Les dernières critiques


sans couverture

La muse dans le grenier de Didier Cornaille

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
5 etoiles
Plus sentimental que terroir
Le temps d’un week-end, Marc, cadre parisien, retourne dans sa région d’origine pour y retrouver sa vieille mère, sa sœur et son beau-frère. Il a laissé derrière lui, à Paris, son épouse Florence ainsi que ses deux enfants. Pris dans...

sans couverture

Vidocq 03 - Le Cadavre des illuminati de Richard D. Nolane (Scénario), Sinisa Banovic (Dessin)

critiqué par Shelton - (Chalon-sur-Saône - 63 ans)
8 etoiles
Vidocq est de retour...
J’ai toujours dit dans mes conférences sur le roman policier que le grand ancêtre du genre est bien l’ouvrage de Vidocq, Mémoires. Il faut dire que la vie d’Eugène-François Vidocq est un véritable roman. Délinquant, condamné, bagnard, évadé, indicateur, policier,...

sans couverture

Dormir sans tête de David Clerson

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 77 ans)
7 etoiles
L'Humanité à la dérive
Dans ce recueil de nouvelles, David Clerson nous livre sa vision du monde avec une plume sérieuse qui évite les québécismes. Sa rectitude linguistique donne du poids à son discours, qui se veut une illustration de la société d’aujourd’hui. L’auteur...

sans couverture

Les soeurs Lacroix de Georges Simenon

critiqué par Pierrot - (Villeurbanne - 68 ans)
6 etoiles
La croix et la bannière.
A Bayeux (Calvados), les membres d’une famille minée par la haine vivent dans une maison bourgeoise de la ville. Poldine, enceinte de son beau-frère, a épousé Riland-Desborniaux, un chantre timide et tuberculeux, qui vit dans un sanatorium en Suisse et...

sans couverture

Le Maroc de Jacques Bravo, Hugues Demeude, Xavier Richer

critiqué par Tistou - (63 ans)
7 etoiles
Royaume Chérifien
Passage en revue exhaustif des sites marquants de ce pays magnifique. Le texte est de Hugues Demeude, les photographies de Jacques Bravo et Xavier Richer. Une bizarrerie qui tient à la forme ; le texte n’est pas forcément raccord par rapport...

sans couverture

Lino de Piero Ventura

critiqué par Frunny - (PARIS - 54 ans)
8 etoiles
Tête de mule de parmesan !
Le 22 octobre 1987 restera une sombre journée pour le cinéma français. Lino Ventura, l'acteur français le plus populaire, venait de nous quitter. Petit immigré italien (Parme), élevé par sa mère, il commence à travailler dès l'âge de 10...

sans couverture

Le verdict de Nick Stone

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
8 etoiles
Autopsie d'un procès
Si vous voulez tout connaitre de la justice anglaise et du déroulement d’un procès, ce roman est très intéressant. Il doit l’être aussi pour toute autre justice car ici, on découvre les alliances qui se nouent entre les divers protagonistes,...

sans couverture

Vision d'Escaflowne Tome 07 de Katsu Aki

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
6 etoiles
Les dernières réponses.
Burn et ses amis n'ont pas réussi à empêcher Zaïbach de voler l'énergie prodigieuse de Freid, et l'empire maléfique est désormais prêt à s'envoler pour la Terre. Ce tome apporte les dernières réponses qui manquaient au lecteur pour reconstituer les...

sans couverture

Les politiques publiques de Pierre Müller

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Les sciences de l'action publique
Après avoir précisément étudié les mécanismes institutionnels et sociologiques du pouvoir, la science politique s'est penchée plus récemment sur la teneur des actions publiques. Leur mode de conception, leur mise sur agenda, par les débats publics, les formes du travail...

sans couverture

L'art urbain de Nicolas Gzeley, Nicolas Laugero-Lasserre, Stéphanie Lemoine, Sophie Pujas

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
La ville investie par l'art "sauvage"
Les Etats-Unis des années 1930 ont vu naître l'art de rue, ou street art, qui a consisté à taguer murs publics, façades, trains et métros, par des signatures stylisées puis des dessins, le caractère revendicatif de ce mode d'expression étant...

