Les forums

Forums  :  Forum général  :  Citation du jour

Le rat des champs
avatar 07/01/2016 @ 18:12:09
De Kierkegaard, encore:

« Dans la somptueuse cathédrale, voici le Très Révérend et Très Vénérable prédicateur secret et général de la Cour, le favori, l’élu du grand monde ; il paraît devant un cercle choisi d’une élite choisie et il prêche avec émotion sur ce texte qu’il a lui-même choisi : “Dieu a choisi ce qui est humble et méprisé” – et personne ne rit ! ».

Veneziano
avatar 08/01/2016 @ 17:27:48
"Il faut tout d’abord que je parle de ma femme. Aimer, cela veut dire, entre bien d’autres choses, trouver du charme à regarder et à considérer la personne aimée. Et trouver du charme non seulement à la contemplation de sa beauté mais encore de ses défauts, qu’ils soient rares ou non. Dès les premiers jours de mon mariage, j’éprouvai un inexprimable plaisir à regarder Léda (c’est ainsi qu’elle se nomme)..."

Alberto Moravia, in L'Amour conjugal

Saint Jean-Baptiste 08/01/2016 @ 18:24:32
De Kierkegaard, encore:

« Dans la somptueuse cathédrale, voici le Très Révérend et Très Vénérable prédicateur secret et général de la Cour, le favori, l’élu du grand monde ; il paraît devant un cercle choisi d’une élite choisie et il prêche avec émotion sur ce texte qu’il a lui-même choisi : “Dieu a choisi ce qui est humble et méprisé” – et personne ne rit ! ».

Merci, Le Rat, pour cette ineffable citation.
Mais l'humilité est dans les cœurs et il y a des méprisés dans tous les milieux, probablement plus encore, « dans les cercles choisis des élites choisies ».

« Ces élites choisies » ont au moins le mérite de ne pas avoir ri aux paroles du « Très Vénérable prédicateur » parce que chacun sait qu'un texte sacré ne doit pas être pris au pied de la lettre... Enfin, chacun devrait le savoir. Je crains que ce cher Kierkegaard, ne le savait pas.

Le rat des champs
avatar 08/01/2016 @ 21:23:06
Mon cher SJB, Kierkegaard est un des fondateurs de l'existentialisme chrétien: https://fr.wikipedia.org/wiki/…

Ca va, alors?

Saint Jean-Baptiste 09/01/2016 @ 11:30:26
SJB,

Ca va, alors?
Alors, oui, ça va, Le Rat ! Et une fois de plus j'admire la qualité de tes relations.

Mais c'est l'ennui d'une citation, quand elle cesse d'être une citation pour devenir une phrase tirée de son contexte. Alors elle devient sujette à toute les interprétations et il m'avait semblé que la tienne était teintée d'une ironie malicieuse et sournoise... Mais, bien sûr, il n'en était rien...
;-))

Le rat des champs
avatar 09/01/2016 @ 19:02:49
Mais c'est l'ennui d'une citation, quand elle cesse d'être une citation pour devenir une phrase tirée de son contexte. Alors elle devient sujette à toute les interprétations et il m'avait semblé que la tienne était teintée d'une ironie malicieuse et sournoise... Mais, bien sûr, il n'en était rien...
;-))


Parfois je me dis que si Jésus himself revenait sur terre et qu'il se livrait à certaines citations qui pourraient être comprises comme hostiles à Notre Très Sainte Mère l'Eglise Catholique et Apostolique Romaine, ton juste courroux exploserait encore dans les forums.
A part ça meilleurs voeux mon Ami. Quelqu'un comme toi qui aime la bière des moines ne peut pas être totalement mauvais.

Le rat des champs
avatar 09/01/2016 @ 19:08:49
Allez, je reviens sur cette citation de Kierkegaard et je la mets dans son contexte. Ce qu'il dénonce avec humour c'est l'Eglise des prélats, des riches, l'amie des puissants, les abbés de cour, tous ceux qui sacrifient leur salut éternel en s'enrichissant, parce qu'ils ont quand même lu la bible et qu'ils savent qu'il est plus facile à un chameau de passer dans le chas d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume des cieux. Ces gens osent se proclamer représentants sur terre du "Fils de l'homme" qui n'avait "même pas une pierre où reposer sa tête".

Veneziano
avatar 10/01/2016 @ 17:28:02
"De la distance invariable du souvenir elle ne dispose plus : elle est là. Sa présence fait la ville pure, méconnaissable."

Marguerite Duras, Le Ravissement de Lol V Stein

Veneziano
avatar 17/01/2016 @ 11:52:53
"Par l'art seulement nous pouvons sortir de nous, savoir ce que voit un autre de cet univers qui n'est pas le même que le nôtre, et dont les paysages nous seraient restés aussi inconnus que ceux qu'il peut y avoir dans la lune. Grâce à l'art, au lieu de voir un seul monde, le nôtre, nous le voyons se multiplier, et, autant qu'il y a d'artistes originaux, autant nous avons de mondes à notre disposition, plus différents les uns des autres que ceux qui roulent dans l'infini et, bien des siècles après qu'est éteint le foyer dont il émanait, qu'il s'appelât Rembrandt ou Vermeer, nous envoient encore leur rayon spécial."

