Les dernières critiques éclair


sans couverture

Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson

critiqué par Nomadisant - (43 ans)
6 etoiles
Nature célébrée, nature humaine méprisée
Pendant quelques mois, Sylvain Tesson vit en ermite dans une cabane située sur les rives du lac Baïkal, en Sibérie. Pour vivre et survivre dans son ermitage, il apporte avec lui six caddies de pâtes et dix-huit bouteilles de tabasco,...

sans couverture

Le poisson-scorpion de Nicolas Bouvier

critiqué par Nomadisant - (43 ans)
7 etoiles
Où le voyage est un échouement
Après avoir voyagé de Belgrade jusqu’au Pakistan pendant un an et demi en compagnie de son ami dessinateur Thierry Vernet – périple qu’il relate dans L’Usage du monde, son livre le plus célèbre – Nicolas Bouvier traverse l’Inde et arrive...

sans couverture

Pierres noires: Les Classes moyennes du Salut de Joseph Malègue

critiqué par José Fontaine - (74 ans)
10 etoiles
Merci à Saule
Vous avez bien compris ce livre et merci de ce que vous dites à propos de la préface :-) En fait — c'est d'autant plus vrai et mieux que cela ne se voit pas — Malègue a entrepris de comprendre les deux...

sans couverture

Le Noël d'Hercule Poirot de Agatha Christie

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 67 ans)
6 etoiles
Une trame, maintes fois utilisée
Un : La romancière rassemble sur un bateau, dans un train, ou une maison, les protagonistes de son histoire. Deux : Elle veille à ce que le drame se joue toujours dans un milieu bourgeois. Trois : Puis le...

sans couverture

Il était minuit cinq à Bhopal de Dominique Lapierre, Javier Moro

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
10 etoiles
Chronique d'une catastrophe annoncée
" Il était minuit cinq à Bhopal" de Dominique Lapierre et Javier Moro (572 p) Ed.Pocket Bonjour les fous de lectures... Voici la chronique effrayante d'une catastrophe annoncée!! Dans la nuit du 2 au 3 décembre 1984, s'est produit, à Bhopal, la plus grande...

sans couverture

Le bonheur des tristes de Luc Dietrich

critiqué par Thomas lu - (29 ans)
10 etoiles
Un modèle du genre
Voilà un livre émouvant et poétique, émouvant par la vie d'une mère toxico et de son enfant qui se retrouvent après une séparation forcée avant qu'il la reperde à jamais, poétique par une écriture à la fois imagée et musicale....

sans couverture

L'étranger de Albert Camus

critiqué par Thomas lu - (29 ans)
8 etoiles
Comme l'étranger de Baudelaire
Un très bon roman malgré quelques défauts. L'intérêt principal, c'est la particularité de Meursault, son absence de sentiment pour autrui, son déficit d'émotion. Il fait penser à ce que les psychiatres appellent "personnalité schizoïde", c'est-à-dire un profil de personne qui...

sans couverture

Rêves oubliés de Léonor De Récondo

critiqué par Ichampas - (LAMBALLE - 55 ans)
9 etoiles
Etre ensemble c'est tout ce qui compte
Léonor DE RECONDO nous narre le récit d’une famille espagnole contrainte à l’exil avec une écriture toute en finesse, une romancière à ne pas rater, tous ses livres sont délicats. ...

sans couverture

Sanctuaire de William Faulkner

critiqué par Thomas lu - (29 ans)
4 etoiles
pas emballé
J'aimerais bien partager l'enthousiasme des autres lecteurs mais je n'ai pas aimé ce livre. Je le trouve un peu racoleur, pas parce qu'il y est question de meurtre et de viol, non, mais parce l'histoire manque de sens. Pourquoi Popeye...

sans couverture

L'acquittement de Gaétan Soucy

critiqué par Thomas lu - (29 ans)
2 etoiles
bof
Le héros, Bapaume, se sent coupable. Il s'est consacré à musique qu'il composait au lieu de donner à sa femme et à son jeune fils une vie confortable et saine. Son fils est mort de la tuberculose. En proie au...

sans couverture

Chien-loup de Serge Joncour

critiqué par MAPAL - (73 ans)
6 etoiles
Bonne idée...moins bien servie...
C'est le premier livre que je lis de cet auteur et j'en sors un peu déçu. Pourtant tout était là pour me convaincre: l'idée de départ, qui suscite l'intérêt, le sujet (critique du monde contemporain), des personnages, une atmosphère et de...

sans couverture

Habemus piratam de Pierre Raufast

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)
10 etoiles
Mais pourquoi les livres de Pierre Raufast sont-ils toujours trop courts ?
Encore un excellent roman de Pierre Raufast, jubilatoire ! Un curé d’un petit village de France reçoit dans son confessionnal les mamies du village. Puis un hacker vient se confesser « car je vais bientôt mourir ». Chaque semaine, à partir...

sans couverture

La papeterie Tsubaki de Ito Ogawa

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
8 etoiles
L’art de l’écriture
Amemiya Hatoko a été élevée sévèrement par sa grand-mère Kashiko, dans la ville côtière de Kamakura, province de Kanagawa. L’Ainée, écrivain public dans sa papeterie, a essayé de transmettre son savoir à sa petite-fille. Mais Hatoko, à l’éducation trop stricte de...

sans couverture

Taqawan de Eric Plamondon

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
7 etoiles
Pas seulement une histoire de saumons
Livre court mais intéressant. Au travers de la révolte des Mig'maq dans le Nouveau Brunswick, nous en apprenons plus sur la relation des blancs avec les natives du Canada. Aujourd'hui, le Canada cherche à se racheter une conduite vis à vis des...

sans couverture

Ubik de Philip Kindred Dick

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
6 etoiles
Embryon de la SF
Ubik, comme de nombreux ouvrages fantastiques, mise tout sur le concept. A l'image du Seigneur des anneaux (c'est le premier exemple qui me vient à l'esprit) l'histoire vaut le détour mais la lecture est à la limite de la torture,...

sans couverture

Vernon Subutex, tome 1 de Virginie Despentes

critiqué par Lejak - (Metz - 44 ans)
6 etoiles
Une sorte de Houellebecq au féminin
2 points communs avec Houellebecq : un anti-héros qui sombre et pas mal de cul. Vernon Subutex est un prétexte à une galerie de portraits intéressants avec quelques passages bien croustillants. En dehors de quelques moments sympathiques, le livre m'a ennuyé...

sans couverture

La vérité sort de la bouche du cheval de Meryem Alaoui

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
4 etoiles
Personnage pas attachant
Jmiaa est une maman prostituée à Casablanca. La vie ne la préparait pas à cela. Elle est quasi alcoolique. Sa fille grandissant, elle doit la confier à sa mère, qui ne se doute pas de son emploi du temps. Le...

sans couverture

L'Adversaire de Emmanuel Carrère

critiqué par Pierraf - (Lyon - 62 ans)
8 etoiles
mais qui est-il vraiment ?
je suis fasciné par ces personnes qui arrivent à jouer un double/triple/quadruple … jeu et à tromper leur entourage et leurs proches. Dans ce livre, Carrère essaie de comprendre, sans vraiment y arriver d'ailleurs. il ne juge pas, il est un...

sans couverture

Nous, les noyés de Carsten Jensen

critiqué par Kostog - (47 ans)
9 etoiles
Les rescapés et les autres
En dépit des presque 1 000 pages en édition de poche que compte Nous, les noyés, Carsten Jensen réussit avec virtuosité à tenir son lecteur embarqué dans sa fresque attachante des gens de Marstal. Des hommes destinés à devenir marins,...

sans couverture

Le sermon sur la chute de Rome de Jérôme Ferrari

critiqué par Homo.Libris - (Paris - 53 ans)
9 etoiles
Le règne de l'illusion ne peut être parfait
La critique principale (celle de Saint Germain de Prés) résume mon sentiment sur ce livre. Contrairement à d'autres lecteurs qui ont laissé des avis sur ce site pour ce livre, la longueur des phrases ne m'a pas gêné car elles sont...

sans couverture

J'ai couru vers le Nil de Alaa El Aswany

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
6 etoiles
Le printemps arabe
Les événements de la place Tahrir de 2011 vécus par des acteurs réels ou imaginés. Une des merveille du Coran et de ses innombrables Hadith(s) c'est qu'il n'y aucun détail de la vie d'un musulman qui n'y est...

sans couverture

Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Stefan Zweig

critiqué par Cédelor - (Paris - 47 ans)
10 etoiles
Un court récit éblouissant
Vu le titre dans une médiathèque, me suis souvenu d’excellentes critiques sur ce livre, d’un auteur, Stefan Zweig, toujours une valeur sûre, toujours excellent. Hop, ma main n’a pas hésité plus longtemps, elle l’a pris et l’a emporté chez moi....

sans couverture

Abraham et fils de Martin Winckler

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
8 etoiles
Tout va bien, petit chat ?
J’ai attaqué ce livre après avoir lu quelques critiques.. l’une parlait entre autres, que tout est (trop) merveilleux.. c’est un peu vrai.. le livre est un peu trop lisse. Néanmoins, l’auteur parvient à maintenir le suspense jusqu’au bout et on ne...

sans couverture

La fille du train de Paula Hawkins

critiqué par Ronan - (Montreal - 44 ans)
8 etoiles
Incompréhension
Je l'ai commencé. Je n'ai pas réussi à le finir. Difficile de rentrer dans l'histoire, c'est peut être à cause du style de la traduction. Et j'ai très vite vu venir l'intrigue. C'est un jugement perso, qui n'enlève rien à la qualité du livre,...

sans couverture

Leviatemps de Maxime Chattam

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
7 etoiles
Tic-tac
Pour ma part j'ai bien apprécié ce roman, j'ai beaucoup aimé la reconstitution de l'ambiance du Paris de la Belle époque ainsi que de l'Exposition Universelle de 1900 qui avait l'air assez impressionnante malgré l'exhibition de "sauvages". L'intrigue m'a également...

sans couverture

Rosemary, l'enfant que l'on cachait de Kate Clifford Larson

critiqué par Faby de Caparica - (57 ans)
4 etoiles
Sans plus
"Rosemary l'enfant que l'on cachait" de Kate Clifford Larson (400p) Ed. Les arènes Bonjour les fous de lectures .... BOF.... Rien de bien exceptionnel dans ce livre plus axé sur la vie de Rose et la carrière de Joseph Kennedy que sur celle de...

sans couverture

Mouchons nos morveux : conseils aux parents qui ne veulent plus se laisser marcher sur les pieds de Jean-Louis Fournier

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
7 etoiles
L'iconoclaste
J’admire cet auteur pour le mélange subtilement dosé d’humour et de gravité. Quand il relate les drames de sa vie -et il n’a pas été épargné – il arrive toujours à faire sourire le lecteur, tout en suscitant émotion et...

sans couverture

Bouche cousue de Mazarine Pingeot

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
6 etoiles
Née de père trop connu
Mazarine va avoir un bébé. C’est à cet enfant à naître qu’elle s’adresse, qu’elle décide de confier son enfance originale. À lui qu’elle explique comment elle a vécu avec ce père, ce papa (presque) normal, qui raconte des histoires, qui...

sans couverture

Les yeux rouges de Myriam Leroy

critiqué par Pacmann - (Tamise - 54 ans)
6 etoiles
Attention les yeux....!
Deuxième roman de la chroniqueuse Myriam Leroy, après le splendide « Ariane », ce nouveau livre plus encore autobiographique traite du caractère pervers et des dérives de Facebook et autres Twitter, qui poussent certains individus à déverser leur haine,...

sans couverture

Les dieux de la steppe de Andreï Guelassimov

critiqué par Tistou - (63 ans)
7 etoiles
Dureté sibérienne
Vu d’ici (ici = Europe occidentale, Canada), la Sibérie n’est qu’un vague concept, une abstraction géométrique sur un planisphère, un énorme espace pratiquement peu ponctué de villes. Les dieux de la steppe ont beau nous raconter une histoire située en...