sans couverture

La cage dorée : La vengeance d'une femme est douce et impitoyable de Camilla Läckberg

critiqué par Darius - (Bruxelles - - ans)
5 etoiles
Vengeance diabolique
Camilla Läckberg est l’une des auteurs les plus lues au monde. En consultant, internet, je constate qu’elle est très jolie et qu’elle a eu 3 maris dont le dernier a une quinzaine d’années de moins qu’elle. La troisième de couverture parle...

sans couverture

Révolte contre le monde moderne de Julius Evola

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Une si longue décadence…
Alors que pour la plupart des historiens ou des politologues, la fracture entre l’ancien monde et le nouveau se situe à la Révolution Française, pour Julius Evola il faut remonter beaucoup plus loin, quasiment à la nuit des temps, quand...

sans couverture

Un thé bien fort et trois tasses de Lygia Fagundes Telles

critiqué par SpaceCadet - (Ici ou Là - - ans)
8 etoiles
Perles brésiliennes
Publié pour la première fois au Brésil en 1970, ‘Un thé bien fort et trois tasses’ réunit dix-sept nouvelles, dont la plupart ayant été conçues entre 1958 et 1969, s’inscrivent, quoique de façon modérée, dans le courant moderniste de l’après-guerre....

sans couverture

L'espoir sous nos semelles de Aurore Gomez

critiqué par Flo29 - (47 ans)
8 etoiles
Une randonnée moderne
Juno doit trouver une solution pour gagner de l'argent et faire vivre sa famille. Par hasard, elle tombe sur un prospectus qui propose un trek suivi par des milliers d'internautes. D'abord hésitante, elle voit là un moyen de se faire...

sans couverture

Disparitions de Hélène Delhamende

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Seize nouvelles liégeoises
Hélène Delhamende tâte cette fois au périlleux exercice de l’écriture de nouvelles. Notez que ce n’est pas nouveau chez elle : c’est un « petit jeu » auquel elle se livre depuis de nombreuses années. Pourquoi « périlleux » ?...

sans couverture

Vision d'Escaflowne Tome 06 de Katsu Aki

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
7 etoiles
Révélations et déceptions.
Burn et les siens sont parvenus à retrouver les rebelles afin de former l'ultime coalition contre Zaïbach. Mais les rebelles ont accueilli parmi eux un invité surprise : Dilandor, le traître à Zaïbach, mais aussi l'assassin de la reine Escalina...

sans couverture

Le goût de la philosophie de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
La philosophie par son apprentissage
L'existence d'un tel ouvrage surprend à double titre. Il paraît difficile de résumer une discipline aussi vaste et complexe en quelques textes de présentations et, par ailleurs, sous quel angle, à choisir inévitablement, faut-il s'y exercer ? Il a été...

sans couverture

Les 100 mots de Rome de Bruno Racine

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
Un bréviaire pour découvrir la Ville éternelle
Ses nombreuses places et fontaines, la présence de l'Eglise, ses collines, ses mythes, le Colisée, le Forum, le Panthéon constituent autant d'éléments qui forgent la topographie de Rome, dont l'ancienne puissance alimente tant l'imagination que les fantasmes. Artistes et personnalités...

sans couverture

L'âge productiviste de Serge Audier

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
L’écologie, éternelle sacrifiée sur l’autel de la croissance
De droite comme de gauche, considéré durant tout le XIXe siècle comme le passage obligé avant l’avènement d’un socialisme international, le productivisme autrement dit la production illimitée des biens s’est imposée à plusieurs titres. Il s’est conformé à l’injonction de...

sans couverture

Le violon pisse derechef sur son powète de Eric Dejaeger

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
7 etoiles
"Césure à l'hémistiche"
« Ecrire de la powésie parce que l’on se proclame powète est profondément ridicule. » Dans un précédent recueil d’aphorismes, « Le violon pisse sur son powète », à coup de formules toutes plus aiguisées les unes que les autres, Eric...

sans couverture

Barracoon : L'histoire du dernier esclave américain de Zora Neale Hurston

critiqué par Krysaline - (Paris - 54 ans)
7 etoiles
Un beau témoignage sur l'histoire de l'esclavage...
Zora Neale-Hurston est une anthropologue et une « folkloriste » afro-américaine aujourd’hui reconnue mondialement. L’essai qu’elle écrit en 1925 (qui donnera lieu dans un premier temps à une publication sous forme d’article en 1927), son premier ouvrage, est resté...

sans couverture

Vision d'Escaflowne Tome 05 de Katsu Aki

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
7 etoiles
Préparatifs pour l'ultime bataille.
Afin de sauver Hitomi, Burn et Allen ont du retourner à l'empire Zaïbach. Mais Dornkirk ordonne de détruire les lieux afin de se débarrasser de ses ennemis une fois pour toutes. Un tome étrange, qui commence très bien avec le...

sans couverture

Sois toi-même, tous les autres sont déjà pris de David Zaoui

critiqué par Titiskberg - (Asnières-sur-oise - 49 ans)
10 etoiles
Bijou de tendresse et de fraîcheur
Ce roman vif, joyeux, intelligent et profond met en scène un duo inédit : Schmidt, un petit singe capucin costaricain accro aux beignets à la pistache et à la série Derrick, et Alfredo, artiste-peintre incompris qui croque « l’inconscient des animaux...

sans couverture

L'aube à Birkenau de David Teboul, Simone Veil

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
10 etoiles
Retour de déportation
David Teboul souhaite filmer un documentaire sur Simone Veil, suite à un témoignage dans un débat télévisé. Il s'y prend sur plusieurs années. L'austère politique et ancienne magistrate se montre initialement rétive à la démarche, rechignant à se dévoiler et...

sans couverture

Ceux que je suis de Olivier Dorchamps

critiqué par CHALOT - (71 ans)
10 etoiles
émouvant
« Ceux que je suis » roman d'Olivier Dorchamps éditions Finitude juillet 2019 253 pages C'est un roman chaleureux qui donne du baume au cœur en nous faisant découvrir la vie de celles et de ceux qui viennent de l'autre côté de la Méditerranée pour s'installer en...

sans couverture

La renaissance de la liberté - Souvenirs et réflexions de Paul Valéry

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
8 etoiles
Souvenirs et réflexions
Ce recueil a été établi, présenté et annoté par Michel Jarrety ; dans sa préface, il explique l’objet de cette publication, ce qu’elle comporte et comment il a procédé pour l’établir. Comme son sous-titre, Souvenirs et réflexions, l’indique de manière...

sans couverture

Ce qu'il restera de nous de Pascale Joye

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
8 etoiles
Bonjour tristesse
Clémence, étudiante curieuse de tout rencontre un brillant avocat, Mathieu, avec qui se noue une liaison très forte. Et puis un jour l'amoureux disparaît, sans un mot. La jeune femme est effondrée...

sans couverture

Vision d'Escaflowne Tome 04 de Katsu Aki

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 36 ans)
9 etoiles
Bouleversements.
Dans la Forêt des Désillusions, Dilandor, victime d'hallucinations, commet l'irréparable en tuant la reine Escalina. En route pour la forêt en question, Burn et ses compagnons courent au devant d'un grave danger, un duo de jeunes femmes redoutables au service...

sans couverture

Dommage, Tunisie: La dépression démocratique de Hélé Béji

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
Tunisie, révolution ?
Pour comprendre les révolutions arabes et la naissance du jihadisme, et ne pas se tromper d’objet, il est nécessaire de savoir que le "colonialisme portait la vieille intolérance chrétienne qui expliquait qu’il fallait subjuguer, fût-ce par la violence, les peuples...

sans couverture

Contes pour petites filles criminelles de Nadine Monfils

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Du hard !
Ben là encore, je suis tombé sur le cul. Tout comme dans son recueil nommé « Contes cruels » (voir plus bas ), voici de la littérature qui n’est pas fleur bleue du tout. Et pour cause : ...