Les forums

Forums  :  Musique & Cinéma  :  Chanson du jour

Tistou 15/12/2018 @ 17:22:27
On était tellement de gauche, de Miossec
dans "Baiser"

C'est drôle de voir ce que nos pensées sont devenues
On était tellement de gauche
Aujourd'hui on ne sait plus
On compte les plaies, les bosses
Tout ce qu'en marche on a perdu
On se dit que de toute façon l'histoire est moche
Ce qui n'était pas gagné d'avance est désormais perdu
Alors on laisse les mains dans nos poches
Même plus envie d'avoir le poing tendu
Les illusions au fond de la sacoche
De l'étudiant que depuis longtemps on n'est plus
On ne pense plus qu'à notre poste
Là où on est prêt à se battre à mains nues
Car on pense au loyer, à la femme et aux gosses
A notre honneur et à tout ce qu'il a fallu
Comme coups bas, comme ripostes
Contre des collègues qui vous tuent
Et les nouveaux qui reluquent votre poste
Comme si ce n'était pas pour vous ce beau statut
Alors ils essayent de vous faire gicler du socle
Par les moyens les plus tordus
A essayer de vivre comme si de rien n'était
On se fait un beau jour rattraper par la marée
A essayer de vivre comme si de rien n'était
On se fait un beau jour rattraper par la marée
Et quand vous apprenez un jour par la poste
Que de vous, de vous on ne veut plus
Vous repensez alors au cocktail molotov
Ca ne serait pas arrivé si on s'était battu
Mais c'est trop tard pour que l'on rechausse
Les vieilles idées que l'on croyait perdues
C'est désormais bon pour les gosses
Allez les enfants, foutez le raffut
J'aime les paroles

https://youtu.be/g3Lzbruj-iY

Tistou 19/12/2018 @ 17:04:18
L'horloge, de Jean-Louis Murat (et en fait de Charles Baudelaire assisté de Léo Ferré)
dans "Charles et Léo"

Horloge ! dieu sinistre, effrayant, impassible,
Dont le doigt nous menace et nous dit : » Souviens-toi !
Les vibrantes Douleurs dans ton coeur plein d’effroi
Se planteront bientôt comme dans une cible,

Le plaisir vaporeux fuira vers l’horizon
Ainsi qu’une sylphide au fond de la coulisse ;
Chaque instant te dévore un morceau du délice
A chaque homme accordé pour toute sa saison.

Trois mille six cents fois par heure, la Seconde
Chuchote : Souviens-toi ! – Rapide, avec sa voix
D’insecte, Maintenant dit : Je suis Autrefois,
Et j’ai pompé ta vie avec ma trompe immonde !

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor !
(Mon gosier de métal parle toutes les langues.)
Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues
Qu’il ne faut pas lâcher sans en extraire l’or !

Souviens-toi que le Temps est un joueur avide
Qui gagne sans tricher, à tout coup ! c’est la loi.
Le jour décroît ; la nuit augmente, souviens-toi !
Le gouffre a toujours soif ; la clepsydre se vide.

Tantôt sonnera l’heure où le divin Hasard,
Où l’auguste Vertu, ton épouse encor vierge,
Où le repentir même (oh ! la dernière auberge !),
Où tout te dira : Meurs, vieux lâche ! il est trop tard ! »


https://youtu.be/NAig0AJDOw0

Etonnant projet que celui-là ; chanter des poèmes de Baudelaire qui avait commencé à être mis en musique par Léo Ferré et qui n'avait pas abouti. Jean-Louis Murat l'a repris et gravé sur CD. Un fabuleux CD, avec le recul ...

Veneziano
avatar 22/12/2018 @ 16:47:37
Voici La Musica, de Patrick Juvet :

https://www.youtube.com/watch?v=35Zfg35tUi8

Veneziano
avatar 23/12/2018 @ 11:36:36
Voici Le Bal masqué, de la Compagnie créole :

https://www.youtube.com/watch?v=j-48Xg2cKyg

Veneziano
avatar 24/12/2018 @ 11:17:12
Voici Parlez-moi d'amour, de Juliette Gréco, chanson initialement interprétée par Lucienne Boyer :

https://www.youtube.com/watch?v=WxyjK1Z2W2s

Veneziano
avatar 25/12/2018 @ 11:36:13
Voici Deux minutes de soleil en plus, d'Enzo Enzo :

https://www.youtube.com/watch?v=RML1pw8nVUk

Veneziano
avatar 26/12/2018 @ 17:38:52
Voici Bahia, de Véronique Samson, ici en duo avec Alain Chamfort :

https://www.youtube.com/watch?v=2xm8rQCUHcg

Veneziano
avatar 27/12/2018 @ 16:19:23
Voici Elle a fait un bébé toute seule, de Jean-Jacques Goldman :

https://www.youtube.com/watch?v=zuNmzTLwjcc

Veneziano
avatar 28/12/2018 @ 11:11:17
Voici Yaka Dansé, de Raft :

https://www.youtube.com/watch?v=GcD53N_GWr0

Veneziano
avatar 29/12/2018 @ 13:36:30
Voici Animal, de Francis Cabrel :

https://www.youtube.com/watch?v=8lTZZ5rfWBE

Veneziano
avatar 30/12/2018 @ 10:36:05
Voici les Eaux de mars, dans sa version de 1995, interprétée par Atlantique :

https://youtube.com/watch/…

Tistou 30/12/2018 @ 11:50:54
Le mot juste, de Bertrand Belin
dans "Cap Waller"

Si tu crois que là-bas
Si tu crois qu’il y a mieux pour toi
Va
S’il t’en coûte de voir une route
Sans l’emprunter
Va
On t’oubliera
On peut faire ça
Mais pour l’heure
Pour notre bonheur
Soigne tes adieux
Tu veux
Il n’y a rien pour une fête ici
Seulement le beau geste
Seulement le mot juste
Soigne tes adieux
Tu veux
Nous attendons cher ami
Seulement le beau geste
Seulement le mot juste
Si tu crois que là-bas
La pluie ne mouille pas
Les gens comme toi
Va
Si tu crois que là bas
Les chiens n’aboient pas
Sur les gens comme toi
Va
On t’oubliera
Ca, on sait faire ça
Mais pour l’heure
Pour notre bonheur
Soigne tes adieux
Tu veux
Il n’y a rien pour une fête ici
Seulement le beau geste
Seulement le mot juste
Soigne tes adieux
Tu veux
Nous attendons cher ami
Seulement le beau geste
Seulement le mot juste
Nous attendons cher ami
Il n’y a rien pour une fête ici

https://youtu.be/-8axzbiX_I8

Concision, épure, ... Bertrand Belin


Veneziano
avatar 03/01/2019 @ 11:38:00
Voici Le Temps de l'amour, de Françoise Hardy :

https://www.youtube.com/watch?v=oYwzKjnR9dc

Veneziano
avatar 04/01/2019 @ 11:03:49
Voici Les Vendanges de l'amour, de Marie Laforêt :

https://www.youtube.com/watch?v=Tv-jsBFAR-U

Veneziano
avatar 05/01/2019 @ 10:16:18
Voici Viens dans mon île, de Thomas Dutronc :

https://www.youtube.com/watch?v=aSxmSkrQfGw

Tistou 06/01/2019 @ 18:51:41
Poil dans la main, de Jacques Higelin
dans "Tombé du ciel"

Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Touche à tout sauf à la moustiquaire
Touche à tout juste bon à m'amadouer
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Un jour j'ai vu une chaise
Toute seule sur le trottoir
Une putain de belle chaise toute noire en fer
Avec des lanières de plastique tendues
Une vraie chaise de bar à putes
Une chaise à l'état brut
Qui avait dû en voir et en recevoir des culs
Des gros lourdingues à fessier mou
Des p'tits malingres resserrés du trou
Ou des jolis voluptueux qui vous attirent le bout des yeux
Pour mieux leur passer les menottes
Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Mais va savoir à c'moment-là
J'avais perdu le goût de m'asseoir
Et d'amarrer ma solitude
Mon cafard et mes habitudes
À celles des piliers d'abreuvoir
J'en ai eu marre de les voir s'écrouler sur eux-mêmes
En s'raccrochant à des histoires qui tiennent pas d'bout
Ces p'tites histoires qui vous entraînent
Au fil des heures des jours des s'maines
De soirs pisseux en matins blêmes
Direct au trou
Qu'il est donc doux de rester sans rien faire
Tandis que tout s'agite autour de soi
Touche à tout sauf à la moustiquaire
Touche à tout juste bon à m'amadouer
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin
Poil dans la main payé à rien foutre
Regarder la poutre dans l'œil du voisin

https://youtu.be/AeEqK8aq-cw

Un Jacques Higelin ambiance antillaise ...

Veneziano
avatar 07/01/2019 @ 12:41:54
En guise d'hommage pour l'anniversaire de sa disparition l'année dernière, voici Il jouait du piano debout, chanson interprétée par France Gall :

https://www.youtube.com/watch?v=7l7eXx_8DHY

Tistou 07/01/2019 @ 14:35:32
Les passantes, de Georges Brassens (poème d'Antoine Pol)
dans "Fernande"

1re strophe
Je veux dédier ce poème
À toutes les femmes qu'on aime
Pendant quelques instants secrets
À celles qu'on connaît à peine
Qu'un destin différent entraîne
Et qu'on ne retrouve jamais
2e strophe
À celle qu’on voit apparaître
Une seconde à sa fenêtre
Et qui, preste, s’évanouit
Mais dont la svelte silhouette
Est si gracieuse et fluette
Qu’on en demeure épanoui
3e strophe
À la compagne de voyage
Dont les yeux, charmant paysage
Font paraître court le chemin
Qu’on est seul, peut-être, à comprendre
Et qu’on laisse pourtant descendre
Sans avoir effleuré sa main
4e strophe (non présente dans la chanson)
À la fine et souple valseuse
Qui vous sembla triste et nerveuse
Par une nuit de carnaval
Qui voulut rester inconnue
Et qui n’est jamais revenue
Tournoyer dans un autre bal
5e strophe
À celles qui sont déjà prises
Et qui, vivant des heures grises
Près d’un être trop différent
Vous ont, inutile folie,
Laissé voir la mélancolie
D’un avenir désespérant
6e strophe (non présente dans la chanson)
À ces timides amoureuses
Qui restèrent silencieuses
Et portent encor votre deuil
À celles qui s’en sont allées
Loin de vous, tristes esseulées
Victimes d’un stupide orgueil
7e strophe
Chères images aperçues
Espérances d’un jour déçues
Vous serez dans l’oubli demain
Pour peu que le bonheur survienne
Il est rare qu’on se souvienne
Des épisodes du chemin
8e strophe
Mais si l’on a manqué sa vie
On songe avec un peu d’envie
À tous ces bonheurs entrevus
Aux baisers qu’on n’osa pas prendre
Aux cœurs qui doivent vous attendre
Aux yeux qu’on n’a jamais revus
9e strophe
Alors, aux soirs de lassitude
Tout en peuplant sa solitude
Des fantômes du souvenir
On pleure les lèvres absentes
De toutes ces belles passantes
Que l’on n’a pas su retenir

dans sa version originale
https://youtu.be/vvjhsZYaofk

par Mountain Men
https://youtu.be/U5J_cnxtzO0

En toute simplicité ma chanson préférée toutes catégories confondues ...

Tistou 11/01/2019 @ 09:46:51
La crapule, de Melissmell
dans "Droit dans la gueule du loup"

J'en suis sûre c'est comme ça, la musique ne dit pas
La musique ne dit pas, elle le frappe et c'est tout
J'en suis sûre, c'est comme ça, la musique ne pense pas
La musique est une onde, un pulseur dans le coup
Quand les filles dans la transe, je les sens sans tabous
Les tympans sans défense soumis au garde à vous
Devant moi le dancefloor comme une fleur s'est offert
J'en ai fait ma maison, j'en ai fait mon repère
J'avais juste quinze ans et du son dans la tête
Je pouvais être un roi sous ma boule à facettes
Mais elle restait dehors mon âme torturée
Ça parlait à mon corps, ça chassait les idées
Ça parlait à mon corps, ça chassait les idées
Mais elle restait dehors mon âme torturée
J'en suis sûre c'est comme ça, la musique ne dit pas
La musique ne dit pas, elle te frappe et c'est tout
J'en suis sûre c'est comme ça, peu importe où tu vas
Elle au moins elle, elle te suivra partout
Un jour j'ai du partir à l'autre bout du monde
Il faut savoir s'enfuir quand le tonnerre vous gronde
Dans les eaux de la Rouge, où le Yémen en face
Là, j'ai connu des frères, là, j'ai perdu ma trace
J'oubliais mon amant, j'oubliais la musique
Mais sa douce voix la nuit venait jusqu'en Afrique
Là-bas sans conditions elle seule m'avait suivi
A réfléchir, la seule qui n'a jamais trahi
Après, j'ai pris la mer et je suis revenue
Droit dans la fourmilière de Paris la vendue
Là-bas, les hommes se mentent en courant très très vite
Elle tient quand même debout, tout est question de rythme
Mon ami, la musique, j'en ai vu les viscères
J'en ai serré des mains, j'en ai levé des verres
Mon ami, la musique, j'en ai vu les viscères
J'en ai serré des mains, j'en ai levé des verres
Aujourd'hui j'en suis là, sans savoir où je vais
On m'a menti cent fois et tout est compliqué
Et lui qui vient me dire il faut monter au front
La musique est une arme, les mots ses munitions
Laisse moi mon refuge, laisse la qu'elle réponde
La musique était vierge ne va pas la salir
Laisse la la musique, laisse la qu'elle respire
La musique était vierge, ne va pas la salir

https://youtu.be/jwP2rIgIjSE

Melissmell toujours aussi revendicatrice, et amère.

Veneziano
avatar 12/01/2019 @ 17:42:15
Voici Pour un flirt avec toi, de Michel Delpech :

https://www.youtube.com/watch?v=6tsD85VMeFM

Début Précédente Page 160 de 167 Suivante Fin
 
Vous devez être connecté pour poster des messages : S'identifier ou Devenir membre

Vous devez être membre pour poster des messages Devenir membre ou S'identifier