Marcel Proust, in Le Temps retrouvé

Veneziano
avatar 07/02/2016 @ 11:47:50
"Et jetais tout ce qu'il peut y avoir d'héroïsme dans la beauté."

Marcel Proust, in Lettre à la Comtesse Greffulhe, cité in La Mode retrouvée - Les robes-trésors de la comtesse Greffulhe (éditions Paris-musées et Palais Galliera)

Veneziano
avatar 07/02/2016 @ 11:51:05
"Et jetais tout ce qu'il peut y avoir d'héroïsme dans la beauté."

Marcel Proust, in Lettre à la Comtesse Greffulhe, cité in La Mode retrouvée - Les robes-trésors de la comtesse Greffulhe (éditions Paris-musées et Palais Galliera)


"Et je sais..."

Veneziano
avatar 20/02/2016 @ 15:04:55
"Oui, décidément, ne connaître, ne vouloir connaître qu'une seule culture, la sienne, c'est se condamner à vivre sous un éteignoir."

Paul Veyne, in Palmyre, l'irremplaçable trésor

SpaceCadet

avatar 10/03/2016 @ 02:49:47
A qui sait attendre, le temps ouvre ses portes.

(Proverbe chinois)

SpaceCadet

avatar 22/04/2016 @ 03:22:38
Pour souligner le 400e anniversaire de la mort de Miguel de Cervantès (le 22 avril) et de William Shakespeare (le 23 avril) je vous propose quelques citations de ces deux auteurs:


"En pensant où tu vas, tu oublie d'où tu viens." (Le petit-fils de Sancho Panza)

"Jusqu'à la mort, tout est vie." (Le petit-fils de Sancho Panza)

"Il n'y a pas de mauvaise route quand elle finit." (Le petit-fils de Sancho Panza)

...

"Les hommes doivent souffrir leur départ comme leur venue ici-bas; le tout est d'être prêt." (Le roi Lear)

"Il faut que je sois cruel rien que pour être humain. Commencement douloureux! Le pire est encore à venir." (Hamlet).

"C'est un malheur du temps que les fous guident les aveugles." (Le roi Lear)

Sissi

avatar 07/05/2016 @ 13:08:15
" Du mot que ma bouche prononce à celui que mon coeur ne saurait dire, la distance est décidément trop grande - comme est trop vaste et trop vide aussi l'espace entre le mot que je viens d'écrire et celui qui le suivra. Là où la pensée fomente ses énoncés, une faille infime s'est ouverte - par où le principe de décoloration du verbe s'est insinué. Il aura suffi qu'un mot - le mot premier au-dessus et en dessous de tous les autres- se soit calciné avant le lever du soleil: désormais, sous la poussière des os, le sens se tient enfoui- et le sens du sens- ô mélancolie."

Claude Louis-Combet. Le Petit Oeuvre Poétique

Chtimi59
avatar 07/05/2016 @ 18:42:59
j'espère ne pas casser l'ambiance , mais j'ai lu "Samarcande" un soir du 22 mars 2016 , je n'en suis pas encore revenu .

"Il ne suffit pas de tuer nos ennemis , leur enseigne Hassan ,nous ne sommes pas des meurtriers mais des exécuteurs , nous devons agir en public, pour l’exemple.

Nous tuons un homme nous en terrorisons cent mille.

Cependant il ne suffit pas d’exécuter et de terroriser , il faut aussi savoir mourir , car si en tuant nous décourageons nos ennemis d’entreprendre quoi que ce soit contre nous , en mourant de la façon la plus courageuse , nous forçons l’admiration de la foule .

Et de cette foule des hommes sortiront pour se joindre à nous "

Amin Maalouf Samarcande Edition livre de poche ; prix maison de la presse 1988 page 123

Martin1

avatar 11/05/2016 @ 08:50:44
"N'oubliez pas que lorsque vous quitterez la Terre, vous n'emporterez rien de ce que vous avez reçu...
Uniquement ce que vous avez donné."
Saint François d'Assise.

Plus qu'une citation, c'est une maxime de vie qu'il faudrait se répéter chaque jour...

Saint Jean-Baptiste 11/05/2016 @ 15:07:01
j'espère ne pas casser l'ambiance , mais
Moi non plus, je ne voudrais pas casser l'ambiance mais j'ai relu ceci :

« C'est le grand phénomène de notre époque : la violence de la poussée islamique. Sous estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l'islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.
Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles... Le monde occidental ne semble guère prêt à affronter le problème »

(André Malraux – 1956 )

Martin1

avatar 11/05/2016 @ 17:06:20
j'espère ne pas casser l'ambiance , mais

Moi non plus, je ne voudrais pas casser l'ambiance mais j'ai relu ceci :

« C'est le grand phénomène de notre époque : la violence de la poussée islamique. Sous estimée par la plupart de nos contemporains, cette montée de l'islam est analogiquement comparable aux débuts du communisme du temps de Lénine.
Les conséquences de ce phénomène sont encore imprévisibles... Le monde occidental ne semble guère prêt à affronter le problème »

(André Malraux – 1956 )


Impressionnant de lucidité, merci SJB

Martin1

avatar 13/05/2016 @ 11:04:08
"Ce pays est habité par une grâce chrétienne, je suis en terre chrétienne."
Fabrice Luchini.

Début Précédente Page 128 de 130 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier