Les dernières critiques

Début Précédente Page 7 de 7

sans couverture

L'arête de l'éternité de Sandy Allan

critiqué par Gnome - (Marseille - 46 ans)
7 etoiles
Quel exploit !
Dans ce livre, Sandy Allan raconte l'incroyable épopée d'un des derniers très grands problèmes himalayens qu'il a réussi à résoudre avec son compagnon de cordée Rick Allen et ses 4 autres membres d'expédition (Cathy O'dowd et 3 Sherpas) : le...

sans couverture

Sérénissime ! : Venise en fête de Tiepolo à Guardi de Benjamin Couilleaux, Rose-Marie Herda-Mousseaux

critiqué par Veneziano - (Paris - 39 ans)
9 etoiles
Les fastes d'une ancienne puissance
Cet ouvrage constitue le catalogue d'une exposition consacrée aux fêtes à Venise au XVIIIème siècle. Elle se tient au musée Cognacq-Jay, dans le Marais, à Paris. A cette époque, Venise poursuit son déclin économique et ne vit plus que sur...

sans couverture

Le Pont du Diable de Yves Desmazes

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 60 ans)
10 etoiles
Très bon polar régional
Lorsque le crime de l’évêque coadjuteur est commis dans l'Abbaye de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert, le Lieutenant Kevin Normand est dépêché sur place par son directeur. Bientôt rejoint par les personnalités. Tout sur place laisse croire à un vol qui aurait...

sans couverture

Un samedi entre amis de Andrea Camilleri

critiqué par Odile93 - (Epinay sur Seine - 63 ans)
6 etoiles
un peu confus mais bonne intrigue
Je découvre Andrea Camilleri, cet écrivain italien très apprécié dans son pays. D'un style alerte, limpide, on entre tout de suite dans l'histoire de ses personnages. D'emblée, c'est difficile de s'y retrouver car l'auteur passe rapidement d'un personnage à l'autre et...

sans couverture

Ils Sont Passes a Liege de Robert Ruwet

critiqué par Catinus - (Liège - 66 ans)
9 etoiles
Voyage à Liège
De très nombreux personnages illustres ont séjourné dans notre bonne ville de Liège (sans toutefois s’y attarder …). Des rois, des reines, des princes, des empereurs, un ou deux tzars, de hauts militaires ( hélas là, à foison) ; mais...

sans couverture

Entre parenthèses : Essais, articles et discours (1998-2003) de Roberto Bolaño

critiqué par Gregory mion - (34 ans)
10 etoiles
Roberto Bolaño est mort et Nicanor Parra est toujours vivant.
Roberto Bolaño était traversé par l’une des plus spectaculaires démangeaisons de l’écriture qu’un être humain pouvait supporter. Il a écrit à peu près partout, à peu près sans discontinuer jusqu’à sa disparition précoce en 2003. Ces dernières années, son œuvre...

sans couverture

La vie secrète du fonctionnaire de Arnaud Friedmann

critiqué par Sissi - (Besançon - 46 ans)
8 etoiles
Du fonctionnaire surpris tu seras.
De la Fonction Publique, du statut du fonctionnaire, on aura tout entendu. Ou plutôt non. On entend finalement toujours la même chose, la sempiternelle ritournelle au détour de laquelle on retrouve les mêmes mots… planqué…. machine à café… sécurité …....

sans couverture

La Nuit des morts-vivants - Tome 02: Les Démons de Mandy de Jean-Luc Istin (Scénario), Elia Bonetti (Dessin)

critiqué par Ayor - (44 ans)
9 etoiles
À la hauteur du premier.
Deuxième tome de la trilogie, celui-ci est aussi captivant et dynamique que son prédécesseur. On en apprend bien évidemment plus sur les raisons de l’épidémie, mais tous les éléments ne sont pas encore réunis pour satisfaire notre curiosité ; c’est donc...

sans couverture

Le sang du monstre de Ali Land

critiqué par Palmyre - (55 ans)
9 etoiles
Addictif!
Quatrième de couverture. Après avoir dénoncé sa mère, une tueuse en série, Annie, quinze ans, a été placée dans une famille d'accueil aisée, les Thomas-Blythe. Elle vit aujourd'hui sous le nom de Milly Barnes et a envie, plus que tout, de...

sans couverture

C'est fou comme une simple phrase de Geneviève Lauzon

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 75 ans)
6 etoiles
Les Maux des mots
Les mots sont porteurs de rédemption ou d’anéantissement. Tous les personnages de ce roman agissent sous l’influence d’un aphorisme. « De la rive des vents, faut se sauver. » C’est fou comme cette simple phrase peut pousser à poser les...

sans couverture

On a beau dire de Robert Momeux

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
10 etoiles
Une poésie grave et sereine, où passent les ombres du temps et de la mort
Est-ce une anthologie ? On pourrait le penser car l’écriture des poèmes de ce petit recueil, qui se lit d’un seul jet en 1 heure à peine, s’étale de 1974 à 1988. Pourtant la cohérence des poèmes, qui se font...

sans couverture

L'Impasse de Estelle Tharreau

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 60 ans)
10 etoiles
Une excellente découverte
En même temps que l'on découvre de manière très brève quelques uns des protagonistes principaux, l'auteur nous dresse le tableau du lieu où va se dérouler le futur drame. Une ruelle qui se termine par un terrain qui sert de...

sans couverture

L'île au rébus de Peter May

critiqué par Nathavh - (52 ans)
8 etoiles
L'île au rébus
Enzo Mac Leod est spécialiste des scènes de crimes. Il s'est fait la promesse d'élucider des affaires non résolues, celles dont traite le best-seller "Assassins sans visages". Son meilleur allié : les nouvelles technologies. Il arrive sur l'île de...

sans couverture

Les dissidents de l'amer de Pierre Guyaut-Genon

critiqué par Le rat des champs - (67 ans)
8 etoiles
Toute ressemblance etc etc
Une satire? Sans doute. Un roman drôle, humoristique? Aussi, oui. Un livre à clefs? Non, peut-être comme on dit chez nous en Belgique! Pierre Guyaut-Genon n'est pas un bleu dans le domaine de l'écriture, et il maîtrise à fond l'art...

sans couverture

Courir ou mourir de Kilian Jornet

critiqué par CC.RIDER - (59 ans)
6 etoiles
Ultra-trailer
Fils d’un gardien de refuge en Cerdagne catalane, Kilian Jornet a gambadé dans les montagnes dès son plus jeune âge. À 7 ans, il réalisa son premier « 4000 » puis la traversée des Pyrénées en famille pendant 42 jours. Adulte, après...

sans couverture

Perseverare Diabolicum de Frédéric Richard

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 60 ans)
8 etoiles
Thriller ésotérique
Erwan, professeur d'histoire à la faculté de Tours et dénicheur de trésors, est présenté par le Doyen de la faculté à un riche industriel d'origine allemande. L'industriel lui propose de l'engager pour effectuer des recherches sur un dénommé Channevelle apparemment...

sans couverture

Les indésirables de Diane Ducret

critiqué par Challenge - (62 ans)
8 etoiles
hymne à l'amour
Un témoignage inspiré de faits réels qui se sont déroulés pendant la seconde guerre mondiale dans le camp de GRUS dans les Pyrénées en France En mai 1940 l'état Français s'inquiète des étrangers réfugiés en France : femmes célibataires, sans...

sans couverture

Les cartographes - Livre 1 de S. E. Grove

critiqué par Flo29 - (45 ans)
8 etoiles
Un peu complexe
La quatrième de couverture du livre m'a alléchée. En 1799, subitement, tous les continents sont plongés dans des Ages historiques différents. Le monde se transforme et devient dangereux. Un siècle plus tard, Sophia, qui vit à Boston avec son oncle,...

sans couverture

La nuit des morts-vivants T1: Les Fautes du père de Jean-Luc Istin (Scénario), Elia Bonetti (Dessin)

critiqué par Ayor - (44 ans)
9 etoiles
Excellent premier tome, très bien réalisé
Le premier tome de cette trilogie pose les bases de cette histoire où l’homme se retrouve confronté à un fléau aussi inattendu que dévastateur : les morts vivants. À la lecture de cet opus se dessine un semblant d’explication quant à...

sans couverture

Collaboration Horizontale de Mademoiselle Navie (Scénario), Carole Maurel (Dessin)

critiqué par Hervé28 - (Chartres - 48 ans)
8 etoiles
La Guerre au quotidien
Cela fait un moment que je suis le travail de Carole Maurel qui avec "L'Apocalypse selon Magda" (avec Chloé Vollmer-Lo) et "Luisa, ici et là" avait attiré mon attention et m'avait agréablement surpris. Son dessin est toujours aussi bon et l'atmosphère...

sans couverture

Le sentiment tragique de la vie de Miguel de Unamuno

critiqué par Eric Eliès - (43 ans)
8 etoiles
Une défense érudite, inspirée et passionnée - parfois iconoclaste - des valeurs du catholicisme et de la croyance en la vie éternelle
Cet essai de Miguel de Unamuno, s’il était publié aujourd’hui, vaudrait certainement à son auteur d’être voué aux gémonies par les plus ardents défenseurs de la laïcité et d’être accusé de faire le lit des intégristes religieux de toute obédience…...

sans couverture

L'hiver du commissaire Ricciardi de Maurizio De Giovanni

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 69 ans)
10 etoiles
ris donc, paillasse…
Un célèbre ténor, particulièrement odieux et détesté de tous, sauf du Duce, est retrouvé mort dans sa loge, la carotide tranchée par un éclat de son miroir. Pour résoudre cette affaire le commissaire Ricciardi vas devoir se plonger dans l'univers...

sans couverture

facebook cinquante ans plus tard... de Pabloemma Ngon

critiqué par Pabloemma - (yaoundé - 31 ans)
9 etoiles
Êtes-vous déjà demandé ce que deviendront vos multiples « likes » d’ici à plusieurs années et quel serait leurs impactes
Êtes-vous déjà demandé ce que deviendront vos multiples « likes » d’ici à plusieurs années et quel serait leurs impactes sur votre vie ? Eh bien ! c’est l’aventure dans laquelle va se lancer un jeune garçon âgé de treize...

sans couverture

Waverley de Walter Scott

critiqué par Romur - (Viroflay - 43 ans)
8 etoiles
Au coeur des Highlands
Premier roman de Walter Scott et un des premiers romans historiques dans la littérature anglo-saxonne, Waverley est beaucoup plus confidentiel que Ivanhoé et Rob Roy qui sont passés à la postérité. Sans doute la faute à un rythme un peu...

sans couverture

Merlin de Michel Rio

critiqué par Cédelor - (Paris - 45 ans)
9 etoiles
Une histoire pleine de bruits et de fureurs
« Merlin », je suis entré dedans sans savoir de quoi ça parle, sinon de Merlin, dont, comme plus ou moins tout le monde, je connaissais le nom et ce qu’il était plutôt vaguement que précisément : Merlin, un mage,...

Début Précédente Page 7 de 7