Les dernières critiques éclair


sans couverture

La Rabouilleuse de Honoré de Balzac

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
7 etoiles
Héritages, intrigues et complots de famille
Une famille se délite à vitesse grand V dans la bourgeoisie d'Issoudun, avec un soupçon d'enfant adultère, un volonté subséquente de déshériter, une évolution de famille en dents de scie. A cela, viennent s'ajouter moult intrigues d'argent, rebondissements politiques et...

sans couverture

Les corps abstinents de Emmanuelle Richard

critiqué par Blue Cat - (55 ans)
1 etoiles
'La chair est triste, hélas !'
Si nous savions depuis Stéphane Mallarmé que 'La chair est triste, hélas !' nous savons maintenant, grâce au livre d'Emmanuelle Richard, que l'abstinence sexuelle l'est tout autant. Triste, veux-je dire. L'auteure s'étonne du fait que ce thème soit fort rarement débattu dans...

sans couverture

Philippe le Bel de Jean Favier

critiqué par Saint Jean-Baptiste - (Ottignies - 84 ans)
6 etoiles
L’histoire d’un siècle.
J’avais lu cette brique il y a quarante ans, en 1980, au temps où je passais mes vacances à la mer du Nord en famille et avec ma belle-mère. Il m’arrivait d’avoir le temps long… Je l’ai reprise, cette brique,...

sans couverture

Desproges, portrait de Marie-Ange Guillaume

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Retour sur l'impression d'un humoriste
Pierre Desproges a égrené les médias français des années 1970 et 1980 de son humour grinçant, aussi souvent abrupt que tout en finesse. Ce portrait, à la dimension subjective assumée de la part de l'auteure qui a connu l'intéressé, revient...

sans couverture

Zouleikha ouvre les yeux de Gouzel Iakhina

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
10 etoiles
Un terrible chemin vers l'émancipation !
Gouzel Chamiliovna Iakhina (1977- ) est une écrivaine russe. Son 1er roman "Zouleikha ouvre les yeux" consacré à la dékoulakisation des années 1930 est nominé pour le Prix Bolchaïa Kniga.Il paraît en France en 2017. ...

sans couverture

L'insouciance de Karine Tuil

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
9 etoiles
Le « J’accuse » du 21ème siècle très en phase avec l'actualité de juin 2020
Ce roman choral où les récits des personnages s’imbriquent les uns dans les autres est à nouveau une très belle réussite scénaristique et stylistique. Karine Tuil, comme dans un de ses derniers opus « Les choses humaines », aime décrire...

sans couverture

Étranges rivages de Arnaldur Indridason

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
8 etoiles
Voyages en hypothermie
Erlendur est seul dans une maison en ruine. Il y vient de temps en temps, un sac de couchage, une lampe tempête, un thermos de café, des cigarettes… le strict minimum pour quelques jours qui pourraient évoquer une retraite ou...

sans couverture

Surface de Olivier Norek

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 72 ans)
7 etoiles
No
Sympathique polar qui se lit avec facilité et beaucoup de plaisir. Le personnage de la policière No (ou Noémie) est particulier, bien typé et ce qui ne gâche rien d’une redoutable efficacité dans son enquête « en province » (Aveyron)...

sans couverture

La Piscine - Les Abeilles - La Grossesse de Yōko Ogawa

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
5 etoiles
Pas enthousiaste
"La piscine Les abeilles La grossesse" de Yôko Ogawa (196p) Ed. Babel Bonjour les fous de lectures..... Voici 3 courts récits de l'autrice Yôko Ogawa. "La Piscine" et " la grossesse" parlent des penchants sadiques qui peuvent sommeiller en chacun d'entre nous. "Les abeilles" est...

sans couverture

Là où chantent les écrevisses de Delia Owens

critiqué par Bréhec - (paris - 62 ans)
10 etoiles
Un livre splendide, un grand coup de cœur!
Une magnifique histoire, racontée avec beaucoup de poésie. Le personnage de Kya, sa communion avec la nature, sa capacité à se relever des épreuves, sont inoubliables. On retrouve le style de Pat Conroy, son talent de raconteur d'histoires. Un succès...

