Antinea
avatar 17/11/2008 @ 17:07:50
Je suis étonnée qu'il n'y ait pas déjà de bibliographie proposée en rapport avec la Première Guerre Mondiale !

Bon, des livres en rapport avec la Grande Guerre:
- Axelle, de Pierre Benoît
- Un long dimanche de fiançailles, de Sébastien Japrisot
- ...

Allez. allez !

Jean Meurtrier

avatar 17/11/2008 @ 17:17:55
A l'ouest rien de nouveau - Erich Maria Remarque
Croix de bois - Roland Dorgelès

Smokey

avatar 17/11/2008 @ 17:28:42
-"Voyage au bout de la nuit" de LF Céline
-"La chambre des officiers" Marc Dugain

Smokey

avatar 17/11/2008 @ 17:29:57
-"Le feu" d'Henri Barbusse

Stavroguine
avatar 17/11/2008 @ 17:35:39
D'un point de vue artistique, "Allemagne, les années noires".

Smokey

avatar 17/11/2008 @ 17:43:20
Il y a une bibliographie pas mal sur le site "regard sur la première guerre" pour les romans: http://regards.grandeguerre.free.fr/pages/…

et pour les BD:
http://regards.grandeguerre.free.fr/pages/…

Prince jean 17/11/2008 @ 18:24:50
en l'absence des hommes de Philippe Besson

Saule

avatar 17/11/2008 @ 18:44:18
Pierre Benoît, vraiment ? :-)

Moi j'ajoute "Voyage d'un européen au XXème siècle" de Geert Mak, il couvre tout le 20ème siècle mais la partie sur la grande guerre est particulièrement intéressante.

Ludmilla
avatar 17/11/2008 @ 20:17:55
"Un long dimanche de fiançailles" de Sébastien Japrisot -

Antinea
avatar 17/11/2008 @ 20:35:51
Pierre Benoît, vraiment ? :-)



Il n'y en a pas qu'un seul de PB qui évoquent la Grande Guerre ! Mais je me suis retenue...

;)

Amis des vélos, bonsoir !

Antinea
avatar 17/11/2008 @ 20:39:02
Bon, j'y tiens plus...

Non, plus sérieux, le roman de Pierre Benoît "Monsieur de la Ferté" parle de la Grande Guerre faite dans les colonies africaines de l'époque.

http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/15069

Intéressant ce livre, pour cet aspect spécifique notamment.

Tistou 18/11/2008 @ 01:15:27
Euh, "Voyage au bout de la nuit", ce n'est pas vraiment la Grande Guerre !
Le long dimanche ... de Sébastien Japrisot, déja cité, et bouleversant.
Les nouvelles confessions William Boyd (pour une bonne partie)
Le soleil des morts Bernard Clavel
En attendant minuit Claude Michelet
Les enfants de la patrie : Les pantalons rouges Pierre Miquel

Smokey

avatar 18/11/2008 @ 01:20:26
Euh, "Voyage au bout de la nuit", ce n'est pas vraiment la Grande Guerre !


Heuh...c'est quoi alors, le récit de ses colonies de vacances?:-) Faut allez dormir Tistou!:-)

Tistou 18/11/2008 @ 01:29:16
Euh, "Voyage au bout de la nuit", ce n'est pas vraiment la Grande Guerre !


Heuh...c'est quoi alors, le récit de ses colonies de vacances?:-) Faut allez dormir Tistou!:-)

Tu ne crois pas, dis voir, que ça concernerait plutôt la seconde guerre mondiale ? Et non point la Grande ?
Mais je vais suivre ton conseil et m'en vais dormir. Me lève tôt moi dem... tout à l'heure !
(j'aime bien le terme de colonies de vacances s'agissant du "Voyage ..." !!)

Tistou 18/11/2008 @ 01:39:19
Aouhooouuh, dressé sur ses 2 pattes arrière, il hurle à la mort (c'est moi). Bon sang tout faux. Mea Culpa, Smockey, I am bad.
J'explique ; "Voyage ..." je ne l'ai pas lu. J'ai lu "Rigodon", qui était présenté comme la suite du "Voyage ..." et donc j'en ai déduit ...
Bon ben ... j'ai faux. (et je me doute bien qu'il ne s'agit pas de colonies de vacances !)

Stavroguine
avatar 18/11/2008 @ 11:47:11
Aouhooouuh, dressé sur ses 2 pattes arrière, il hurle à la mort (c'est moi). Bon sang tout faux. Mea Culpa, Smockey, I am bad.
J'explique ; "Voyage ..." je ne l'ai pas lu. J'ai lu "Rigodon", qui était présenté comme la suite du "Voyage ..." et donc j'en ai déduit ...
Bon ben ... j'ai faux. (et je me doute bien qu'il ne s'agit pas de colonies de vacances !)


Tistou, désolé, mais encore faux !
"Rigodon" n'est pas la suite de "Voyage au bout de la nuit", mais "D'un château l'autre". Et, si je ne m'abuse, "Nord" vient clore la trilogie (bien que je puisse me tromper et faire une inversion - je sais que l'ordre d'écriture ne correspond pas à l'ordre chronologique des événements dans les trois romans). D'ailleurs, pour ceux qui auraient lu les trois, il vaut mieux les lire dans leur ordre de publication ou dans l'ordre chronologique ?

Smokey

avatar 18/11/2008 @ 16:08:59
Aouhooouuh, dressé sur ses 2 pattes arrière, il hurle à la mort (c'est moi). Bon sang tout faux. Mea Culpa, Smockey, I am bad.
J'explique ; "Voyage ..." je ne l'ai pas lu. J'ai lu "Rigodon", qui était présenté comme la suite du "Voyage ..." et donc j'en ai déduit ...
Bon ben ... j'ai faux. (et je me doute bien qu'il ne s'agit pas de colonies de vacances !)


Tistou, désolé, mais encore faux !
"Rigodon" n'est pas la suite de "Voyage au bout de la nuit", mais "D'un château l'autre". Et, si je ne m'abuse, "Nord" vient clore la trilogie (bien que je puisse me tromper et faire une inversion - je sais que l'ordre d'écriture ne correspond pas à l'ordre chronologique des événements dans les trois romans). D'ailleurs, pour ceux qui auraient lu les trois, il vaut mieux les lire dans leur ordre de publication ou dans l'ordre chronologique ?


Pas de bol Tistou, en même temps je n'ai lu "Voyage au bout de la nuit" que jusque la page 113, juste avant son départ pour l'Afrique, donc la totalité du roman ne porte pas que sur la WWI.

Oburoni
avatar 18/11/2008 @ 16:13:40
"Le diable au corps" de Raymond Radiguet.

Pas sur la guerre en tant que telle mais...

Radetsky
avatar 14/08/2009 @ 13:20:07
Il n'y a pas de "littérature" sur ou dans la guerre de 14-18. On ne fait pas de romans (à l'exception d'un ou deux titres, comme "La Percée" de Jean Bernier) avec la boue, la sanie, le sang, la peur, les rats, la souffrance, la solitude, le désespoir et la mort. Ou alors, on arrose le tout avec les écoeurants sirops de l'intrigue "amoureuse", comme le film débile ("un long dimanche...") qui exhibe des scènes de carnaval hollywwodien, mais sûrement pas la guerre.
Vous voulez des titres...en voici :
Maurice Genevoix : "Ceux de 14"
Jacques Meyer : "La biffe"
André Pézard : "Nous autres à Vauquois"
Gabriel Chevalier : "La Peur"
Daniel Mornet : "Tranchées de Verdun"
Blaise Cendrars : "La main coupée"
etc.etc.etc.
Ce sont des récits, carnets, tenus pas des Poilus et qui excluent tout travestissement, toute mise en forme "littéraire" ; mais ce qu'ils vivaient n'avait rien à voir avec la littérature. Il faut savoir ce qu'on veut : "savoir" précisément, ou se raconter des histoires fumeuses.
LA référence incontournable en fait de critique sur les ouvrages écrits pendant ou après 14-18, demeure le "Témoins" de Jean-Norton CRU (ISBN 2-86480-659-2), édité par les Presses Universitaires de Nancy, vite épuisé. Je ne sais pas si une réimpression a eu lieu ou non.
mais patience : 2014 arrivera vite et alors nous aurons une avalanche de rééditions !

Smokey

avatar 14/08/2009 @ 17:50:06
Il n'y a pas de "littérature" sur ou dans la guerre de 14-18. On ne fait pas de romans (à l'exception d'un ou deux titres, comme "La Percée" de Jean Bernier) avec la boue, la sanie, le sang, la peur, les rats, la souffrance, la solitude, le désespoir et la mort. Ou alors, on arrose le tout avec les écoeurants sirops de l'intrigue "amoureuse", comme le film débile ("un long dimanche...") qui exhibe des scènes de carnaval hollywwodien, mais sûrement pas la guerre.
Il faut savoir ce qu'on veut : "savoir" précisément, ou se raconter des histoires fumeuses.


Je ne suis pas d'accord avec toi, il y a des écrivains qui ont fait de la littérature ou qui écrivent des romans de valeur sur la première guerre (Barbusse pour ne citer que lui, même s'il se retrouverait seul sur la scène-ce qui n'est pas le cas-, soutiendrait l'ensemble d'une contre-argumentation à ton encontre).

Néanmoins, fort d'un nombre de posts et de critiques encore bien trop rachitique pour vouloir te vouer à un socle en béton, ton essai de gentil calembour sur un fond de décalage schizo plus que bancal, il faut avouer que tu balances la carte provoc' à défaut de celle de la critique constructive.

Page 1 de 2 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier