Donatien
avatar 12/07/2018 @ 08:52:38
Je voulais faire remarquer qu'en considérant les types d'achats pour lesquels même les personnes aux revenus moyens consacrent parfois d'énormes sommes, il était légitime de faire la comparaison.
Les tentatives d'éditions à la fois numériques et papiers envisagées par François Bon, sont à considérer, compte tenu de la longue chaîne d'intervenants coûteux dans la chaîne du livre!
Les artistes devraient être mieux soutenus et défendus dans nos sociétés de consommation. C'est vital!
A+

Saule

avatar 12/07/2018 @ 20:24:50
Les artistes devraient être soutenus et défendus, c'est bien vrai.

Mais à notre époque les gens trouvent normal de télécharger gratuitement (soit que le livre est libre de droit soit en piratant) et du coup les auteurs ne sont plus rémunérés. Le problème était encore pire pour la musique et les séries, la réponse c'est Spotify et Netflix, mais je ne pense pas que les artistes y trouvent leur compte (sauf les très connus).

Tout ça pour dire que des gens qui achètent des livres à 22 euros, il y en a, mais pas beaucoup. Ca ne veut pas dire que le plaisir d'acheter, lire et posséder un livre ne vaut pas 22 euros évidemment.

Frunny

avatar 12/07/2018 @ 21:08:00

Tout ça pour dire que des gens qui achètent des livres à 22 euros, il y en a, mais pas beaucoup. Ca ne veut pas dire que le plaisir d'acheter, lire et posséder un livre ne vaut pas 22 euros évidemment.


Tu as raison Saule et c'est navrant.
Le problème est le même dans d'autres secteurs d'activité (Agriculteurs, ...) ou les producteurs ne sont pas rémunérés à leur juste prix et peinent à vivre de leur travail.
Exception faite de ceux qui ne peuvent vraiment pas (pour des raisons économiques évidentes) , il FAUT payer le livre à sa juste valeur et arrêter les déclarations de bonne intention.
Tout le monde est d'accord pour que les agriculteurs puissent vivre de leur travail mais personne n'est prêt à payer son litre de lait ou sa tranche de jambon un peu plus cher.
Nombre de lecteurs fustigent Amazon mais combien d'entre-nous se rend en librairie pour payer un livre son juste prix (en sachant qu'il est peut-être à 1 euro en occasion chez Amazon) ?
Que voulons-nous ?

Tistou 13/07/2018 @ 05:07:01
Véritable problème que celui posé sur la table par Feint. Vaste sujet d'injustice dont on voit mal une solution possible se dessiner... La misère du créateur, c'est terrible quand même quand des "pousse-pastèques" gagnent des millions et des metteurs d'images sur pellicules idem ...

Saint Jean-Baptiste 13/07/2018 @ 12:18:32
Pour beaucoup de gens c’est : je paye ma facture d’eau ou j’achète un livre à 22 euros.
Je pense que tous les livres devraient être, pas gratuits – parce qu’alors ça voudrait dire qu’ils ne valent rien – mais à un prix réduit, par exemple 5 euros.

On se demande pourquoi il faut payer pour apprécier la littérature. On ne paye rien pour regarder une belle architecture ou une belle sculpture, ou pour écouter une belle musique à la radio. La contemplation d’une œuvre d’art devrait ne rien coûter.

La rémunération des artistes devraient être indépendante de ce qu’ils produisent.
Il n’est pas normal qu’un écrivain soit payé en fonction de son nombre de livres vendus. C’est néfaste au point de vue de l’art, de la littérature.

Je ne sais pas comment on pourrait changer ça, mais ça devrait être changé.
Peut-être devrait-on payer les artistes comme les fonctionnaires, sans tenir compte de la qualité – parce que ça, c’est suggestif – et pas non plus en fonction de la quantité, parce que ça, au point de vue littérature, ça ne veut rien dire.

Début Précédente Page 2 de 2
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier