Les forums

Forums  :  Vos écrits  :  Reprise : La suite

Marvic

avatar 06/12/2018 @ 23:19:17
Voilà, il y est. Il a voulu cet isolement, s’écarter des conflits, des pressions de toutes sortes. Persuadé que l’inspiration viendrait s’il rencontrait la beauté sauvage de la jungle de Bornéo.
Mais ça ne s’est pas passé comme ça.

Tout allait pourtant pour le mieux. Nicolas menait une petite vie tranquille de prof dans une bourgade de province. Un travail assuré, des collègues sympas, une épouse aimante, enseignante dans le même lycée.
Est-ce l’approche de la quarantaine qui provoque cette remise en question ?
Allait-il continuer à enseigner le français, la littérature pendant les 20 ans à venir ?
Continuer d’essayer de persuader des adolescents blasés de la beauté des textes classiques, de l’importance de la lecture de grands auteurs contemporains ou anciens ?
L’envie d’une pose, d’une autre voie, s’insinue sournoisement dans ses pensées.
N’est-il pas trop tard, n’y a-t-il pas trop de risques à vouloir faire autre chose ? Des heures de questionnement, de discussions avec sa femme.
Et si on partait, si on quittait tout pour une année sabbatique ?

Ce sera finalement une solution raisonnable qui sera choisie.
Une année à mi-temps, et il se lance dans ce fameux roman qu’il s’était promis d’écrire depuis qu’il est en age d’écrire. C’est le moment de savoir s’il en est capable.
Ce défi, la possibilité de réaliser son rêve le remplit de joie… et de stress.
Et si…

En bon ouvrier, il se met au travail ; il construit, écrit, rature, revient sur ses phrases, choisit avec soin ses personnages.
Des heures fébriles à réaliser « l’œuvre de sa vie ».

Nicolas ne s’est pas posé la question du devenir de son roman achevé. L’édition, la publication sont des étapes trop matérielles.
Heureusement dans un couple, il y a toujours une personne qui gère, et pas seulement l’intendance.
Sa femme croit tellement en lui, qu’elle a déjà tout prévu.
Alors, le jour, où son mari lui présente le roman terminé, elle sait déjà la suite qu’elle va donner à ce manuscrit.
Pour Nicolas, peu importe, il a réussi son pari personnel, écrire, se prouver qu’il en était capable.

Mais ce qu’il ignorait, c’est qu’un éditeur allait accepter son manuscrit, que ce roman allait rencontrer un succès phénoménal, que de petit prof de province, il serait catapulté romancier de l’année. Plateaux de télé, articles dans les magazines, il se retrouve plongé dans un autre univers, vedette malgré lui. Des semaines grisantes. Mais aussi des questions qui reviennent sans cesse : « Et maintenant, qu’allez vous faire ? Quel sera le thème de votre prochain livre ? »…
Prochain livre...mais jamais il ne s’était posé la question, ni ne l’avait envisagé !
Mais la pression ne retombe pas, celle de ses lecteurs, de son éditeur, et étonnamment de ses collègues, de ses anciens élèves.
Alors, il y pense, retourne cette question. Son roman, c’était l’histoire de sa vie. Est-ce qu’une autobiographie même romancée, ça suffit à faire d’un auteur un écrivain ?
Meilleur façon de le savoir. Partir seul, loin, et cette fois ci, inventer, créer.
Elle est belle cette forêt, même sous la pluie diluvienne de cet orage inattendu.
Et s’il suffisait de regarder, de sentir, d’écouter, de s’imprégner de toutes ces sensations nouvelles, puis de trouver les mots pour les partager...
Allez, je me lance...

Pieronnelle

avatar 06/12/2018 @ 23:45:01
Ah Marvic et quelle aisance ! Toutes les contraintes assumées et un vrai personnage d'écrivain; Rejoins-nous souvent Marvic !
"Heureusement dans un couple, il y a toujours une personne qui gère, et pas seulement l’intendance", j'adore !

Magicite
avatar 07/12/2018 @ 12:43:38
Moi aussi j’ai bien aimé cette phrase sur le couple ’,..toujours une personne qui gère, et pas seulement l’intendance. ‘ car ce qui tord le coup à un cliché éculé (et pourtant persistant) ça me plaît toujours.
Sinon une mise en abîme rondement menée, bien heureux que tu te soit lancée.

SpaceCadet

avatar 07/12/2018 @ 14:52:11
Bien encadrée cette histoire placée entre intro et conclusion, un texte qui du coup, joue habilement sur deux temps, deux contextes aussi. Le titre est donc à propos. Quant à l'histoire, rien à ajouter, tout est dit.

Darius

avatar 07/12/2018 @ 15:43:06
belle fusion de couple où chacun aide l'autre, ce n'est pas courant.. de nos jours...on met toujours un peu de sa vie ou de ses espoirs dans ses écrits...
Borneo arrive un peu comme une contrainte, ici, c'est le statut de l'écrivain qui prend tout l'espace.. alors que chez d'autres, Borneo est omniprésent, c'est intéressant de voir comment chacun a interprété le sujet...

Nathafi
avatar 07/12/2018 @ 20:54:49

Beau coup d'essai ! Il faudra revenir encore !

C'est une belle histoire, un couple solidaire et complémentaire, une aventure menée à deux.
Et tout ça en regardant une série policière ??? :-)

Bienvenue, Marvic, à l'exo en direct !

SpaceCadet

avatar 08/12/2018 @ 03:43:45
Au fait... Nicolas à la St-Nicolas, c'était voulu?

Marvic

avatar 08/12/2018 @ 11:25:33
Ah Marvic et quelle aisance ! Toutes les contraintes assumées et un vrai personnage d'écrivain; Rejoins-nous souvent Marvic !
"Heureusement dans un couple, il y a toujours une personne qui gère, et pas seulement l’intendance", j'adore !


Moi aussi j’ai bien aimé cette phrase sur le couple ’,..toujours une personne qui gère, et pas seulement l’intendance. ‘ car ce qui tord le coup à un cliché éculé (et pourtant persistant) ça me plaît toujours.
Sinon une mise en abîme rondement menée, bien heureux que tu te soit lancée.


Merci, c'est très gentil !
Il faudra quand même que j'évite de mettre des éléments autobiographiques dans mes textes :-))
Bien encadrée cette histoire placée entre intro et conclusion, un texte qui du coup, joue habilement sur deux temps, deux contextes aussi. Le titre est donc à propos. Quant à l'histoire, rien à ajouter, tout est dit.


Au fait... Nicolas à la St-Nicolas, c'était voulu?

Merci SpaceCadet !
Je n'avais pas "baptisé" le héros. Mais les "il" à répétition n'étaient pas très élégants. Alors effectivement, c'est le calendrier qui a décidé :-)
Et c'est aussi pour cette raison que son organisatrice d'épouse n'est pas nommée, je ne "sentais" pas une "Barbara" dans mon histoire.


Beau coup d'essai ! Il faudra revenir encore !
C'est une belle histoire, un couple solidaire et complémentaire, une aventure menée à deux.
Et tout ça en regardant une série policière ??? :-)
Bienvenue, Marvic, à l'exo en direct !

Merci Nath ! Quant à revenir, on y pensera...même si je sens que je risque d'avoir une pression encore plus forte d'un certain T...
Oui, je suivais en même temps une nouvelle série policière (Balthazar) que mari et fille avaient envie de regarder. Pas le courage de quitter le canapé et la chaleur de la cheminée. Une femme, ça sait faire deux choses à la fois non ? :-)))

Tistou 08/12/2018 @ 21:52:45
L'évènement de l'année, pour sûr : Marvic qui pointe son nez dans un exo en direct ! Bon, pas totalement assumé puisqu'elle l'a fait en catimini (et en regardant la TV ? Non mais je rêve ?) et sans contribuer à définir les paramètres de base. De plus n'ayant pas prévenu qu'elle participait, elle se réservait implicitement un droit au renoncement au cas où ... et donc me direz-vous ? Et donc pas la dose d'adrénaline. Il t'a manqué la bonne dose d'adrénaline, Marvic.
Cela dit, ton texte est une grande réussite, qui prend le contrepied de ceux qui sont plutôt partis sur l'axe Bornéo (il faut dire que cet axe est tentateur et plein de promesses). Oui, une belle réussite. De l'autobiographie dis-tu, ou au moins des éléments autobiographiques ? Comme d'être la personne qui gère dans un couple par exemple ? (j'ai toujours eu la passion d'essayer de mettre à jour, de comprendre, ce qui sous-tend les propos d'un (ou d'une) qui écrit quelque chose. C'est terrible !)
Mais je reste un peu dans le flou entre le départ et la fin du texte :

"Mais ça ne s’est pas passé comme ça." Comment ? Ca se passe mal alors ? C'est un échec ? Ca n'est pas dit dans le texte. Ca laisse planer un sentiment d'incomplétude ... Il a peut-être rencontré les réducteurs de têtes, allez savoir !

Bon alors, la prochaine fois Marvic, tu es avec nous à 100% ? (Oui je sais je suis d'une grande ... ténacité (pour dire les choses gentiment))

Marvic

avatar 10/12/2018 @ 17:57:25
L'évènement de l'année, pour sûr : Marvic qui pointe son nez dans un exo en direct ! Bon, pas totalement assumé puisqu'elle l'a fait en catimini (et en regardant la TV ? Non mais je rêve ?) et sans contribuer à définir les paramètres de base. De plus n'ayant pas prévenu qu'elle participait, elle se réservait implicitement un droit au renoncement au cas où ... et donc me direz-vous ? Et donc pas la dose d'adrénaline. Il t'a manqué la bonne dose d'adrénaline, Marvic.


Pfff....jamais content :-)
Je déteste l'adrénaline ; et me mettre des contraintes à mon age....alors que j'en ai eues toute ma vie ?
Alors, tu as très bien compris, je me réservais le droit de renoncer en ayant pris un engagement pour moi seule.
Pour la télé, je ne vais quand même pas demander à toute la famille d'éteindre la télé sous prétexte d'exo sur CL !
Quoique cela m'aurait peut-être évité les fautes d'orthographe.


De l'autobiographie dis-tu, ou au moins des éléments autobiographiques ? Comme d'être la personne qui gère dans un couple par exemple ? (j'ai toujours eu la passion d'essayer de mettre à jour, de comprendre, ce qui sous-tend les propos d'un (ou d'une) qui écrit quelque chose. C'est terrible !)

Je ne gère pas, j'organise; déformation professionnelle !


"Mais ça ne s’est pas passé comme ça." Comment ? Ca se passe mal alors ? C'est un échec ? Ca n'est pas dit dans le texte. Ca laisse planer un sentiment d'incomplétude ... Il a peut-être rencontré les réducteurs de têtes, allez savoir !

Tu as raison, ma phrase n'est pas claire; j'ai commencé obnubilée par les contraintes en essayant de les caser dès les premières lignes de façon un peu hâtive.
Je voulais dire que même à Bornéo, l'inspiration n'arrivait pas à venir.


Bon alors, la prochaine fois Marvic, tu es avec nous à 100% ? (Oui je sais je suis d'une grande ... ténacité (pour dire les choses gentiment))

Ah bon ?!
;-))

Tistou 11/12/2018 @ 17:02:01
" Tu as raison, ma phrase n'est pas claire; j'ai commencé obnubilée par les contraintes en essayant de les caser dès les premières lignes de façon un peu hâtive.
Je voulais dire que même à Bornéo, l'inspiration n'arrivait pas à venir. "

OK ... Dans mon esprit ce tournage ne s'effectue pas à Bornéo, bien sûr, mais chez nous, dans un studio bien de chez nous.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier