Saule

avatar 30/07/2004 @ 09:23:35
Pour la ponctuation est-ce qu'il y a une règle ?

On voit parfois des espaces après une apostrophe (syle j' hésite..) ou avant un point final. Ce n'est l'usage mais est-ce à considérer comme une faute d'orthographe ? Et comment ça marche pour les ":" et les ";" ? Un espace avant et après ou juste après ?

Merci.

Monique 30/07/2004 @ 10:20:08
Je suppose, Saule, que tu ne parles que de la ponctuation en texte informatisé ! Alors voici :

Ponctuation
Les phrases se terminent par un point final, un point d'exclamation, un point d'interrogation ou des points de suspension.
La virgule sépare les parties d'une proposition ou d'une phrase à condition qu'elles ne soient pas déjà réunies par les conjonctions et, ou, ni. Elle sépare les énumérations. Elle isole les mots mis en apostrophe. On ne met pas de virgule avant une parenthèse, un tiret ou un crochet.
Le point virgule sépare différentes propositions de même nature.
Le deux-points introduit une explication, une citation, un discours, une énumération.
Les points de suspension sont toujours au nombre de trois.
Les guillemets "informatiques" sont si simplifiés qu'il est impossible de respecter les règles typographiques françaises traditionnelles. Le point final se met avant ou après le guillemet fermant suivant le contexte, il n'est pas doublé.
Les parenthèses intercalent une précision dans la phrase.
Les crochets indiquent une précision à l'intérieur d'une parenthèse ou une coupure dans une citation.
Employé seul, le tiret signale chaque terme d'une énumération ou le changement d'interlocuteur dans un dialogue. Employés par paires, ils s'utilisent comme les parenthèses. En fin de phrase, le second tiret est supprimé avant le point final.
Les énumérations
elles sont introduites par un deux-points ;
les énumérations de premier rang sont introduites par un tiret et se terminent par un point-virgule, sauf la dernière par un point final ;
les énumérations de second rang sont introduites par un tiret décalé et se terminent par une virgule.
Les titres et intertitres
Quand le découpage des lignes permet d'en comprendre le sens, on ne met pas de point, de virgule ou de point virgule.
Espaces en usage avant et après les signes de ponctuation
Point et virgule sont suivis d'un blanc.
Point d'interrogation, point d'exclamation, point-virgule et deux-points sont suivis d'un blanc et précédés d'une "espace fine insécable". Ce caractère, auquel les professionnels de l'édition de texte sont justement attachés, existe dans les traitements de texte, peut être remplacé par un blanc dans les simples messages et par le caractère   en HTML.
Les guillemets ouvrants ou fermants sont, respectivement, précédés ou suivis d'un blanc.
Les parenthèses ou crochets ouvrants sont précédés d'un blanc.
Les parenthèses ou crochets fermants sont suivis d'un blanc.
Les apostrophes et traits d'union ne sont ni précédés ni suivis de blanc.
Le tiret est précédé et suivi d'un blanc.
Les points de suspension sont suivis d'un blanc.

Saule

avatar 30/07/2004 @ 10:43:15
Merci beaucoup. Et donc nous écrirons désormais :

- J'hésite et pas j' hésite ;
- Je confirme : ce forum est très utile (avec espace avant et après le ":").

Avec un ";" après la première énumération, ça je ne le savais pas.

Et en plus un nouveau mot dans mon vocabulaire:

INSÉCABLE. adj. des deux genres. T. didactique. Que l'on ne saurait couper, partager. On a défini les atomes des corpuscules insécables.

Monique 30/07/2004 @ 10:46:48
Et en plus un nouveau mot dans mon vocabulaire:
INSÉCABLE. adj. des deux genres. T. didactique. Que l'on ne saurait couper, partager. On a défini les atomes des corpuscules insécables.
Oui, d'où les mots section, secteur, secte...

Saule

avatar 30/07/2004 @ 11:02:31
Et en plus un nouveau mot dans mon vocabulaire:

Et une petite faute due à l'habitude, à defaut d'une espace fine insécable, j'aurais dû mettre une espace).
A propos : espace est masculin sauf dans son sens typographique, le saviez-vous ?

En termes de Typographie, il désigne des Petites pièces de fonte, plus basses que la lettre, qui ne marquent point sur le papier, et qui servent à séparer les mots l'un de l'autre. Dans ce sens il est féminin. Mettre une espace entre deux mots. Une espace fine. Une forte espace

Séquoia

avatar 22/07/2010 @ 09:30:57
Les règles de ponctuation :

http://www.interpc.fr/mapage/billaud/ponctua.htm

Le plus important :

Règle 1 : "signe simple, espace simple" ; l'espace se trouve après le signe.
Règle 2 : "signe double, espace double" ; une espace avant, une espace après.

Signe simple : point, virgule, parenthèse,..
Signe double : double-point, point-virgule,..

Garance62
avatar 22/07/2010 @ 09:41:45
Provis ne va pas tarder à pointer le bout de son nez ici. Toute la question est de savoir s'il va le faire sous forme de point d'interrogation, de point-virgule, de point d'exclamation ou de point... C'est peut-être ce dernier qui lui ressemblerait le plus ? Coucou Provis !

Saule

avatar 22/07/2010 @ 10:11:09
On ne met pas de virgule avant une parenthèse, un tiret ou un crochet.

J'ai un doute sur cette règle précise, - il me semble en effet avoir déjà vu ceci -, quelque part.

Provis

avatar 22/07/2010 @ 15:25:24
Provis ne va pas tarder à pointer le bout de son nez ici. Toute la question est de savoir s'il va le faire sous forme de point d'interrogation, de point-virgule, de point d'exclamation ou de point... C'est peut-être ce dernier qui lui ressemblerait le plus ? Coucou Provis !
... ou de point du tout, ou de poing dans ... ?? :o))

Tu vas bien, Bretonne ? dit-il en point d’orgue.
Non c’est vrai, tu vas bien ? :o)

(je passerai plus tard pour mettre les points sur les « i », dit-il par parenthèse)

Provis

avatar 22/07/2010 @ 19:15:51
On ne met pas de virgule avant une parenthèse, un tiret ou un crochet.
J'ai un doute sur cette règle précise, - il me semble en effet avoir déjà vu ceci -, quelque part.

C'est bien possible. On voit tellement de choses - de nos jours... :o)


Saule, une virgule sépare des termes de fonction différente, ou simplement permet une petite pause dans la phrase.
Quant aux deux signes "parenthèses", leur nom dit presque tout sur leur nature : ils marquent l'insertion d'un élément syntaxiquement indépendant du reste. Une sorte de réflexion à part soi…
Une parenthèse, quoi !! :o)

De ce point de vue, ça foire complètement dans ta phrase : d’après le sens, il me semble bien que ton « quelque part », qui est dans l’énoncé principal, est en relation syntaxique avec « avoir vu », qui est dans la parenthèse. Pas correct. Donc dur de travailler avec ton exemple ! (note, il y a moyen de pinailler - ouf ! - parce qu'on ne sait pas comment tu imbriques tes tirets)

Bref, il ne convient pas de séparer les signes « parenthèse » du reste de la phrase par quoi que ce soit (oublions les espaces, bien incolores.. :o)..). Si tu supprimes la parenthèse (avec ses deux signes, ouvert et fermé), rien ne doit subsister qui montre que la parenthèse existait. C’est à peu près pareil pour les tirets, sauf que les parenthèses sont toujours doubles alors que le tiret peut être unique - le second tiret pouvant être remplacé par une autre ponctuation (un point final par exemple).

Je suis prêt à discuter des exceptions, et j'espère que Garance va être contente.. :o)

Stavroguine
avatar 22/07/2010 @ 19:44:18
Mais alors Provis, si, quand on supprime la "parenthèse", aucune trace de sa présence ne doit subsister, on peut donc bien se retrouver avec une virgule après elle (ou avant).

Ex : Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Saule

avatar 22/07/2010 @ 20:44:36
Mais alors Provis, si, quand on supprime la "parenthèse", aucune trace de sa présence ne doit subsister, on peut donc bien se retrouver avec une virgule après elle (ou avant).

Ex : Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Si j'ai bien suivi, d'après Maître Provis, il faudrait écrire :

Donc - et j'insiste sur ce point, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Micharlemagne

avatar 23/07/2010 @ 09:39:16
Mais alors Provis, si, quand on supprime la "parenthèse", aucune trace de sa présence ne doit subsister, on peut donc bien se retrouver avec une virgule après elle (ou avant).

Ex : Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Si j'ai bien suivi, d'après Maître Provis, il faudrait écrire :

Donc - et j'insiste sur ce point, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Tiens !... Moi, il me semble que Provis écrirait : "Donc - et j'insiste sur ce point - il est impossible que le colonel, etc." Parce que le "donc" n'appelle pas une virgule.

Stavroguine
avatar 23/07/2010 @ 11:34:02
Mais alors Provis, si, quand on supprime la "parenthèse", aucune trace de sa présence ne doit subsister, on peut donc bien se retrouver avec une virgule après elle (ou avant).

Ex : Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Si j'ai bien suivi, d'après Maître Provis, il faudrait écrire :

Donc - et j'insiste sur ce point, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.

Tiens !... Moi, il me semble que Provis écrirait : "Donc - et j'insiste sur ce point - il est impossible que le colonel, etc." Parce que le "donc" n'appelle pas une virgule.


Provis, il me semble que nous avons ici besoin de tes lumières.

Ceci dit, même en admettant que le "donc" n'appelle pas de virgule (mais moi, j'en mets généralement, surtout quand le "donc" est en début de phrase - même si j'imagine qu'en bonne conjonction de coordination, le bon usage exigerait qu'il ne se trouve pas en début de phrase...), l'exemple serait mauvais, mais la question de principe n'en demeure pas moins. D'ailleurs, dans cette dernière phrase, on voit surgir une virgule après le "fermer la parenthèse", est-ce correct ?

Provis

avatar 23/07/2010 @ 14:34:33
Mais alors Provis, si, quand on supprime la "parenthèse", aucune trace de sa présence ne doit subsister, on peut donc bien se retrouver avec une virgule après elle (ou avant).

Ex : Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.
Tout à fait d’accord avec toi, Stavro..
La parenthèse côtoie les signes de ponctuation déjà présents dans la phrase - et exclut toute ponctuation supplémentaire.


Si j'ai bien suivi, d'après Maître Provis, il faudrait écrire :

Donc - et j'insiste sur ce point, il est impossible que le Colonel Moutarde ait été présent dans le grand salon avec le chandelier.
En fait non, Saule, j’ai vérifié dans Riegel, je cite : « … le tiret n’est pas répété si la fin du groupe qu’il isole coïncide avec la fin de la phrase. » - et il n’est pas question des virgules.
Par contre, d’après Grevisse, ça marche aussi pour le double point (pas de second tiret parce que le double point correspond à la fin d’une sous-phrase).

Donc (et j'insiste sur ce point), il est impossible que le …
Donc - et j'insiste sur ce point -, il est impossible que le …

De toute façon, j’écrirais plutôt comme l’indique Micharlemagne (sans la virgule).. :o)

Provis

avatar 23/07/2010 @ 14:45:50
Provis, il me semble que nous avons ici besoin de tes lumières.
De mes gros livres, tu veux dire .. :o)


Ceci dit, même en admettant que le "donc" n'appelle pas de virgule (mais moi, j'en mets généralement, surtout quand le "donc" est en début de phrase - même si j'imagine qu'en bonne conjonction de coordination, le bon usage exigerait qu'il ne se trouve pas en début de phrase...), l'exemple serait mauvais, mais la question de principe n'en demeure pas moins.
On pourra en reparler, mais je ne pense pas que faire suivre « donc » d’une virgule soit vraiment une faute.

On pourra reparler aussi de l'expression "ceci dit", que personnellement je n'utilise jamais.. :o)
Par rapport à "cela" qui se rapporte au déjà vu, au passé, "ceci" annonce le nouveau, l'inconnu, le futur - et non l'inverse.

Page 1 de 1
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier