Eric Eliès 19/05/2012 @ 20:45:01
Juste pour faire un écho à la longue critique principale de Dirlandaise, je recopie ci-dessous trois extraits dans le long article qu'Andreï Vieru (pianiste roumain, qui a enregistré de nombreuses oeuvres) a consacré à Glenn Gould, dans son recueil d'essais "Le gai Ecclésiaste", dont j'ai fait une hier une critique pour CL :

p.65 : " Le cas de Glenn Gould me semble, de ce point de vue, révélateur : qu'on se souvienne de sa Sonate en si mineur de Chopin, de sa Troisième sonate de Scriabine ou de certains enregistrements tardifs de Bach. Il y est libre de tous nos préjugés. On dirait un Martien qui aime bien notre musique, mais ignore toutes les connotations qu'à tort ou à raison nous lui prêtons. Le résultat sonore, merveilleux et monstrueux à la fois, tient sans contredit du tour de force".

p.78 : " Je crois, de même que Gould, que les oeuvres possèdent une valeur intrinsèque, entièrement indépendante de leur succès et du nom de leurs auteurs [...] Mais Gould va plus loin ; il tente de démontrer que les oeuvres d'art, non contentes de ne rien devoir au public ni à ses réactions, sont indépendantes aussi bien du contexte culturel". (nota : Viéru ne partage pas l'opinion de Goul sur ce dernier point)

p.80 : " Maintes thèses de Glenn Gould me paraissent révolutionnaires. Celle qui par exemple, notamment pour des raisons morales, stipule la tombée du concert en désuétude. Or quoiqu'il eût renoncé à en donner, il continua à prêter sa collaboration pour en organiser (en tant que directeur artistique d'un festival). Il prêcha la suppression des applaudissements dans les salles de concert, mais se refusa à commencer par les interdire là où il en aurait eu le pouvoir - dans son festival, sinon lors des concerts qu'il avait donnés lui-même ".

Pieronnelle

avatar 25/05/2012 @ 11:39:45
Concernant ce musicien "à part" j'aimerai signaler aussi le livre "Glenn Gould, lettres" aux éditions Christian Bourgeois, qui rassemble un choix de lettres sur les deux mille écrites par le musicien. Ces lettres sont réunies et présentées par Ghyslaine Guertin et John P.L. Roberts...On y retrouve des correspondances avec de grands musiciens comme Pablo Casals, Léonard Bernstein, Chostakovitch, etc...

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier