Les dernières critiques


sans couverture

Des silences et des hommes de Carine Marret

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
6 etoiles
merde à vauban
Un homme est retrouvé empoisonné, au cœur de la basilique Notre-Dame, à Paris. Jean Levigan, qui est venu de Nice pour seconder son ami le commissaire Boizon, du fameux "36 quai des Orfèvres", va enquêter sur cette mystérieuse affaire, qui...

sans couverture

Norma de Sofi Oksanen

critiqué par Jfp - (Yerres (Essonne) - 70 ans)
10 etoiles
thriller capillaire
Un thriller étrange, flirtant avec le fantastique, mettant en scène une jeune femme, Norma, dotée d'une curieuse capacité de croissance capillaire. Ses magnifiques cheveux blonds, de type "ukrainien", repoussent à une vitesse prodigieuse, une particularité génétique qui a sauté plusieurs...

sans couverture

La dernière Reine de Philippa Gregory

critiqué par Alapage - (45 ans)
9 etoiles
Récit incroyable!
Qui ne connaît pas Henri VIII, ce roi imprévisible et imbu de lui-même? Eh bien, Philippa Gregory nous fait découvrir les dernières années de vie de cet être orgueilleux par le biais des yeux de sa sixième et dernière épouse... Extrait...

sans couverture

Plus jamais seul de Caryl Férey

critiqué par Killing79 - (Chamalieres - 38 ans)
7 etoiles
Polar sauce Ferey
Présentation de l'éditeur Premières vacances pour Mc Cash et sa fille, Alice. L'ex-flic borgne à l'humour grinçant - personnage à la fois désenchanté et désinvolte mais consciencieusement autodestructeur - en profite pour faire l'apprentissage tardif de la paternité. Malgré sa bonne...

sans couverture

Une immense sensation de calme de Laurine Roux

critiqué par Gregory mion - (35 ans)
10 etoiles
La concordance des vies.
Sans doute serait-il audacieux, voire indûment professoral, d’affirmer que ce beau premier roman de Laurine Roux propose instinctivement une lecture de la philosophie de Spinoza. Et pourtant, plus on avance dans ce texte, plus on présume, en même temps que...

sans couverture

De Gaulle - La statue du commandeur de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
6 etoiles
Fin mélancolique
À partir de 1963, la France n’est plus en guerre nulle part, mais diverses affaires viennent assombrir l’actualité : enlèvement et « saucissonnage » en Allemagne du Colonel Argoud, liquidation de Ben Barka par des agents marocains aidés de truands… En politique étrangère,...

sans couverture

L'ingénue libertine de Colette

critiqué par Fanou03 - (* - 43 ans)
7 etoiles
Minne, mi-ange, mi-démon
Minne, une charmante jeune fille, côtoie régulièrement son cousin Antoine, lycéen boutonneux, amoureux en secret de la jeune fille mais dédaigné par elle. Il faut dire que sous son apparence d’enfant sage, Minne rêve surtout de l’étreinte des bras virils...

sans couverture

Et nous ne vieillirons jamais de Jennie Melamed

critiqué par Alma - (- ans)
7 etoiles
Est-ce ainsi que des femmes vivent?
Une île dont on ne connaît ni le nom ni l'emplacement exact (vraisemblablement au large des côtes des Etats Unis …) , un île qui vit en autarcie, coupée du monde extérieur « les terres perdues », selon des rites hérités...

sans couverture

Giotto dans La Chapelle Scrovegni de Collectif

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
9 etoiles
La Bible en fresques
A l'instar de La Chapelle Sixtine un bon siècle plus tard par Michel-Ange, la Chapelle des Scrovegni de Padoue abrite sur ses parois une série de fresques retraçant la vie de Jésus et les grands épisodes bibliques. La teinte de...

sans couverture

Guide de la ville de Padoue de Cesira Gasparotto

critiqué par Veneziano - (Paris - 40 ans)
8 etoiles
L'essentiel pour visiter en deux ou trois jours
Padoue reste une petite ville, située en Italie du nord, entre Vérone et Venise, chef-lieu de province et siège d'une illustre université. Aussi l'essentiel peut-il en être visité en deux ou trois jours, de grandes promenades à pied s'avérant un...

sans couverture

Kaamelott, Livre 1 : deuxième partie de Alexandre Astier

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 29 ans)
10 etoiles
Etre Roi de Bretagne n'est pas de tout repos
La quête du Graal est toujours au point mort à Kaamelott. En même temps avec un Merlin incompétent, des chevaliers qui, à part Lancelot, ne sont pas bien dégourdis, les doléances des paysans toutes plus stupides les unes que les...

sans couverture

Paul Personne - Des vies en blues de Nicolas Dupuy

critiqué par Numanuma - (Tours - 45 ans)
6 etoiles
Banlieue blues
Ça fait un bail que je le connais le Paul Personne. Depuis 1994. Au siècle dernier quoi. Ça commencer à dater, ça remonte aux belles années sorbonnardes/ lettres/ binouzes/ soirées/ célibat/ couple/ célibat... Le bon temps. C'est le single « Loco...

sans couverture

Les annales de la Compagnie noire (L'Intégrale - Tome 2): Jeux d'ombres - Rêves d'acier - La pointe d'argent de Glen Cook

critiqué par Ayor - (46 ans)
6 etoiles
Dans la même lignée que l'intégrale précédente, la surprise en moins
Cette intégrale regroupe les tomes quatre et cinq des aventures de la Compagnie noire, autrement appelés « Les Livres du Sud », ainsi que « La pointe d’argent » qui en fait s’intercale entre le troisième et le quatrième épisode....

sans couverture

Les Huit Lamentations : La Lance des Ombres de Josh Reynolds

critiqué par Goupilpm - (La Baronnie - 61 ans)
7 etoiles
A réserver aux Joueurs de Warhammer
Alors qu'il est en train de forger, Grungni le Seigneur de toutes les Forges est agressé par un démon sorti des flammes. Tuant le démon de feu, il voit dans les flammes qui dansent des guerres à venir où dansent...

sans couverture

Le dragon, les tigres, le chien suivi de Hors du jardin dévasté de Pa Kin

critiqué par Henri Cachia - (LILLE - 56 ans)
8 etoiles
Anarchie et poésie...
Ba Jin, issu d'une famille de hauts fonctionnaires et de riches propriétaires terriens, il se retrouve dès l'âge de 13 ans orphelin de père et de mère et confié à l'éducation traditionnelle chinoise, qu'il ne goûte guère. Il lui préfère...

sans couverture

De Gaulle, tome 3 : le premier des français de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
6 etoiles
Plus discutable
En 1946, profondément déçu par l’attitude des politiciens français, Charles de Gaulle quitta le pouvoir, persuadé que les Français ne tarderaient pas à le rappeler. En fait, il dut subir une longue traversée du désert qui dura une douzaine d’années...

sans couverture

Vampires et créatures de l'autre monde T1 - Le cavalier sans tête de Benjamin Faucon

critiqué par Alapage - (45 ans)
6 etoiles
Quelques incohérences...
La couverture est magnifique et le synopsis intéressant donc il n'en fallait pas plus pour que j'achète le bouquin. Et en plus, j'avais le goût de découvrir cet auteur québécois. Candice se réveille un bon matin avec la migraine. Ayant un...

sans couverture

Les choses immuables de Éléonore Létourneau

critiqué par Libris québécis - (Montréal - 76 ans)
7 etoiles
On ne voit pas le temps passer
Un petit roman de grande taille. Éléonore Létourneau sait écrire l’essentiel des choses sans éterniser le propos. Tout est dit en peu de mots. Elle est devenue l’auteure des maux de l’âme sans s’apitoyer sur le sort de ses personnages....

sans couverture

L'Histoire de France vue d'ailleurs de Collectif

critiqué par Colen8 - (77 ans)
8 etoiles
Un autre échantillon de l’histoire mondiale de la France
Les cinquante événements sélectionnés et analysés ici sous la plume d’auteurs étrangers se retrouvent en partie dans le collectif publié un an plus tard (2017) sous le titre « Histoire mondiale de la France ». Ils donnent un aperçu différent...

sans couverture

Prendre les loups pour des chiens de Hervé Le Corre

critiqué par Ravenbac - (Reims - 52 ans)
4 etoiles
Pas évident
Franck sort de tôle. Il a 26 ans et a purgé cinq ans pour un braquage dont il a assumé seul la responsabilité sans dénoncer son complice, Fabien, son frère aîné. Le jour de sa sortie, Fabien est parti conclure...

sans couverture

La fête de l'insignifiance de Milan Kundera

critiqué par Ravenbac - (Reims - 52 ans)
7 etoiles
Une fête
La Fête de l'insignifiance est le dixième et dernier roman de Milan Kundera, le quatrième directement écrit en français. Alain, Charles, Caliban et Ramon sont les quatre héros de ce roman. Ils entretiennent des rapports difficiles avec leur mère, leur...

sans couverture

Tout se paye de George P. Pelecanos

critiqué par Ardeo - (Flémalle - 70 ans)
7 etoiles
Pelecanos
George P. Pelecanos est un des auteurs de romans policiers contemporains que je préfère. Je l’ai découvert avec « Anacostia river blues » (1999) qui bizarrement ne se trouve pas critiqué sur notre site. Ce roman m’avait vivement intéressé et...

sans couverture

De Gaulle - La solitude du combattant de Max Gallo

critiqué par CC.RIDER - (60 ans)
8 etoiles
Les années de guerre
Le 17 juin 1940, Charles de Gaulle, n’ayant plus de rôle à jouer dans le nouveau gouvernement, obtient de Paul Reynaud 100 000 francs prélevés sur les fonds secrets et réussit à repartir à Londres en compagnie de son aide de camp...

sans couverture

Paris est à nous de Jojo Moyes

critiqué par Alapage - (45 ans)
7 etoiles
Léger et agréable...parfait comme lecture estivale!
Je suis littéralement tombée sous le charme de la plume de Jojo Moyes avec son bouquin Avant toi. Je fus immensément heureuse de recevoir ce recueil de nouvelles... sachant à l'avance que j'allais passer un agréable moment. Au sein de ce...

sans couverture

Le peignoir aux alouettes de Anna Alexis Michel

critiqué par Natsco - (44 ans)
10 etoiles
un roman que j'ai dévoré, adoré...
"Le peignoir aux alouettes" est un livre que j'ai dévoré, adoré...Un livre moderne qui parle des relations virtuelles avec beaucoup de justesse et avec des personnages féminins absolument attachants , même drôles ! J'ai aussi adoré détester Michel, le personnage...

sans couverture

Poèmes des hommes et du sel de Sigurdur Palsson

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 50 ans)
8 etoiles
«Et la lumière jaune de la lampe à huile emplissait la pièce d’un regret silencieux…»
NOCTURNE POUR VENUS Une statue dans le jardin la lumière à peine bleue Le vent nulle part plus proche que les mots Tout de même il y a quelques voix tissées dans les arbres Femme éplorée visionnaire et l’unique lumière humaine est douce et jaune Le...

sans couverture

Impasse des bébés gris de Fabrice Pliskin

critiqué par Cecezi - (Bourg-en-Bresse - 38 ans)
9 etoiles
Opticien artiste ou artiste opticien ?
Eh bien voici qu'une dame, pas insensible au charme d'un opticien qui soudain se veut artiste, décide de raconter sa vie, elle qui, conductrice de Google-car, mais aussi chargée de filmer les performances de notre héros, a assisté à ses...

sans couverture

25 ans et des nouvelles ! de Collectif

critiqué par Débézed - (Besançon - 71 ans)
6 etoiles
Joyeux anniversaire !
Viviane Hamy, une petite maison d’édition par le nombre de livres édités mais une très belle maison par le choix des auteurs publiés, une maison où j’ai puisé de nombreuses et souvent très belles lectures qui m’ont laissé d’excellents souvenirs....

sans couverture

Joseph Lebeau de Carlo Bronne

critiqué par Alceste - (57 ans)
8 etoiles
Dans le sillage d'un des Pères de l'Etat belge
La mythique collection « Notre passé », à la Renaissance du livre, proposait, sous sa jolie couverture aux couleurs nationales, de rendre aux Belges leur histoire, au sens large, en valorisant des hauts faits et...

sans couverture

Konbini de Sayaka Murata

critiqué par Catinus - (Liège - 67 ans)
9 etoiles
Hyper japonais / 100 % banzaï
Keiko Furukura est employée dans un konbini, soit une supérette. Malgré son zèle et son abnégation dans l’entreprise, son entourage lui reproche plusieurs choses et pas des moindres, là-bas, au pays du soleil levant : elle a trente-cinq ans, célibataire,...