AmauryWatremez

avatar 23/10/2017 @ 20:17:29
http://critiqueslibres.com/i.php/forum/…

Thomas s'ennuie
Pendant quelques jours, Thomas avait pris des dizaines de photos de l'espace sous ses pieds. chaque heure le soleil avait rendez-vous avec la lune. Le monde entier défilait, chaque continent l'un après l'autre, majestueux, presque sans nuages en ces jours. La vieille Europe, puis la vénérable Asie, on voyait la muraille de Chine, et les lumières des grandes villes, un peu d'Afrique, notre monde originel, l'Amérique toute jeune encore, tout ce bleu magnifique donnant son nom à la planète puis de nouveau l'Europe, l'Asie, etc...

Maintenant Thomas s'ennuyait. Oui, bon bien entendu l'espace c'était magnifique. C'était formidable d'être un vaisseau spatial comme ses héros d'enfance, mais qu'est-ce qu'il pouvait s'ennuyer. Tout ce noir dehors, impossible d'aller faire un tour dans le quartier pour respirer. Impossible d'aller se changer les idées au cinéma et d'échapper à la routine d'une vie tellement bien ordonnée, tellement bien cadrée.

Chacune de leurs actions à lui et ses camarades, chacun de ses gestes, chacun de ses loisirs même, y compris le sport et le sommeil était chronométrés et il fallait s'en acquitter à heure fixe. Oh bien sûr Thomas ne pointait pas comme à l'usine ou au bureau, bien sûr il ne prenait pas de sinistres transports en commun le soir pour rentrer chez lui. Sa vie était formidable, sans doute plus que tous ces gens.

Mais pas de doute, il s'ennuyait. Alors comme toute personne s'ennuyant de nos jours il faisait largement "chauffer" son Smartphone. Il tapotait dur, "postait" à tours de bras "selfies" à l'envers, à l'endroit, par la droite, par la gauche, en mouvement, immobiles, avec un ustensile, sans, montrant tel paysage puis tel autre. Et ainsi de suite. Le tout assorti de commentaire dithyrambiques sur son activité, de "statuts" enthousiastes et chaleureux sur ce qu'il faisait.

Il voulait se croire ainsi tellement important, tellement au centre de l'intérêt. Il se surprenait même à commencer à réfléchir à des solutions politiques contre la faim dans le monde (qu'attendait-on pour donner à manger à tout le monde ?), contre la guerre aussi (c'est tellement laid la guerre et la violence, il fallait que ça s'arrête), contre toutes ces nations, tous ces peuples. De l'espace

Il aurait bien voulu les y voir tous ses abonnés sur "Twitter" le félicitant, multipliant les "likes" et les "smileys". Il n'était pas certain qu'ils aient tant que cela apprécié le fait de se retrouver dans le volume équivalent de trois ou quatre citernes avec de parfaits inconnus avant le voyage. Thomas voulait faire bonne figure, se plaindre de la routine alors que l'on est dans le véhicule le plus cher du monde passerait pour de l'enfantillage...

...il rêvait secrètement de sentir de nouveau l'air pollué des grandes villes, le gasoil des gros camions, respirer les vapeurs d'essence des bagnoles. Il espérait pouvoir passer un jour ou deux à ne rien faire à la campagne, mais il y avait son plan média qui avait déjà planifié tout ce qu'il devait faire une fois qu'il serait revenu sur terre. Il regardait la lune qui dansait lentement derrière le hublot, il poussa un gros soupir.

Evaetjean
avatar 06/11/2017 @ 11:27:35
J'aime bien ta façon d'écrire Amaury, c'est très imagé. Je remarque que les points et les virgules sont au rendez vous ce qui rend ton texte limpide à lire :) !

Merci de cette sympathique petite suite !!

AmauryWatremez

avatar 06/11/2017 @ 13:45:10
Merci,
J'ai fait attention aux respirations cette fois ci !
Ma "correctrice" officielle est hélas décédée il y a quelques mois, je me faisais disputer "tes phrases trop longues Amaury", "des que qui que quoi Amaury" !


Tistou 06/11/2017 @ 21:19:11
Patatras. Thomas qui pensait réaliser son rêve d'enfance ... s'ennuie ! Ca s'appelle effectivement prendre le contrepied, Amaury !
Et voilà que son futur immédiat est réglé par un plan média. Décidément !
Donc, quand on le croyait heureux, héroïque et épanoui, il ne faisait que donner le change ?

C'était la séquence "Vérité" d'Amaury. Du coup on doute qu'il conserve de la nostalgie de son séjour dans le volume équivalent de 3 - 4 citernes.
Ceci ne traduirait-il pas une tendance d'Amaury à vouloir voir plutôt le verre à moitié vide ?

SpaceCadet

avatar 07/11/2017 @ 04:29:57
Chassez le naturel et il revient au galop! Une suite qui tranche un peu avec le texte d'origine mais qui le complémente d'une réflexion fort à propos dans ce cas-ci, sur la nature humaine (nature qui, même dans l'espace, ne nous lâche pas d'une semelle) tandis que l'ironie sous-jacente ajoute un petit trait d'esprit, d'humour et de personnalité à l'ensemble. Du Amaury en version adoucie...:-)

AmauryWatremez

avatar 07/11/2017 @ 09:27:41
En fait, j'ai pensé à une amie qui après notre séjour en volontariat à Jérusalem avait décidé de rester dans le rêve, car ces deux ans passés là bas en ont été un, mais qui demeurée dans la ville dite sainte avec son "prince" arabe comprit bien vite que même là-bas on peut vivre une routine...

Lobe
avatar 10/11/2017 @ 00:00:01
Un contrepied bienvenu au romantisme qui vient bien vite sous la plume quand on s'imagine le vécu de personnages 'historiques' (nul doute qu'il en est un). Sont-ils transfigurés par leur accomplissement, ou conservent-ils quelques îlots un peu moins nobles? Toi tu as tranché, et certes ça gratouille un peu notre imagination, mais ce n'est sans doute pas si faux... Et tu soulignes l'absurdité de cet homme extra-terrestre qui se fait commentateur star de notre petite bulle, alors qu'il en est à distance stratosphérique. Au propre, au figuré - ça reste à trancher.

AmauryWatremez

avatar 10/11/2017 @ 09:32:50
Merci, tu as compris où je voulais en venir

Nathafi
avatar 11/11/2017 @ 09:44:02

Déçu le Thomas ! Pas si félicité que ça ! Car au vu de l'exploit, qui a vraiment suivi son parcours, cette aventure hors du commun ? Et puis, franchement, à quoi ça sert ?
ça c'est mon côté grincheux qui fulmine quand je vois le pognon que ça coûte tout ça, alors que...

Le texte de Marvic ne m'avait pas dérangée, c'était un rêve d'enfant devenu réalité, c'était beau et louable.

La suite m'a réveillée... Très terre à terre tout ça !

AmauryWatremez

avatar 13/11/2017 @ 14:34:33
être lucide ce n'est pas être trivial.

Marvic

avatar 17/11/2017 @ 11:25:00
Thomas ou quand l'extraordinaire devient l'ordinaire...
Et je ne sais pas si cela va te surprendre, mais j'adhère complètement à ton texte.
Oui, il arrive que les rêves devenus réalité ne tiennent pas leurs promesses, qu'on ne les "voyait" pas comme ça.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier