sens dessus-dessous à Palm Beach
Les évènements se déroulant à la fin du deuxième tome ont totalement bouleversé les vies de nos différents protagonistes, en mieux pour certains, mais en bien pire pour d'autres. Ce tome va toutefois encore changer la donne car tout ce...

sans couverture

Le chiffre de l'alchimiste de Philip Kerr

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 51 ans)
3 etoiles
La maladie des Anglais...
"[...] la maladie des Anglais. [...], (ils s'expriment) de manière trop banale pour rendre justice à une belle histoire." Philip Kerr étant Ecossais, je pensais qu'il ferait mieux que ce qu'il avance !... D'autant que sa trilogie berlinoise est plutôt une...

sans couverture

Yoko Tsuno tome 20 : L'astrologue de Bruges de Roger Leloup

critiqué par Kabuto - (Craponne - 57 ans)
6 etoiles
Peste noire
Avec l’aide de Monya et de sa merveilleuse machine, Yoko visite Bruges en 1545. Son but, éviter qu’un étrange astrologue ne répande la peste dans la Belgique de notre époque. Une histoire dense et à mon avis inutilement compliquée qui...

sans couverture

Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

critiqué par Nathavh - (52 ans)
10 etoiles
Jalousie quand tu nous tiens
La rentrée littéraire c'est pour moi chaque année le temps de ma petite friandise littéraire, je veux dire par là, le moment de découvrir le nouvel opus d'Amélie Nothomb. Cette année, point de prénom alambiqué. Nous allons suivre l'histoire de...

sans couverture

La guerre n'a pas un visage de femme de Svetlana Alexievitch

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)
10 etoiles
Magnifique
Rarement un Prix Nobel n'aura été si justement attribué. Les critiques précédentes ont bien décrit et nommé ce qu'il faut penser de ce livre. Il n'y a pas grand chose à ajouter. Si ce n'est que Alexievitch retranscrit assez littéralement...

sans couverture

Purgatoire de Tomás Eloy Martínez

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)
7 etoiles
Curieux livre
La figure centrale du livre, Emilia, est déchirée entre son amour pour son mari, opposant liquidé par la dictature argentine, et son désamour pour son père, artisan étroitement lié à cette dictature. Son attachement à son mari la conduit à...

sans couverture

Les Vraies Richesses de Jean Giono

critiqué par Falgo - (Lauris - 77 ans)
8 etoiles
La Joie, oui, mais....
Merci à Chene d'avoir appelé mon attention sur ce texte. Il ne figure pas dans l'édition des oeuvres complètes de la Pléiade. On y trouve plusieurs évocations, le texte de la préface, mais pas celui du texte lui-même. Or Giono...

sans couverture

Minuit dans le jardin du bien et du mal de John Berendt

critiqué par Krysaline - (Paris - 52 ans)
10 etoiles
Grandeur et décadence de la bourgoisie de Savannah
Ce chef d’œuvre de la littérature américaine a été largement inspiré de faits réels et bien que les personnages n’aient pas tous effectivement existé, il n’en reste pas moins que les plus étonnants et pittoresques, tel Lady Chablis (Brenda Dale...

sans couverture

Frappe-toi le coeur de Amélie Nothomb

critiqué par Pacmann - (Tamise - 52 ans)
9 etoiles
Enfin,…une renaissance !
J’ose dire après tant d’années d’attente, Amélie Nothomb nous raconte enfin un récit normal, avec des personnages aux prénoms normaux et qui ont presqu’une vie ordinaire ; chacun pourrait se retrouver dans ce conte moderne. On a aussi le droit...

sans couverture

Et Nietzsche a pleuré de Irvin D. Yalom

critiqué par ARL - (Montréal - 31 ans)
7 etoiles
Deux névrosés
Irvin Yalom, psychiatre de profession, imagine une rencontre entre Josef Breuer et Friedrich Nietzsche en 1882, orchestrée par Lou Andreas-Salomé. Cet échange fictif entre deux hommes psychologiquement paralysés débouchera sur la création d'un traitement aujourd'hui connu sous le terme de...

sans couverture

Le chat qui venait du ciel de Hiraide Takashi

critiqué par Débézed - (Besançon - 70 ans)
8 etoiles
Chat pitre
Les écrivains nippons semblent beaucoup aimer les chats, ils en parlent souvent dans leurs textes, et certains comme Hiraide et Nosaka (Nosaka aime les chats chez Picquier également) leur ont carrément consacré un livre. Si les japonais écrivent sur les...

sans couverture

Au bout du rouleau de Joseph Conrad

critiqué par Tistou - (61 ans)
8 etoiles
Au bout du bout …
Voyons ce que dit lui-même Joseph Conrad de cette nouvelle : « « Au bout du rouleau » est un récit de la vie en mer d’un genre assez particulier, et voici ce que je puis en dire de plus intime...

sans couverture

Nos proches et nos lointains de Martine Le Coz

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 53 ans)
7 etoiles
Roman singulier
J'ai découvert cet auteur avec ce livre. Une écriture sophistiquée, une approche par les contours nécessitant une attention particulière pour entrer dans ce roman singulier, l'histoire est émouvante. Un extrait que j'ai apprécié p153 : il faudrait aller vers la...

sans couverture

Lonesome Dove : Episode 1 de Larry McMurtry

critiqué par Saule - (Bruxelles - 52 ans)
10 etoiles
Passionnant
Dans mon esprit le genre du western était réservé aux bandes dessinées (Lucky Luke, Blueberry) ou aux films (avec Clint Eastwood) et je n'avais jamais imaginé que ça pourrait être aussi passionnant et tellement évocateur dans un roman. Le récit...