Les dernières critiques

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

Islamisme radical - Comment sortir de l'impasse de Christian de Moliner

critiqué par Francois Martini - (65 ans)
8 etoiles
L'intégrisme, ou comment s'en débarrasser.
Voici un essai dont le titre extrêmement ambitieux intrigue a priori : Islamisme radical, comment sortir de l’impasse. 
Diable ! Quelqu’un connaîtrait donc la solution ?

 En effet, Christian de Molinier a une idée. Mais avant de l’exposer, il s’explique. 
Ayant « commis » un...

sans couverture

Les dons précieux de la nature de Jean-Marie Pelt

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
8 etoiles
Nous n'avons qu'une seule Terre
La Nature est généreuse, elle donne sans compter. On peut avoir l’impression que ses ressources sont inépuisables. Mais la rapacité de l’humanité, son inconscience, son exploitation effrénée de ses biens, ont changé la donne. Il est impossible d’exploiter de manière...

sans couverture

L'insomnie de Tahar Ben Jelloun

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
9 etoiles
Comédie burlesque
Je ne sais pas quelle mouche a piqué Tahar Ben Jelloun, mais ce n’est en tout cas pas une mouche tsé-tsé ! Le narrateur souffre d’insomnie chronique. Il découvre après avoir essayé toutes sortes de solutions inefficaces que la seule chose...

sans couverture

Civilizations de Laurent Binet

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
9 etoiles
La conquête de l'Espagne par les Incas
Christophe Colomb ne va pas jusqu'en Amérique et s'arrête à Cuba, la Reine du Groenland se rend, elle, sur ce continent nouveau, et ce sont les Incas qui débarquent en Espagne pour conquérir le pays. Atahualpa, leur Empereur, fils du...

sans couverture

Inégalités mondiales de Branko Milanovic

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
Ploutocratie et populisme à la manœuvre
L’un des résultats présentés ici est la spectaculaire courbe de l’éléphant, traduisant la mesure des inégalités en coefficient de Gini pendant la période 1988-2008, couvrant donc à la fois la fin de l’ère soviétique et l’essor du capitalisme d’état chinois....

sans couverture

La bien-aimée de Thomas Hardy

critiqué par LaVillatte - (44 ans)
5 etoiles
Un livre un peu artificiel ...
Jocelyn Pierston, sculpteur au talent prometteur, est un hyper sensible qui trouve dans de nombreuses femmes le reflet d'un idéal qu'il nomme sa "Bien-Aimée". La pureté de son sentiment pour cette déesse inaccessible lui donne l'illusion de ne pas vieillir....

sans couverture

Mélodie de Vienne de Ernst Lothar

critiqué par Romur - (Viroflay - 46 ans)
8 etoiles
Un anti-Zweig ? Un anti-Sissi !
Comme S Zweig, Ernst Lothar a connu l’effondrement de l’Autriche-Hongrie, puis l’annexion de l’Autriche par les nazis. Mais là où Zweig sombre dans le désespoir, Lothar puise la force pour écrire un hymne à sa patrie à travers le roman...

sans couverture

De Napoléon et quelques autres sujets de Jean Tulard

critiqué par Ravenbac - (Reims - 53 ans)
6 etoiles
Napoléon, Guy, Michel... et les autres
Recueil de textes et d'interventions de l'historien sur Napoléon, la Révolution et l'Empire, mais aussi sur les peintres pompiers, Benjamin Rabier, Sade, Stendhal, Maupassant, Régnier, Blondin ou le célèbre coup franc de Platini en 1986....

sans couverture

Le reste de leur vie de Jean-Paul Didierlaurent

critiqué par Ludmilla - (Chaville - 64 ans)
9 etoiles
Un roman qui fait du bien
Ambroise est thanatopracteur (il rend les cadavres plus présentables) et vit chez sa grand-mère, Beth. Il est fâché avec son père, prix Nobel de médecine, qui voulait qu’il soit médecin. Manelle est auxiliaire de vie auprès de plusieurs personnes âgées. Je...

sans couverture

Sexe et mensonges de Leïla Slimani

critiqué par Pucksimberg - (Toulon - 39 ans)
7 etoiles
Enquête sur la vie sexuelle au Maroc
Leila Slimani a mené l’enquête sur la sexualité au Maroc en rencontrant et interrogeant un certain nombre de femmes. Cette recherche n’a rien d’impudique, au contraire elle démasque une certaine forme d’hypocrisie quant aux non-dits. La condition féminine est au...

sans couverture

Les sept mariages d'Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin

critiqué par Veneziano - (Paris - 41 ans)
8 etoiles
Unions, caprices et aléas de vie
Edgar s'engage dans une épopée de groupe en voiture pour visiter l'Union soviétique, y rencontre une belle jeune femme, Ludmilla, humiliée dans son village, en raison d'une volonté d'émancipation qui dérange. Tous deux ne pensent qu'à se revoir, se retrouvent,...

sans couverture

Les terres saintes de Amanda Sthers

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
Cocasse
Harry Rosenmerck, un cardiologue juif parisien, a tout quitté pour devenir éleveur de cochons en Israël. Comme chacun sait, les cochons ne sont pas les bienvenus en terre sainte où ils ne peuvent même pas déposer la moindre petite patte....

sans couverture

Miss Patchouli de Tania Neuman-Ova

critiqué par Débézed - (Besançon - 72 ans)
6 etoiles
Querelle générationnelle
Après une jeunesse tumultueuse, Lilou a eu trois filles avec deux maris différents, l’aînée restée avec son père avec laquelle elle vit en parfaite harmonie et les deux plus jeunes qui vivent encore dans le foyer familial avec leur mère...

sans couverture

L'été où... - Tome 3 - L'été devant nous de Jenny Han

critiqué par Kian996 - (22 ans)
9 etoiles
une trilogie très agréable
Alors oui ce n'est pas du Tolstoï ou du Dostoïevski le sujet peut sembler assez basique (les premiers amours) mais la trilogie m'a tout de même bien plu. Les personnages sont très spontanés et se creusent au fur et...

sans couverture

La bouche des carpes de Amélie Nothomb, Michel Robert

critiqué par Catinus - (Liège - 68 ans)
8 etoiles
De l'inédit
Voici un livre d’entretiens entre Amélie Nothomb et Michel Robert. Le livre est paru en 2018 mais les conversations se situent entre 1995 et 2001. Elles restent d’actualité, vu qu’Amélie ne change pas ou alors elle s’améliore d’année en année… ...

sans couverture

Le vent reprend ses tours de Sylvie Germain

critiqué par Pascale Ew. - (52 ans)
10 etoiles
Nouveau bijou de Sylvie Germain !
Nathan, la quarantaine, apprend par hasard la mort récente de Gavril Krantz, qu’il croyait mort depuis trente ans. Cet événement le replonge dans son passé pour tenter de le reconstituer, autant le sien que celui de Gavril. Cet ange étrange,...

sans couverture

Elévation de Stephen King

critiqué par Martell - (66 ans)
8 etoiles
Un défi pour Isaac Newton
Sans doute plus une longue nouvelle qu’un roman et qui risque de se retrouver dans un recueil grand format, cette histoire est basée sur une forme de maladie inédite qui frappe Scott Carey qui s’en accommode très bien. Comme souvent...

sans couverture

Tous entrelacés - Des gènes aux super-organismes : les réseaux de l'évolution de Eric Bapteste

critiqué par Colen8 - (78 ans)
9 etoiles
Hypothèses d’aujourd’hui sur l’Histoire de la vie
Opportunisme, neutralité, contingence, coopération, complexité, caractérisent les processus dynamiques à l’œuvre dans le maelström dont sont issues les premières cellules vivantes procaryotes il y a 3,5 milliards d’années en l’absence d’oxygène. L’évolution foisonnante de créativité depuis lors s’est poursuivie 1,5...

sans couverture

Ungern, l'héritier blanc de Gengis Khan de Jean Mabire

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
8 etoiles
Un personnage hors du commun
Né en 1885, le jeune baron von Ungern-Steinberg, noble estonien d’origine germanique, est un enfant difficile, plus intéressé par les bagarres que par les études. Au début de la première guerre mondiale, il déserte de l’école navale où il est...

sans couverture

La fissure de Jean-Paul Didierlaurent

critiqué par Monocle - (tournai - 59 ans)
10 etoiles
A chaque recto son verso, copain !
A chaque recto son verso, copain ! Xavier Barthoux est représentant en nains de jardin. (ça ne s'invente pas !). Il sillonne l'hexagone dans sa voiture de société privée d'air conditionné (c'est la crise). Dans son coffre et dans...

sans couverture

Les Pirates de la Mer Rouge, souvenirs de voyage, (Éd.1891) de Karl May

critiqué par CC.RIDER - (61 ans)
6 etoiles
Voyages en Orient
Dans le désert tunisien, le narrateur, avatar de Karl May, voyage en compagnie d'Halef, serviteur musulman particulièrement fervent qui veut lui témoigner son affection en essayant de le convertir à l’Islam. En chemin, les deux hommes découvrent le cadavre d’un...

sans couverture

Avec toi malgré moi de Vi Keeland, Penelope Ward

critiqué par Macapat - (63 ans)
6 etoiles
New Romance
La journée de Soraya n'a pas très bien commencé ce matin-là. Et cela semble être aussi le cas de la personne sur laquelle hurle l'homme superbe en costume qui est assis non loin d'elle dans le métro. Elle...

sans couverture

La souveraine de Nina Nikolaevna Berberova

critiqué par Marvic - (Normandie - 61 ans)
6 etoiles
La soumission
Sacha a un destin tracé. Quelques mois encore d’études et il sera avocat en droit international. Exilés russes, Ivan et lui ont été abandonnés par leur mère, partie aux états-unis épouser un riche américain. Sacha éprouve quelquefois un sentiment de...

sans couverture

Les Fiancés: Histoire milanaise du XVIIe siècle de Alessandro Manzoni

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 73 ans)
10 etoiles
un très grand classique !
Quand je pense que j'ai attendu si longtemps pour lire ce grand roman ! Mais je ne regrette pas, d'autant que je l'ai lu en grande partie à Venise, donc en Italie. C'est une merveille, à condition qu'on aime vraiment...

sans couverture

Les yeux rouges de Myriam Leroy

critiqué par Nathavh - (54 ans)
8 etoiles
les yeux rouges
Second roman de ma compatriote Myriam Leroy. Journaliste, chroniqueuse radio, célèbre dans mon pays, elle nous livre ici un récit glaçant, angoissant sur un sujet qu'elle connaît bien pour en avoir malheureusement été victime il y a quelques années, bien...

sans couverture

Ni vues ni connues de Collectif Georgette Sand

critiqué par Colen8 - (78 ans)
7 etoiles
Grandes dames à ne plus oublier !
Une marque de la domination masculine toujours présente est le petit nombre de femmes de talent et d’action dont le nom soit non seulement passé à la postérité, mais surtout connu du grand public. Le mérite de ce collectif est...

sans couverture

Le cœur de l'Angleterre de Jonathan Coe

critiqué par Patman - (57 ans)
9 etoiles
et de trois !
Vous avez aimé "Bienvenue au Club" et "Le Cercle fermé" ? ...alors celui-ci est pour vous ! Le diptyque est donc devenu triptyque puisque ce "Coeur de l'Angleterre" n'est autre qu'une suite des deux précédents. On retrouve Benjamin Trotter et...

Début Précédente Page 7 de 7