sans couverture

Le maître des illusions de Donna Tartt

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
8 etoiles
Dramatique et psychologique
Issu d’un milieu modeste, Richard Papen quitte sa petite ville de Californie pour intégrer l’université de Hampden dans le Vermont. Il y fait la connaissance d’un petit groupe d’étudiants issus de milieux plus privilégiés. Henry et Bunny font figure de...

sans couverture

Les enquêtes de Mary Lester, tome 27 : Ça ira mieux demain de Jean Failler

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
8 etoiles
Absence de témoins
Son commissaire favori étant en congé de maladie, Mary a affaire à un commissaire intérim qui a pour préoccupation principale d'avoir des résultats sans faire de vagues. L'enquête commence difficilement car elle est lancée suite à des incitations politiques. Soucieuse qu'il...

sans couverture

Garçons de cristal de Bai Xianyong

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Intéressant... mais beaucoup trop long
Le roman chinois a ses propres caractéristiques, déroutantes pour nos habitudes littéraires. Le traducteur a visiblement veillé à l'adapter au mieux aux lecteurs français mais il ne pouvait tout gommer sans trahir l'original. Il se situe dans les années 60. Le contenu...

sans couverture

Les cafards de Jo Nesbø

critiqué par Sundernono - (Nice - 37 ans)
6 etoiles
Un bon polar pour la plage
Je rejoins parfaitement la critique précédente. Les cafards est un polar efficace mais son style très sommaire et surtout les traits quelque peu grossiers du personnage principal, notamment son penchant trop insistant pour l'alcool, le rendent quelconque. Il manque de...

sans couverture

Dewey de Vicki Myron, Bret Witter (Co-auteur)

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Rien de plus que la quatrième de couverture
Lorsque l'on a lu la quatrième de couverture, il ne sert quasiment à rien de lire le livre. Comme le précise l'auteur, cela a commencé par une cinquantaine de pages que l'éditeur a demandé d'étoffer… et on se rend compte...

sans couverture

Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sepúlveda

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
9 etoiles
Un conte pour tout âge
Un conte avec le merveilleux, la situation de départ, une intervention un peu magique et une amélioration. Une histoire dont les rouages sont bien articulés. Une conclusion prolongeant la poésie du déroulement, appuyée sur des valeurs morales qu'il faut extraire du texte,...

sans couverture

Le vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
6 etoiles
Sur ma faim
Un récit court saupoudré d'un peu d'humour. Une écriture agréable. Pour le contenu, le sujet, c'est plus difficile à cerner. Le côté positif est que l'on découvre ce mode de vie éloigné géographiquement de la société que nous connaissons mais, malgré...

sans couverture

Bakhita de Véronique Olmi

critiqué par Mimi62 - (Plaisance-du-Touch (31) - 67 ans)
7 etoiles
Immersion dans la vie d'esclave et une vie inattendue
Le récit se déroule fin XIXème siècle première moitié XXème. Un récit biographique nous faisant approcher de près la vie d'une esclave. De l'arrachement à sa famille jusqu'aux changement de maîtres, en passant par les multiples reventes avant d'arriver sur le...

sans couverture

La peau de l'ours de Zidrou (Scénario), Oriol (Dessin)

critiqué par Nathavh - (55 ans)
9 etoiles
La peau de l'ours
Nous sommes en Italie sur l'île de Lipari. Amadeo vient chaque jour lire l'horoscope à Don Palermo. Celui-ci va lui raconter sa jeunesse. Dans les années trente à Stonefield aux Etats-Unis, enfant, montreur d'ours, il a...

sans couverture

La femme gauchère de Peter Handke

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 40 ans)
9 etoiles
La vie suit son cours
Les romans de Peter Handke ont quelque chose de suffisamment étrange pour que le lecteur continue à s'interroger à la fin de la lecture. Dans "La femme gauchère", Marianne demande un beau jour à son mari de partir. Rien...

sans couverture

Le Privilège du fou de Daniel Fano

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Tétralogie - Opus II
Pour ce deuxième opus de sa tétralogie Daniel Fano évoque le privilège du fou, ou peut-être d’un fou ? Du fou de culture qu’il était, gavé de culture populaire, pas forcément celle qu’il recherchait mais celle qui envahissait son bureau,...

sans couverture

Le Mobilier national de Laurence Cossé

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Comment sauver les cathédrales
Jean-Léger Tuffeau, dit JF, est chargé au ministère français de la Culture de la conservation des cathédrales. Si elles représentent un gouffre financier, son administration n'est pas à même budgétairement d'avancer la somme suffisante pour tout sauver, seulement à peu...

sans couverture

La plume du corbeau de Patricia Wentworth

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 30 ans)
6 etoiles
Un tapis révélateur
Ma précédente expérience avec un roman de la série des Miss Silver ne m'avait pas vraiment laissé un bon souvenir. Cependant, je me suis dit que j'allais quand même lui donner une seconde chance car il était toujours possible que...

sans couverture

Congo de Éric Vuillard

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
6 etoiles
Moi Monsieur, j'ai eu la belle vie .. au temps des colonies
"Congo" d'Eric Vuillard (95p) Ed. Babel Bonjour les fous de lectures.... Un livre d'Eric Vuillard découvert par hasard et qui est bien dans l'air du temps. 1884, Berlin. 26 pays occidentaux se réunissent pour se partager l'Afrique et surtout créer le Congo. En quelques paragraphes très...

sans couverture

Ce que je sais de Vera Candida de Véronique Ovaldé

critiqué par Pacmann - (Tamise - 55 ans)
7 etoiles
Le destin imaginaire d'une sud-américaine
Véronique Ovaldé se serait-elle pas une autrice caméléon qui parvient à bluffer ses lecteurs en adaptant son style et le ton de ses récits en fonction de l’environnement de l’histoire ? Si dans « La grâce des Brigands » elle...

sans couverture

Les montagnes hallucinées, suivi de Dans l'abîme du temps de Howard Phillips Lovecraft

critiqué par Cédelor - (Paris - 48 ans)
9 etoiles
L'une des nouvelles les plus réussies de Lovecraft
Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu du Lovecraft. À l’occasion de la sortie en BD de « Les montagnes hallucinées », j’ai eu envie d’en lire l’histoire originelle. Je l’ai donc acheté en librairie. Je ne regrette pas de...

sans couverture

Hercule Poirot quitte la scène de Agatha Christie

critiqué par Obriansp2 - (49 ans)
9 etoiles
Très bien.
Normalement les romans d'Agatha Christie restent simplement écrits et il est vrai ils restent aisés à lire. L'histoire défile, elle pose le décor et elle présente les principaux protagonistes. Après il y a le meurtre et on suit l'enquête d'Hercule...

sans couverture

A quelques secondes près de Harlan Coben

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
4 etoiles
Quelle vérité ?
J’ai quand même terminé le bouquin, malgré qu’il soit sans queue ni tête. In fine, on ne sait toujours pas ce qui s’est passé. Je vous recopie le dernier paragraphe de ce livre de 320 pages : « Ce n’était...

sans couverture

Le Grand Meaulnes de Alain-Fournier

critiqué par Kabuto - (Craponne - 59 ans)
7 etoiles
inoubliable
Un très beau roman aux accents poétiques et oniriques. Dans La France surannée du siècle dernier, une histoire d’amour et d’amitié inoubliable. ...

sans couverture

Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants de Mathias Énard

critiqué par Faby de Caparica - (58 ans)
8 etoiles
L'homme de l'occident et l'Orient
" Parle-leur de batailles, de rois et déléphants" de Mathias Enard (160p) Ed. Acte Sud Bonjour les fous de lectures.... Livre lu dans le cadre de mon défi " Je lis tous les Goncourt" Ce livre a reçu le Goncourt des lycéens 2010 1506 L’un des...