Les forums

Forums  :  Forum général  :  Citation du jour

Minoritaire

avatar 15/05/2016 @ 23:47:28
«Le monde est plus interconnecté que jamais. Construire des murs n’y changera rien.»
        B. Obama 15/05/2016

Radetsky
avatar 22/05/2016 @ 17:19:29
« L'Europe ? C'est la France et l'Allemagne ; le reste, c'est les légumes ! »
(Charles de Gaulle)

Martin1

avatar 08/06/2016 @ 14:36:57
L'égalité est un faux rêve, une utopie dangereuse.
D'ailleurs, qui connaît une société plus inégalitaire que l'URSS ?

Martin1

avatar 08/06/2016 @ 14:46:38
"La culture humaniste et individualiste moderne a fait de la justice un rêve, le rêve d'un individu qui aspire à une liberté totale, sans reconnaître aucun ordre au-dessus de lui, ni un ordre social naturel qui s'impose, ni un ordre cosmique. C'est devenu un rêve de liberté infinie, parfaitement utopique, un rêve d'égalité parfaite.
Parce que tout homme est égal à tout homme, il doit avoir le même traitement, le même régime, les mêmes bénéfices, les mêmes obligations. C'est un appauvrissement de la société."

Michel Villey.
Personnellement, je ne pense plus que chacun doive avoir le même traitement ; chacun doit remplir les devoirs, les tâches que son état lui assigne. Et certains en trouveront de plus durs que d'autres.

Parce que le bonheur ne se trouve pas dans le droit obtenu, dans la prime ou l'indemnité, il se trouve dans le devoir accompli.

Au fond, l'inégalité des richesses, des statuts, des métiers, des serments et des genres n'est pas une fatalité. Elle permet de rendre la société cohérente avec elle-même. Chacun a son rôle et y cherche, j'espère y trouve la grandeur et le mérite dont il a besoin.

La justice ne cherche pas l'égalité arithmétique, comme le voudraient les modernes, elle devrait chercher une égalité géométrique, donner à chacun selon sa place et ses mérites.

Martin1

avatar 20/06/2016 @ 13:05:17
"Quand on sait rire de soi, on a pas fini de se marrer"
mon frère

Sissi

avatar 04/07/2016 @ 16:52:08
"Après qu’elle eut achevé son ouvrage avec une grâce et une douceur que répandaient sur son visage les sentiments qu’elle avait dans le cœur, elle prit un flambeau et s’en alla, proche d’une grande table, vis-à-vis du tableau du siège de Metz, où était le portrait de M. de Nemours ; elle s’assit et se mit à regarder ce portrait avec une attention et une rêverie que la passion seule peut donner.
On ne peut exprimer ce que sentit M. de Nemours dans ce moment. Voir au milieu de la nuit, dans le plus beau lieu du monde, une personne qu’il adorait, la voir sans qu’elle sût qu’il la voyait, et la voir tout occupée de choses qui avaient du rapport à lui et à la passion qu’elle lui cachait, c’est ce qui n’a jamais été goûté ni imaginé par nul autre amant".

Madame de La Fayette, la Princesse de Clèves (1678)

Patman
avatar 08/07/2016 @ 11:49:22
« On a fait le plus difficile mais le plus dur nous attend » (François Hollande après France-Allemagne le 7/7/16)

Martin1

avatar 08/07/2016 @ 18:47:06
« On a fait le plus difficile mais le plus dur nous attend » (François Hollande après France-Allemagne le 7/7/16)


;-)

Myrco

avatar 08/07/2016 @ 19:56:44
« On a fait le plus difficile mais le plus dur nous attend » (François Hollande après France-Allemagne le 7/7/16)


Ii a dit ça?
Décidément entre Sarko et lui, le niveau reste bas;-)

Minoritaire

avatar 12/07/2016 @ 16:53:41
"A force de péter trop haut, le cul prend la place du cerveau"
          Julos Beaucarne

C'est la lecture de certains commentaires sur "foot et littérature" qui m'a fait revenir en mémoire cette citation :-)

Hiram33

avatar 13/07/2016 @ 13:20:48
"A force de péter trop haut, le cul prend la place du cerveau"
Julos Beaucarne
C'est la lecture de certains commentaires sur "foot et littérature" qui m'a fait revenir en mémoire cette citation :-)


Voilà encore des insultes alors que j'attendais des contre-argumentations. Minoritaire, tu n'es donc pas capable de sortir autre chose que ça ? Je vous dérange tellement qu'il faille me réduire à des insanités aussi infantiles ? C'est tellement facile de pourrir celui qui a le toupet de te donner à réfléchir sur ce que tu aimes en lui reprochant non ce qu'il dit mais ce qu'il est. Quand vous avez attaqué Balavoine, j'ai apporté des contre-arguments étayés de liens. Cherche bien, tu ne trouveras pas de reductio ad latrinum en guise de réponse à vos attaques.


Donc en résumé vous voulez voir en moi un "troll, grincheux, vilain avec un cul à la place du cerveau".

Je répondrai à ça par une citation puisque c'est l'endroit "Tout ce qui est excessif est insignifiant" (Talleyrand).

J'attends toujours des réponses aux arguments et exemples que j'ai donnés sur ce forum.

Provis

avatar 13/07/2016 @ 19:01:01
J'attends toujours des réponses aux arguments et exemples que j'ai donnés sur ce forum.
Voici un argument simple (et rapide !) : en toute chose il y a du bon et du mauvais, il serait bien bête de se priver du bon à cause du mauvais.

Saule

avatar 13/07/2016 @ 22:40:25
En d'autres mots : Il ne faut pas mélanger les torchons et les serviettes (enfin, je ne suis pas sur de moi là). Ou encore: il faut séparer le bon grain de l'ivraie

IVRAIE, subst. fém.
A. Plante de la famille des Graminées particulièrement nuisible aux céréales et provoquant une espèce d'ivresse (atilf).

Saule

avatar 13/07/2016 @ 22:41:05
Et comme ça j'ai appris d'ou venait le mot ivre.

Myrco

avatar 14/07/2016 @ 09:20:06
Et comme ça j'ai appris d'ou venait le mot ivre.

Saule, je crois que c'est plutôt l'inverse, ivraie venant de ivre.

Martin1

avatar 14/07/2016 @ 12:33:02
"Commémorer la Révolution Française, c'est comme fêter le jour où on attrapé la scarlatine !" Léon Bloy
Bonne fête du 14 juillet !

Désolé pour la phrase-choc-avec-un-public-pas-du-tout-dans-le-délire mais là j'en pouvais plus de rire !

Fanou03
avatar 20/09/2016 @ 16:33:50
"J'aime bien être mou. Je trouve que quand on est mou, on a plus de plaisir à vivre que quand on est dur."

Roland Dubillard, Les Diablogue et autres inventions à deux voix

Pjb33 22/09/2016 @ 08:32:46
MARTIN : Oh ! l'adultère ! L'adultère, c'est-à-dire la volupté assaisonnée du crime ! Comprends-tu le crime, Agénor ? Moi, je le comprends ! il y a des jours où je sens en moi l'étoffe d'un grand criminel !
(Eugène Labiche, Émile Augier, Le prix Martin, Imprimerie nationale, 1993)

Minoritaire

avatar 29/09/2016 @ 08:18:55
"Notre voix est la musique que fait le vent en traversant notre corps. (Enfin,quand il ne ressort pas par le bas.)

    D. Pennac in Journal d'un corps (au début)

Minoritaire

avatar 29/09/2016 @ 08:20:20
"Pauvre médecin ! Passer sa vie à réparer un programme conçu pour merder."

    D. Pennac in Journal d'un corps (à la fin)

Début Précédente Page 129 de 130 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier