Sissi

avatar 16/02/2018 @ 22:31:22
Elle se racla la gorge, prit une inspiration.
- « Il découvrait la ville avec l’émerveillement que tout premier instant procure, et malgré la faim, la soif et la fatigue qui le tenaillaient, il progressait au rythme lent de celui qui veut prendre le temps d’accomplir les choses ; chemin faisant, il se laissait étourdir par les clameurs étourdissantes, les lumières éclatantes et le brouhaha hurlant de la mégalopole monstrueuse qui l’enserrait dans ses pattes gigantesques…. »
- Continue…
- « Ce road movie, commencé il y avait tant de mois maintenant, ne gâchait aucune des promesses qu’il lui avait laissé présager, et, bien que meurtri par les courbatures dues à d’innombrables heures de marche contre lesquelles il tentait de lutter grâce à de longues séances d’étirement, il parvenait difficilement à admettre qu’il l’avait enfin rencontrée, cet Eldorado tant désiré et que…
- C’est bon, j’ai trouvé…. « Mon Amérique » de Baptiste Tou
- Oui ! Bravo.
- 4,3,5, 123
Elle trifouilla, chercha, s’installa, se racla la gorge, et prit une inspiration.
- « Elle lorgnait tout ce qu’il y avait de masculin en lui, toute la puissance qui émanait de ce corps d’homme à la fois délicat et rude, le velours de sa peau et la rugosité de son regard. Ses doigts semblables aux mandibules de l’araignée effectueraient une danse étrange et tel un derviche lui ferait tourner et perdre la tête et la raison, et l’onctuosité soudaine de son regard posé partout lui procurerait la sensation d’un massage divin que seul un maître peut offrir. » Alors ?
- Aurélie Lobe « La femme et la sève de l’arbre »
- Oui !!!!!!!!!!!!!!! Encore ?
- Oui, 2,4,8.
- Quelle page ?
- 50
Elle attaqua d’emblée
- « Il chevauchait son cheval avec tout l’impétuosité de son âge et la hargne inhérente à son tempérament de guerrier, le sang slave qui coulait avec ferveur dans ses veines échauffait son esprit revanchard et décuplait ce besoin de vengeance qui ne cessait de le tourmenter….
- J. Estavro, « Dépossédé »
- Tu es fort, l’aveugle……tu les connais tous, les re-connais tous…
- Sauf celui que tu écriras demain. Allez encore un peu. 6, 2, 1, 78.
- Tu n’as que cinq étagères, l’Aveugle…
- Ah très juste, alors 4.
Elle sourit avant de commencer
« Mes très chers amis buvons
A nos belles retrouvailles
D’un pas gai ensemble allons
Vers de grandes et douces ripailles »
- Baptiste Jean, « La foire de Bruxelles » ! Un joyeux drille, celui-là.
Il manifesta quelques signes de fatigue, mais voulut néanmoins poursuivre encore un peu.
« Le petit oiseau picorait minutieusement une nourriture invisible, sous l’œil étonné des glycines vautrées sur la tonnelle et celui du chat blanc comme la lumière du jour. La douceur du soir semblait éternelle et le soleil nonchalamment alangui était propice à une moite rêverie »
Pierre Honelle « Le petit colibri »
- Tu es fort, l’aveugle….. tu ne peux voir, et pourtant tu vois tout… il ne te manque pas un sens, c’est juste toi qui es dans le bon.
- Je « vois » ce que tu veux dire…

Ils rirent, elle rangea les livres, il s’endormit.

Lobe
avatar 16/02/2018 @ 22:59:59
Ah ben j'ai dit que je commentais demain, mais alors là je peux pas résister à ta malice!! C'est génial, ça fait sourire, c'est une réinterprétation magistrale du blind test, je suis conquise...

Cyclo
avatar 17/02/2018 @ 14:28:33
J'en reste ébaubi, encore et toujours...
On se croirait dans du Borges...

Minoritaire

avatar 17/02/2018 @ 15:33:56
Bien joué, Sissi.
J’aime bien quand les choses arrivent toutes seules sans qu’on doive les expliquer, comme ces chiffres dont je me demandais ce qu’ils signifiaient au début.
As-tu récupéré de vrais textes ou sont-ils tous de ton invention ?
Parmi les Auteurs, j’ai un peu séché sur Stavro qui se fait encore plus discret que moi sur Vos écrits.

Pieronnelle

avatar 17/02/2018 @ 16:29:27
Alors là chapeau Madame !
J'avais jeté un oeil hier mais devant les perles qui s'accumulaient j'ai décidé de peaufiner ma lecture le lendemain...
Quelles jolies et humoristiques trouvailles. D'abord cet aveugle qui choisit les rayons où se trouvent ses livres qu'il avait dévorés du temps où...des extraits qu''on dirait sortis de chef-d'oeuvres; et les allusions amusantes et subtiles à différents cliens ou cliennes où je me suis retrouvée avec plaisir...d'autant, et c'est la vérité vraie, que j'ai écrit un texte il y a quelques jours qui évoque un tout petit oiseau qui «picorait minutieusement une nourriture invisible» exactement comme tu l'as dit ! Don de double vue ? Ou alors tu as copié par dessus mon épaule...Je me disais aussi que je me sentais épiée :-)
Merci pour ce délicieux moment ! Reviens plus souvent...

Tistou 17/02/2018 @ 19:53:05
Malice, le mot est faible. C'est réellement un bel exploit que de nous avoir intégré dans un texte instantané comme celui-ci. Tu avais préparé ton coup, ou bien ?
Le pire c'est que je ne me suis rendu compte que des pseudos étaient (à peine) cachés dans le texte qu'en lisant le commentaire de Minoritaire, puis celui de Pieronnelle. Du coup ça m'a donné le plaisir de le relire. Waouh !

Juste "sens interdit" ? Quid ?
Mais c'est juste pour dire quelque chose ...
Manifestement les contraintes, à toi non plus, n'ont pas posé de soucis. Bravo !

Tistou 17/02/2018 @ 19:59:19
"Le sens interdit", le titre ! Bien sûr, la vue ... Décidément je ne percute plus moi ...

Nathafi
avatar 17/02/2018 @ 22:18:44

Joliment fait ! Et d'une ingéniosité !!!
Tu aimes les jeux Sissi, je me souviens d'un précédent exo où tu mettais en scène un jeu aussi...
Ton texte est très recherché, il y a l'échange, les phrases de livre, le dénouement, les clins d'oeil aux Céliens... Lles "neurones en pyrolyse" sans aucun doute !
Bravo !!!

SpaceCadet

avatar 18/02/2018 @ 11:29:35
Créative la Sissi! J'ai eu du mal à m'y retrouver au départ, mais au final, ce texte me plaît beaucoup; littéraire d'une part et d'autre part les contraintes ont été utilisées de manière fort originale. Etonnant!

Sissi

avatar 18/02/2018 @ 15:29:47
Et bien merci! "Créative", ça suffit amplement à mon bonheur. Merci Clien de l'espace!

Nathafi, c'est vrai que je conçois ces exos (et même le fait d'écrire en général) comme un jeu. Jeu avec les mots, jeu avec le lecteur, jeu dans la construction. Certains écrivent pour raconter, pour témoigner, pour faire réfléchir, moi j'aime écrire pour amuser, déstabiliser un peu si possible.

Mino j'ai complètement inventé les textes, en mettant "en gros", en très très TRÉS gros, le style ou les thèmes ou les genres affectionnés par les Cliens que je cite, loin de moi l'idée de pouvoir les imiter....j'ai choisi ceux que je connaissais le mieux (Stavro n'est plus là, mais il a été très actif au même moment que moi).
Il y avait aussi Magicite Jane Eyre que j'aurais voulu inclure, mais bon, une heure c'est une heure!

Tistou, j'avais échafaudé l'idée en journée il est vrai, et commencé à réfléchir aux "noms" à donner, mais c'est tout. Je ne savais pas si ça serait réalisable en fonction des contraintes de toute façon donc ne m'étais pas enfermée là-dedans.
Et oui, j'ai choisi, pour une fois, de mettre une des contraintes en titre (je m'en impose souvent d'autres, je suis maso!), et effectivement le "sens interdit" c'est la privation de la vue...

Pieronnelle, méfie-toi je te guette! ;-) Non plus sérieusement, fière d'avoir été si "près de la vérité"!

Cyclo....alors là Cyclo, tu es un amour et je te remercie pour le compliment parce que c'est un très très grand de la littérature, mais du Borgès, franchement.....

Marvic

avatar 19/02/2018 @ 10:13:39
à ma plus grande honte, je n'avais pas trouvé toutes les références citées ! Comme excuse, j'ai lu ton texte sur tablette hier soir, et juste le temps d'être impressionnée par une telle originalité ; placer les contraintes de l'exo dans des extraits, bien vu !
La forme dialoguée apporte une légèreté et une gaieté vraiment agréables.
ça, c'étaient mes premières impressions hier !
à la re-lecture de ton texte, et à la lecture des commentaires, je suis doublement impressionnée et admirative !
Bravo !

Lobe
avatar 19/02/2018 @ 18:28:11
Bon, je reviens pour dire que comme le premier soir je suis toujours aussi ravie de ce texte intelligent, qui s'amuse et amuse, et fait tourner la tête, et en même temps est un peu grave. Parce que, pour un lecteur invétéré, perdre la vue et garder goût à la vie, pfiou...
Et sinon, je ne comprends pas, ce ne sont pas du tout mes thématiques, les mandibules d'araignée... ;)

Evaetjean
avatar 26/03/2018 @ 13:24:41
Alors là chapeau bas ! Super bien trouvé, tourné et amené. J'adore l'idée de ce blind test, ton écrit est fluide et ta fin sans chichi. Vraiment super !

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier