Les dernières critiques


sans couverture

Capitaine d'Octobre de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Capitaine d'Octobre
Recueil de poèmes SELECTION CONCOURS OCTOBRE ROSE 2015 L'octobre en rouille et les trous dans les feuilles et les filles qui portent leur trouille comme d'autres rouleraient leurs étés fanés. Des femmes, des hommes, un thème pour qui aime. Dans ce recueil,...

sans couverture

Le dossier K de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Nouvelle lauréate du XXXIème concours l'Encrier Renversé
LE DOSSIER K : nouvelle lauréate du XXXIème concours francophone de la nouvelle, organisé par la revue l'Encrier Renversé. Ce dossier K "est celui d'un nourrisson handicapé auquel une jeune infirmière va s'attacher dans la froideur et l'univers racial de l'Allemagne...

sans couverture

Chant général de Pablo Neruda

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Un authentique chef d'oeuvre
Ce vaste chant riche de 230 poèmes, texte majeur de Pablo Neruda, écrit dans la clandestinité et l'exil, imprime un souffle lyrique et épique aux conflits sociaux et politiques de l'Amérique Latine et à la prise de conscience du poète...

sans couverture

La danse sacrale de Alejo Carpentier

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
9 etoiles
Vaste fresque historique, idéologique et humaine
Oeuvre sublime d'Alejo Carpentier, fruit d'une longue gestation, véritable somme de ses engagements, de son humanisme horrifié par les préjugés sociaux et raciaux, de ses identités européennes et latino-américaine et de ses convictions, La danse sacrale est une vaste fresque...

sans couverture

La proximité de la mer: Une anthologie de 99 poèmes de Jorge Luis Borges

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Deviner ses rivages
C'est par le poème que Borges entamera et finira son oeuvre. La proximité de la mer est un recueil d'une magie murmurée, une poésie coquillage où la proximité des mots se grave sur le sable. Une révélation en attente qui...

sans couverture

Comme le thé prend la vapeur de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Résolument perse
Véritable invitation au voyage, dans un écrin iranien où les personnages sans concession, sertis dans une réalité qui hésite comme eux entre la poésie de l'existence et l'attente de lendemains qui chantent enfin, cette nouvelle intense et superbement écrite convie...

sans couverture

La grève des électeurs de Octave Mirbeau

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Farce électorale
Délicieusement anarchistes, les propos d'Octave Mirbeau sont un redoutable plaidoyer contre la grande transhumance des élections. Ce brûlot corrosif se veut un éveil voire un réveil des consciences face à la grande manipulation de l'appel à l'urne. A chaque farce...

sans couverture

Poésie et réalité de Roberto Juarroz

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
8 etoiles
Chercher le paradoxe
Poesia y realidad est un recueil d'essais sur l'art poétique qui éclaire la lecture de la poésie de Roberto Juarroz et sa conception esthétique fortement influencée par Antonio Porchia, Nietzsche, Novalis et Héraclite : un art de l'impossible pour dépasser...

sans couverture

The Killing of the Iron Twelve: An Account of the Largest Execution of British Soldiers on the Western Front in the First World War de Hedley Malloch

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Le plus grand crime de guerre de 14-18
Une enquête très fouillée et passionnante sur le plus grand crime de guerre commis pendant la première guerre mondiale : 11 soldats britanniques prisonniers des allemands et l'héroïque civil français qui les a cachés Vincent Chalandre), tous fusillés au château...

sans couverture

Le Dieu des hommes de Sophie Chalandre

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
10 etoiles
Le dieu des hommes
LE DIEU DES HOMMES est une nouvelle aussi truculente que réjouissante frisant le subversif avec humour et dérision, comme écrite un jour de caprice dans un abribus de banlieue un jour de grève : avec Sophie CHALANDRE, rien n'est vraiment...

sans couverture

Joyeusetés freudiennes de René Pommier

critiqué par Phil SMT - (60 ans)
8 etoiles
L'imposture freudienne
Irrespectueux, frivole à souhait, le brillant René Pommier scanne trois textes bullshit de Sigmund Freud, le plus grand des bullshiteurs (avec Lacan selon moi), "le plus inventif, de tous les grands dingues que l'humanité a produits". C'est hilarant, lucide, pertinent...

sans couverture

Le facteur humain de Vincent Berthelot

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)
10 etoiles
vive le vélo !
Le moment venu de la retraite, Vincent Berthelot, qui a préparé le terrain auparavant, se lance dans une folle équipée à vélo couché a travers la France : "Je savais que je voyagerais. Je savais que je le ferais à...

sans couverture

Ideal Standard: Une aventure humaine de Jean-Paul Bailay

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
un essai social et humain
« Idéal Standart une aventure humaine de Jean-Paul Bailay 99 pages L'Hamattan juillet 2020 Jean-Paul Bailay était médecin à l'époque de l'occupation de cette usine de métallurgie qui construisait des radiateurs. Ce fut l'ultime combat de ces centaines d'ouvriers contre le patron américain qui avait décidé de fermer...

sans couverture

Des mille et une façons d'être juif ou musulman de Rachid Benzine, Delphine Horvilleur

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
9 etoiles
Faire dialoguer les religions pour mieux les comprendre
Une femme rabbin et un théologien musulman sont réunis par un journaliste pour présenter leur religion, leur position sur certains thèmes fondateurs. L'échange commence par montrer que l'histoire finit tôt ou tard par bousculer la tradition, la place respective de...

sans couverture

Le devoir de mémoire de Johann Michel

critiqué par Veneziano - (Paris - 42 ans)
10 etoiles
Commémorer, se souvenir, lutter contre des dérives
Le devoir de mémoire consiste en une transmission d'un drame national, par l'enseignement, la commémoration, le souvenir collectif et non plus seulement individuel, la lutte contre des dérives, des mauvais penchants, en vue d'éviter qu'ils se répètent, là où ils...

sans couverture

Le plus grand défi de l'histoire de l'humanité de Aurélien Barrau

critiqué par CHALOT - (72 ans)
9 etoiles
Essai concluant
« Le plus grand défi de l'humanité Face à la catastrophe écologique et sociale » livre d'Aurélien Barrau 212 pages mai 2020 Editions Michel Lafon Ce livre n'est pas catastrophiste, malheureusement d'ailleurs. On préfèrerait de la science-fiction à de l'anticipation de ce qui va se passer si une révolution...

sans couverture

La prophétie de la cathédrale de Christophe Ferré

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
8 etoiles
Un bon thriller historique
À Chartres, Mary Kennedy, jeune archéologue américaine travaillant sur les fouilles du parvis de la cathédrale, se retrouve à une heure du matin en train d’explorer l’église souterraine, Notre-Dame-de-sous-terre, la plus grande crypte de France, en compagnie d’un vieil érudit,...

sans couverture

Une caravane attachée à une Ford Taunus de Pierre Stival

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
8 etoiles
Souvenirs d'enfance
Depuis un certain temps Cactus inébranlable édition avait concentré sa production autour de sa collection emblématique : « Les P’tits cactus » mais son âme et cheville ouvrière n’a pas pu résister, et on le comprend, quand il a découvert...

sans couverture

L'Homme et la nature de Peter Wohlleben

critiqué par Colen8 - (79 ans)
7 etoiles
La nature de l’arbre
Observer un arbre, de préférence en forêt, stimule chacun des cinq sens dont l’évolution a richement doté l’humanité par la sélection naturelle et la reproduction des plus aptes. Détecter la palette de nuances de ses verts, distinguer les musicalités des...

sans couverture

Une sale blague de Alphonse Allais

critiqué par Catinus - (Liège - 69 ans)
8 etoiles
Quel bonheur !
Un recueil des très courtes nouvelles toutes plus folles de Monsieur Allais. J’ai tout particulièrement apprécié : - Les Beaux-Arts : petit exposé sur la sculpture et la peinture. - Idylle : une drôle de surprise attend notre dragueur de service. - Un...

sans couverture

Détective Conan, tome 36 de Gōshō Aoyama

critiqué par Koolasuchus - (Laon - 31 ans)
9 etoiles
Un visiteur dangereux
A l'occasion d'un duel de détectives entre Kogoro et Heiji, Conan et son entourage se rendent dans une station balnéaire. L’événement n'ayant lieu que le lendemain, Conan, Heiji, Ran et Kazuha accompagnent l'équipe de tournage sur l'île où doit avoir...

sans couverture

Steve Bannon: L'homme qui voulait le chaos de Fiammetta Venner

critiqué par CHALOT - (72 ans)
10 etoiles
une autopsie politique remarquable
«  Steve Bannon » L'homme qui voulait le chaos livre de Fiammetta Venner éditions Grasset 225 pages,244 avec les notes septembre 2020 Steve Bannon, démocrate dans sa jeunesse, banquier et homme d'affaires ? est un homme de réseaux et d'influence. L'auteure qui a beaucoup enquêté sur cet homme, montre...

sans couverture

Grégoire et le vieux libraire de Marc Roger

critiqué par Cyclo - (Bordeaux - 74 ans)
10 etoiles
l'amitié improbable
Je connaissais Marc Roger, l’infatigable lecteur (et marcheur, voir ses autres livres sur le site CL), mais là je dois dire qu’il m’a bluffé. Il crée ici le personnage de Grégoire, un garçon fruste et qui a loupé ses études,...

sans couverture

Les coulisses de l'anarchie de Flor O'Squarr

critiqué par CC.RIDER - (62 ans)
8 etoiles
Une somme
L’anarchiste est ainsi fait qu’il ne peut s’empêcher de prêcher l’anarchie partout où il se trouve. Très vite, il se retrouve renvoyé, rejeté. Il ne lui reste plus qu’à trouver un autre emploi, un autre atelier qui veuille bien l’embaucher...

sans couverture

La saga des Cazalet, I : Étés anglais de Elizabeth Jane Howard

critiqué par Bernard2 - (DAX - 71 ans)
4 etoiles
Verbiage ennuyeux
Un peu avant la seconde guerre mondiale, au Sud de l’Angleterre. Comme le titre l’indique, c’est l’histoire – sur trois générations – d’une famille, de leurs relations, de leurs domestiques. On pouvait s’attendre à des événements, à des moments heureux et...

sans couverture

Psychometrer Eiji, tome 02 de Masashi Asaki (Scénario), Yuma Ando (Dessin)

critiqué par Sotelo - (Sèvres - 37 ans)
8 etoiles
Nouvelle carrière.
Eiji est enfin parvenu à découvrir la véritable identité de Moebius mais le temps presse, car sa soeur est entre les mains du tueur ! Eiji et Ryoko parviendront-ils à la sauver ? L'enquête sur Moebius s'achève et le fait...

sans couverture

West Legends 03 - Sitting Bull de Olivier Peru (Scénario), Luca Merli (Dessin)

critiqué par Septularisen - (Luxembourg - 52 ans)
8 etoiles
DERRIÈRE CHAQUE MYTHE, IL Y A UN HOMME!
Au début de l’histoire, nous sommes en 1870. Nous suivons une petite troupe de six cavaliers de l’armée en mission secrète et sans uniforme. Il sont eux-mêmes à la poursuite d’autres cavaliers dans le territoire des Black Hills (région à...

sans couverture

Révolutions animales de Collectif

critiqué par Colen8 - (79 ans)
8 etoiles
Le propre de l’animal
L’imagerie cérébrale IRM de chiens confirme les preuves accumulées par les éthologues. Darwin le premier, et beaucoup d’autres après lui ont mis en évidence une sensibilité animale de même nature que celle de l’être humain(1), ce qu’éleveurs et possesseurs d’animaux...

sans couverture

Qui sème le vent de Marieke Lucas Rijneveld, Daniel Cunin (Traduction)

critiqué par Saule - (Bruxelles - 55 ans)
9 etoiles
Le mal-être d'une enfant
Ce premier roman d'une jeune hollandaise de 28 ans (elle avait déjà écrit un livre de poésie reconnu), qui vient d'être couronné du prix Booker international, est le genre de livre qui ne laisse pas indifférent : soit on aime...

sans couverture

Les chats ne rient pas de Kosuke Mukai

critiqué par Débézed - (Besançon - 73 ans)
7 etoiles
Un chat pour trois
Le chat qui venait du ciel (Takashi Hiraide), Nosaka aime les chats (Akiyuki Nosaka), Mes chats écrivent des haïkus (Minami Shimbô), pour ne citer que des livres que j’ai lus récemment, Ils sont nombreux les auteurs japonais à écrire sur,...