Hiram33

avatar 06/04/2019 @ 21:18:08
Avez-vous lu "Crépuscule" de Juan Branco et si c'est le cas pensez-vous comme lui que le cycle économique (qui chapeaute le la vie politique) actuel vit ses derniers instants ?

Aquoi va-t-on assister, Branco ne le dit pas. Cycle Kondratiev ? keynesianisme de 1929 (New Deal) à 1979 (Thatcher/Reagan) et hayekisme de 1979 à 2029 (krach pire que celui des subprimes) ?

Saule

avatar 07/04/2019 @ 09:39:04
Georges Ugueux prévoit une crise apocalyptique pour 2020, pire que 2008 ! A cause de la dette des états.

http://finance.blog.lemonde.fr/2018/08/…

Je pense qu'on peut prédire un crash par contre personne ne sait quand, en attendant les bourses crèvent les sommets et personne ne veut rater la hausse tant que ça dure.

Fanou03
avatar 09/04/2019 @ 23:14:32
François Lenglet nous annonce quant à lui la fin de la mondialisation (http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/44597)

Radetsky
avatar 27/06/2019 @ 10:23:15
Le titre est sans doute l'arbre qui cache la forêt. Je viens d'acheter ce bouquin et son propos est avant tout de démonter un mécanisme socio-politique qui a porté au pouvoir (presque absolu) un type chargé d'affermir et prolonger l'emprise d'une caste. On songe à Bourdieu, tant haï des "élites" toutes nuances confondues.
Qui dit et fait quoi, avec qui, par quels moyens, depuis quand ?
Cette archéologie du passé proche montre de quoi est faite la trame dirigeante de la bourgeoisie aujourd'hui. La fabrique du pouvoir est décortiquée, depuis le berceau en quelque sorte, jusqu'aux cabinets ministériels, aux hauts fonctionnaires, et au "Chef des Armées" lui-même (lequel n'a jamais porté une paire de rangers ou un fusil, entendu claquer des balles au-dessus de sa tête, bavé sous 30 kg de barda, etc. etc.).
C'est une toile d'araignée, dont le centre n'est pas le point le plus important : ce n'est qu'un leurre destiné à aveugler le bon peuple ; si on élimine le centre, la toile aura tôt fait de reconstituer l'architecture du tout, tant elle a étendu ses racines au plus intime des organes de la société française.

Il serait bien présomptueux de vouloir définir avec précision et la nature et l'échéance d'une fin quelle qu'elle soit. Ce peut être une sorte de "flop" mou à la manière d'un changement de ministère sous la IVe République, ou au contraire une explosion violente du type Commune de Paris, où police et armée rétabliront "l'ordre" aux prix de quelques milliers de morts...toujours les mêmes. A moins qu'un Erdogan français installe un nouveau césarisme de façade...
IL ne faut pas s'attendre à ce qu'un pourrissement politique qui étendrait toujours plus les pouvoirs de l'Argent se résolve par des tractations ou négociations (sinon entre gens eux-mêmes compromis allant des syndicats aux partis divers et avariés) : la bourgeoisie ne lâche jamais son pouvoir de gaieté de coeur, avec le sourire.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier