Jules
08/09/2008 @ 16:08:10
On parle toujours des livres comprenant Adamsberg, Danglard, Retancourt etc. Je les adore aussi !

Je tiens cependant à souligner le fait que Fred Vargas a également créé le personnage de Kehlweiler, un ancien policier qui oeuvre dans "Sans feu ni lieu" et "Un peu plus loin sur la droite" et peut-être d'autres encore.

En tout cas je peux vous dire que les deux livres ci-dessus sont vraiment très bons également !

Si vous êtes en manque d'un Vargas, n'hésitez pas un instant !

Didoumelie
avatar 12/09/2008 @ 16:01:20
Bonjour Jules,

Une fois de plus, vous me donnez envie de découvrir un auteur que je ne connais pas encore (mais il en existe tant !).
Je lirai quand j'aurais assez de temps un livre de Vargas donc.
Merci de toutes vos critiques, toujours agréables à lire.

Une "jeune" maman, qui à ses heures creuses "mange" un gros pavé de Anne-Marie Garat, "Dans la main du diable". Je tâcherai d'en faire la critique une fois le livre fermé, à l'issue des 900 pages que constitue ce roman.

Lindy

avatar 01/06/2009 @ 21:41:23
Merci pour ces précieux conseils, j'aime bien l'écriture et l'humour des romans de Fred Vargas et je suis "friande" de découvrir d'autres de ses romans. J'ajoute à ma LAL.

Radetsky
avatar 22/05/2015 @ 19:30:42

Je tiens cependant à souligner le fait que Fred Vargas a également créé le personnage de Kehlweiler, un ancien policier qui oeuvre dans "Sans feu ni lieu" et "Un peu plus loin sur la droite" et peut-être d'autres encore.
Il y a aussi Vandoosler, autre flic déchu, le parrain d'un des trois "saints" (Luc, Marc, Matthieu).
Je n'ai abordé Vargas qu'en 2015. Excellent exutoire à la grisaille politico-médiatique. Quel contraste avec Simenon, tout en sobriété, austérité dirais-je même, avec son père Maigret, roc impénétrable dont on ne sait que très peu de choses, sinon qu'il a épousé une dame qui met des bigoudis... Alors qu'avec Adamsberg et sa bande, ça dérape, ça aime, ça boit, ça déborde de fantaisie, d'amitié, d'amour (Camille a fini par faire un bichon à Adamsberg : la suite ?), de finesse aussi, bref, ça vit. Et on n'est pas dans un traité de philosophie ou de mécanique quantique, alors au diable les invraisemblances.

Kalie
avatar 23/05/2015 @ 07:46:53

Je tiens cependant à souligner le fait que Fred Vargas a également créé le personnage de Kehlweiler, un ancien policier qui oeuvre dans "Sans feu ni lieu" et "Un peu plus loin sur la droite" et peut-être d'autres encore.


Seul bémol, son crapaud dénommé Bufo qu'il transporte partout (poches, boîte à gants...) : un cauchemar pour moi qui ai la phobie des batraciens ! Mais c'est encore là un détail saugrenu tel que je les apprécie chez l'auteur.

Goupilpm

avatar 12/07/2017 @ 10:35:37
J'ai commencé à lire Fred Vargas avec le personnage de Kehlweiler et je n'ai pas du tout accroché. Maintenant j'hésite à lire un autre ouvrage de l'auteure si le style n'est pas différent avec Adamsberg je pense que je ferais l'impasse totale sur les ouvrages de l'auteure.

LesieG

avatar 12/07/2017 @ 18:34:13
Personnellement, je n'ai lu que son premier livre et même en étant très amateur de polar, je n'ai pas accroché du tout à son style et ai complètement laissé tombé cet auteur.

Goupilpm

avatar 13/07/2017 @ 12:07:17
Je vois que je ne suis pas le seul à n'avoir pas accroché, ça me rassure car les chroniques sont généralement élogieuses.

Mediterranee
avatar 14/07/2017 @ 21:53:09
Je fais partie des fans de Fred Vargas, je suis en train de lire son dernier Adamsberg

Goupilpm

avatar 15/07/2017 @ 08:56:09
Bonne lecture.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier